Veronique Van Tilbeurgh

Grade
Professeur des universités
Coordonnées

Tél. : 

  • +33 2 99 14 18 43
  • +33 2 99 14 19 84

Courriel  :  veronique.vantilbeurgh [at] univ-rennes2.fr

Bureau :  SITE RENNES - VILLEJEAN , Bâtiment N , N. 309

Coordonnées

UFR Sciences humaines > Département Sociologie

UFR Sciences sociales > UMR ESO - Rennes

Fonctions et responsabilités
  • Enseignant-chercheur en sociologie
  • Directrice ESO-Rennes,
CV

- Professeure de sociologie, Université Rennes 2 - Chercheure à  l’UMR 6590 ESO, ESO-Rennes

Titres universitaires

- Habilitation à Diriger des Recherches, Université Rennes 2, Titre : Négocier la nature, Les dispositifs environnementaux comme situations dialogiques de négociations, 2014 (Garant : P. Milburn, Jury : C. Thuderoz, V. Boussart, R. Barbier, D. Salles, F. Pinton). - Doctorat de sociologie de l’Université Paris X-Nanterre, Titre : Natures cultivées et cultures naturelles, L’huître des uns et des autres (directeur M. Jollivet, GRS-CNRS). Mention : Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité, 1993

Thèmes de recherche

- Sociologie de l’environnement et de la négociation, analyse des formes négociées de décision publique, sociologie de la gestion de l’environnement, sociologie du rapport à l’animal, catégorisation du vivant, sociologie des émotions.

 

Activités de recherche

- Projet scientifique

- Analyse des négociations environnementales autour de la transformation des relations de pouvoir qui ne s’exercent plus seulement selon des relations d’autorité hiérarchisées, mais par l’intériorisation de valeurs par les négociateurs. Cette analyse sera conduite par une comparaison entre des négociations environnementales en France et au Brésil où la sphère publique repose sur d’autres dynamiques (pays anciennement esclavagiste et qui a connu une dictature jusqu’en 1988). 

- Analyse de la normalisation des connaissances et de l’action sur le vivant, à partir d’un vivant controversé, qu’il s’agisse de l’animal d’élevage industriel ou de certaines plantes invasives, pour expliquer comment se construit et s’institue à travers les négociations et les dispositifs de gestion de nouvelles catégorisation du vivant.

- Analyse de l’appropriation par les individus de ces catégorisations du vivant et, plus particulièrement, des catégorisations de l'animal sauvage/domestique/d'élevage/menaçant, etc., mais également de notion comme celle de biodiversité.  

- Programmes de recherche :

- 2016-2020, Programme IPEV (Institut polaire français), "Les valeurs de la biodiversité aux Îles Kerguelen", volet sociologique d'un programme de recherche sur la biodiversité dans les îles subantarctiques.

- 2014-2018, ANR MARIS « Gestion et analyse de risque d’une plante invasive, l’Ulex europaeus » pour une analyse des dispositifs de gestion de l’environnement (gestion d’une plante invasive), comparaison France (Réunion), Canaries et Nouvelle-Zélande

- 2014-2018, CASDAR « Acceptabilité des élevages par la société en France : Cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospective » sur le rapport à l’animal d’élevage et l’affectation des statuts aux animaux (de compagnie, domestiques ou sauvages).

Activités d'enseignement

- En premier cycle :

- cours sur les théories sociologiques dans différents enseignements : introduction aux sciences sociales et à la sociologie, le changement social, sociologie de la société française contemporaine et les auteurs contemporains,

- cours de sociologies spécialisées sur la sociologie de l’environnement et celle des sciences et des techniques.

- En master :

- cours et séminaires méthodologiques en master de sociologie sur les méthodes de recherche (enquête collective et enquête qualitative)

- cours de sociologies spécialisées : sociologie de la gouvernance territoriale, du développement durable, de la négociation et de l’expertise.

- cours de sociologie de l’environnement et de la négociation en master de géographie.

Publications