Stephane Heas

Grade
Maître de conférences
Coordonnées
Coordonnées

stephane.heas [at] univ-rennes2.fr // www.stephaneheassociologue.fr

 

Laboratoire d’accueil : membre permanent VIPS2 (Violences Innovations Politiques Socialisations Sports) depuis sa création en janvier 2012... alors VIPS (Violences Identités Politiques Sports), actuellement dir. M. ATTALI, Equipe d'Accueil 46 36.

Membre associé au CRAPE, devenu ARENES, UMR CNRS 6051

 

Créateur et animateur du blog DIMA : Discriminations, Intégrations, Minorités, Altérités de  2011 à 2021. 850 références d'articles diffusées, 6885 pages vues en dix ans.

Dernières publications en anglo-américain :

  • Le Hénaff Y., Héas S., “Taking care of oneself and others: the emotion work of women suffering from a rare skin disease”, Health (accepté le 13/11/21) H5 index 25, 2IF : 2.279, 5IF : 2.615, SJR 2020 :0.636. https://journals.sagepub.com/home/hea
  • Voillot P., Riche B., Portafax M., Foulquié P., Gedik A., Barbarot S., Misery L., Heas S., Mebarki A., Texier N., Schück S., (2021). "Social Media Platforms Listening Study on Atopic Dermatitis: Quantitative and Qualitative Findings », J Med Internet Res., Nov 30. doi: 10.2196/31140 Q1 H index 142, IF : 5.43, SJR 2020 : 1.45
  • Morillon A., Kassabian A., Héas S., (2021). Promotion of Physical Activities among Underprivileged Populations:  Researcher’s Discomforts during the Fieldwork, Italian Sociological Review, 11/5S, 737-760. Q3, H index 6, SJR 2020: 0.15.
  • Misery L., Shourick J., Sénéschal J., Paul C., de Pouvourville G., Jullien D., Mahé E., Bachelez H., Aubert R., Joly P., Héas S., Reguiai Z., Ezzedine K., Taieb C., Richard M.A., (2021), Use of mindbody practices by patients with psoriasis: Results from a study on 2,562 patients, American Journal of Clinical Dermatology, Q1, H index 89, IF 2020 : 7.403, SJR 2020: 2.02.
  • Le Hénaff Y., Héas S., (2020). Engagement to leisure and physical activities. Analysing the biographical disruptions of a rare chronic disease in France, Sociology of Health and Illness, 42/1, 65-79, Q1 IF 2019 2.211, SJR 2018 1.33, ISI 2018: 48/162 (Public, Environmental & Occupational Health (Social Science))13/45 (Social Sciences, Biomedical), 30/148 (Sociology)
  • Launois R., Misery L., Séneschal J., Reguiai Z., Merhand S.,  Héas S., Huet F., Taïeb C., Ezzedine K., (2019). “Importance of out-of-pocket costs for adult patients with atopic dermatitis in France”, Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology, 1-7. Q 1 H index 85, IF 2018 : 4.287, SJR 2017: 1.83.
  • Le Hénaff Y., Héas S., Joly P., (2018). Individuals with the Rare Disease Pemphigus: A Quest for Diagnostic, Qualitative Health Research. IF 2.413, Q1, SJR 2017 0.94

Dernières publications en français :

  • Régnier P., Héas S. (2020). Essai d’analyse des points de vue antispécistes et véganes, L’Homme et la société, 210, 137-164.
  • Héas S., Le Hénaff Y. (2017). Ecologies sanitaires et maladies rares en France, l’exemple des  pemphigus, Corps. Revue interdisciplinaire, n°17, 153-166.
  • Eluère M., Héas S., (2017). Superstitions, cultures et sports, entre croyances et rationalisations. Le cas exploratoire d’une équipe féminine professionnelle de volleyball en France, Les Cahiers Internationaux de Psychologie sociale, n°113, 25-55.
  • Perez M., Ferez S., Héas S. (2017). Séropositivités et (em)prises biotechnologiques. Les homosexuels masculins récemment diagnostiqués, SociologieS, dossier Eros et Thanatos, en ligne.

Dernières publications sous forme d'Ouvrage Scientifique (OS) :

  • Héas S., Zanna O. (dir.), (2021). Les émotions dans la recherche en sciences humaines et sociales. Épreuves du terrain, Rennes, PUR, juin.

La neutralité, en science comme ailleurs, est un vœu pieux, voire un leurre, à mieux comprendre, si ce n’est évaluer ou contrôler. Surtout, l’engagement sur un terrain d’études conduit à des surprises, voire à des déconvenues qui font le sel des ouvrages de N. Barley par exemple : L’anthropologue en déroute (2001). Dans le cadre des approches sensibles en sciences humaines et sociales, les émotions ressenties par corps, recueillies et partagées, avec plaisir ou déplaisir, ne sont plus considérées comme des perturbateurs de l’analyse mais comme des sésames d’accès à la compréhension humaine. Elles s’imposent à la chercheuse ou au chercheur, la/le surprennent ; elles deviennent des guides utiles, des opératrices d’inclinaisons, voire de bifurcations, dans la recherche scientifique. Longtemps délaissées, les émotions ne constituent plus un obstacle à la rationalité mais un échafaudage à l’avènement d’une orientation théorique spécifique plutôt qu’une autre, à une modification d’attitude sur le terrain, etc. Émotion et cognition sont, pour le pire et le meilleur, définitivement intriquées. Suite et complément logique de séminaires organisés à l’Université de Rennes 2 (2017), puis à l’Université du Mans (2018), ce livre collectif rend compte de l’impossibilité de « faire du terrain » sans justement laisser vivre et penser l’action des émotions sur les données obtenues. Chaque contribution met en saillance la manière dont les chercheurs et les chercheuses apprennent à ressentir, reconnaître, apprivoiser leurs émotions pour, in fine, parfaire leurs avancées conceptuelles et/ou méthodologiques.

  • Dargère C., Héas S. (dir.), (2019). Vivre la réclusion. Expériences plurielles de l'enfermement, Paris, L'Harmattan.

Les formes de réclusion sont variées, aujourd’hui comme hier. Elles alimentent et entretiennent l’exclusion par un isolement plus ou moins temporaire et contraint. Au-delà des répercussions physiques et des violences qui sont parfois commises dans ces situations, elles entrainent une perte d’estime de soi, l’éloignement, voire l’abandon par les proches, les collègues, voire les soignant.e.s. Cet ouvrage fournit un espace de parole aux personnes témoins directs ou ayant vécu en première personne une période d’enfermement pendant la guerre, au cours d’une peine de prison, d’une conscription, d’une hospitalisation, d’une situation de handicap. Il présente des expériences à partir de témoignages dans le cadre des camps de concentration, des camps de transit, des hôpitaux psychiatriques, des établissements pour personnes âgées, des écoles, des sectes.

Le regard des sciences humaines et sociales est mobilisé pour mieux comprendre ces processus et ces personnes, leurs trajectoires, leurs réactions, voire leurs mobilisations. La réclusion quelle que soit sa durée induit des conséquences durables, mais les actions et réactions, les adaptations matérielles, symboliques, permettent de construire des modalités de dépassement de ces expériences parfois hautement traumatiques.

  • Dargère C., Héas S. (dir.), (2015). La chute des masques. De la construction à la révélation du stigmate, Grenoble, PUG.

La discrimination est à l'œuvre dans de nombreux domaines. On peut être stigmatisé en raison de son origine ethnique ou géographique, de sa religion, de son âge, de son sexe, de son handicap, de sa maladie, de sa physionomie... A l'intérieur des groupes eux-mêmes, la "tête de Turc", le "vilain petit canard", sont discriminés. La stigmatisation frappe aussi les histoires personnelles, les destins, les trajectoires de vie : avoir été condamné par la justice, être une ancienne prostituée, vivre et/ou revendiquer une orientation sexuelle homo, bi ou trans. La variété de ces thèmes montre l'intérêt d'une réflexion élargie mais précise sur la discrimination et la stigmatisation. Comprendre ces processus permet de mieux lutter contre eux. La diversité des sujets abordés, la multiplicité des angles de vue et des approches théoriques, les nombreux exemples font de ce livre un état des lieux complet, accessible aux non spécialistes comme aux professionnels ou futurs professionnels du travail social et éducatif. La chute des masques s'impose !

  • Héas S., Dargère C. (dir.), (2014). Les porteurs de stigmates. Entre expériences intimes, contraintes institutionnelles et expressions collectives, Paris, L’Harmattan, Collection Des Hauts&Débats (grand format)

Les processus de stigmatisation alimentent et entretiennent l’exclusion. Cet ouvrage fournit un espace de parole aux victimes : être brûlée à l’acide, souffrir d’un trouble psychique handicapant, vivre des orientations sexuelles minoritaires, etc. Il présente des analyses dans le cadre de l’école, du sport, de l’hôpital général ou psychiatrique. Enfin, il précise la condition de personnes vulnérables particulièrement exposées à la stigmatisation. La sociologie, l’ethnologie, l’histoire, les sciences de l’information et de la communication, mais aussi la pédagogie sont mobilisées pour mieux comprendre ces processus et ces personnes, leurs trajectoires, leurs réactions, leurs mobilisations. Le stigmate n’est pas une marque indélébile inscrite une fois pour toute. Ses conséquences sont parfois durables, mais les actions et réactions, les adaptations matérielles, symboliques, permettent de construire des expériences riches d’une variété humaine, d’une mixité sociale et culturelle, à vivre, à expérimenter dans le respect de tous et toutes.

Fonctions et responsabilités

Héas Stéphane, sociologue, MCU Habilité à Diriger des Recherches (2005-) UFR STAPS

Sociologue des expériences et des expressions corporelles

Créateur (2017-) et directeur de publication de LA PEAULOGIE. Revue de Sciences Sociales et Humaines sur les peaux. Numéros disponibles gratuitement sur le site à la lecture et au téléchargement :

- n°alpha (LES CICATRICES),

- n°1 (BLANCHISSEMENT VOLONTAIRE DE LA PEAU)

- n°2 (PEAUX COMME TROPHEES RELIQUES)

- n°3 (LES PEAUX/POLLUANTS)

- n°4 (TATOUAGES ET LITTERATURES)

-n°5 (TEXTES A VIF, TATOUAGES, TRANSFERTS, PERFORMANCES)

- n°6 (PEAUX ARTIFICIELLES. LA TECHNOLOGIE AURA T ELLE LA PEAU DE L' ETRE HUMAIN ?)

Créateur et président de l’Association de Recherche sur l’Individualisation Symbolique (ARIS, mars 2005, SIRET 481 986 537 000 19)
Vice-président et cocréateur de la Société Française en Sciences Humaines sur la Peau (SFSHP, CHU de Brest, 2006-).

 

CV
  • THESE de SOCIOLOGIE, université de SHS Strasbourg, soutenue le 01/10/1996
  • Titre : La relaxation comme "médecine de ville" ?
  • Jury : D. LE BRETON (directeur), A. RAUCH (président), F. LABRIDY (rapporteure), E. PERRIN (rapporteure)
  • HDR de SOCIOLOGIE soutenue à l’université de Rennes le 13/12/2005
  • Titre : Des pratiques psychocorporelles aux sports Outsiders : d’une sociologie à une autre, A. HUET, D. BODIN, A. DA SILVA COSTA (président), Université de Porto, D. LE BRETON, USHS de Strasbourg, rapporteur, B. ANDRIEU, université de Nancy, rapporteur, G. BOETSCH, université de Marseille, rapporteur.
  • Maîtrise et DEA d'HISTOIRE ET SOCIOLOGIE, université de Nantes (1990-1992)
  • Licence 1, 2 et 3 de SOCIOLOGIE et d'ETHNOLOGIE, université de Nantes (1985-1990)
  • Licence 1 ECONOMIE, université de Nantes, 1987
Activités de recherche

Spécialité : sociologie des expériences et des expressions corporelles.

Mes enseignements et mes travaux de recherches concernent deux focales :

  1. Les conditions-situations-expressions corporelles inclusives vs. exclusives (à raison d'une situation de handicap, d'une maladie chronique, plus ou moins affichante, etc.)
  2. Les conditions-situations-expressions corporelles comme (re)construction des identités (idem).

Mes recherches questionnent les expressions corporelles de soi et des autres avec la mise œuvre d’une démarche pluridisciplinaire, d'où l'importance d'un travail en collaboration avec des collègues relevant d’autres champs disciplinaires.

Mots clés : sociologie, expériences, activités physiques et sportives outsiders, maladies invalidantes

 

Activités d'enseignement

Depuis 1996, je suis en charge des cours de sociologie générale et des activités physiques et sportives au niveau des premières années (L1 à L2). Tout d’abord, et exclusivement des cours magistraux : histoire, sociologie des pratiques sportives et corporelles, présentation des courants paradigmatiques de la sociologie appliquée aux sports, des résultats d’enquêtes par questionnaires, entretiens et observations participantes, etc.

Puis, progressivement au fur et à mesure des recrutements en SHS, j'ai partagé et je partage les cours délivrés aux étudiant·e·s des premiers cycles avec mes collègues

Aujourd’hui, je dispense des cours magistraux et des travaux dirigés aux étudiants des Licence 1, 2 et 3 STAPS et Sciences de Education, Management, puis dans les différents Masters de recherche et Masters professionnels. Ces enseignements concernent mes spécialités de recherche : corps, minorités sportives, discriminations, stigmatisations, constructions identitaires.

Publications

Synthèse chiffrée (total au 05/07/2021 : 573 actions, publications et/ou communications) dont :

  •  Articles :

    • 63 ACLI, dont 15 ACLI en premier nom, 18 en second auteur...
    • 37 ACL dont 20 en premier nom...
    • 13 ASCL + 9 ACLI en soumission
  •  5 ouvrages seul : L’Harmattan, collection Mouvement des sciences, L'Harmattan, collection le corps en question, MaxMilo, Presses Universitaires de Nancy, collection Epistémologie du corps, Editions universitaires européennes.
  • 3 ouvrages comme coauteur : avec D. Bodin, L. Robène, Editions, Editions Chiron (2002), Editions du Conseil de l’Europe (2004) ; avec Y. Le Hénaff (2007)
  • 8 codirections d’ouvrage (+ 1 en cours) : Editions du conseil de l'Europe (2007) avec D. Bodin, L. Robène, P. Roussel ; Presses Universitaires de Grenoble (2015), L’Harmattan, Collection Le Corps en question, 2007 et 2008, L. Misery ; Presses Universitaires de Rennes, avec Th. Terret et al., (2013) ;  L'Harmattan, collection DesHaut&Débat (2014) ; avec C. Dargère, PUG (2015) et L'Harmattan, collection DesHaut&Débat (2019) ; Presses Universitaires de Rennes (2021) avec O. Zanna ; (2022, en cours) avec C. Dargère, Ph. Vienne, PU de Grenoble.
  • 1 création et direction de la revue pluridisciplinaire sur les peaux et les poils, direction du numéro alpha sur les cicatrices (sur le site de LAPEAULOGIE.fr, 2017, juillet). Numéros disponibles gratuitement en ligne :
    • alpha (tatouages post-chirurgicaux, cicatrices) sous ma direction,
    • 1 (Blanchissement volontaire), coord.  J. SMERALADA (Martinique)
    • 2 (Peaux et Totems), coord. Ph. CHARRIER (Laboratoire DANTE, UVSQ)
    • 3 (Toxiques de la peau), coord. I. RICORDEL (ex-INPS, expert cours d'appel de Paris)
    • 4 (Tatouages et littératures), coord. B. FRIANT-KESSLER, université de Valenciennes et A. CHASSAGNOL, université de Paris 8)
    • 5 (Textes à vif. Tatouages, transferts, performances, coord. B. FRIANT-KESSLER, université de Valenciennes et A. CHASSAGNOL, université de Paris 8)
    • 6 (Peaux artificielles. La technologie aura-t-elle la peau de l'être humain ?), coord. I. SALAS, université d'Oxford.
  • 2  codirections d’un numéro thématique d'une revue scientifique :

- Corps. Revue  interdisciplinaire, 2007, avec  L. Robène, "Corps sportifs"

- L'Ethnographie. Création, Pratiques, Publics, 2020, avec P. Philippe-Meden, "Corps, nouveaux mouvements religieux et dérives sectaires" // "Érotisme et radicalisation", n°3-4, 14 articles dont Nathalie Luca (Des corps aux esprits), David Dupuis (Voir pour croire. Substances hallucinogènes et dynamique de l’adhésion), Lionel Obadia (Yoga, méditation et techniques spirituelles.Corps libéré ou confisqué ?)... A VOIR ici : https://revues.mshparisnord.fr/ethnographie/index.php?id=324

  • 34 chapitres d’ouvrage (20 en premier nom ; Presses universitaires de Grenoble, PUF, Editions Chiron, Presses Universitaires du Septentrion, Costa & Nolan, Editions du CNRS, Presses du Bureau International du Travail, PU Nancy, Economica,  etc.).
  • 112 communications en congrès (61 en premier nom)
  • 13 articles de vulgarisation (dont 5 en premier nom).

Encadrement d’étudiant.e.s en 3ème cycle :

- En moyenne : 2/3 Master 2 et 3/5 Master 1, chaque année

- 7 Thèses dirigées et soutenues :

  • F. LEBRETON, Sociologie, «Faire lieu » à travers l’urbain : socio-anthropologie des pratiques ludo-sportives et auto-organisées de la ville, mention TH, le 14/04/09, MCU STAPS à Dunkerque.
  • S. CHANVALLON, Sociologie, Anthropologie des relations de l’homme à la nature. La nature vécue entre peur destructrice et communion intime, le 25/09/09, mention TH, enseignante EPS.
  • Y. LE HENAFF, Sociologie, La chirurgie plastique comme technologie moderne de l'identité (2006-2009), le 15/11/10, MCF Sociologie université de Rouen.
  • G. ROUTIER, Sociologie, De l’engagement au désengagement corporel. Une approche sociologique plurielle des dynamiques et permanences identitaires face à l’acceptation du danger dans les sports de nature,  Codirection (60/40) avec B. Soulé, mention TH, soutenue le 19/09/11, MCF à l'UFR APS Lyon.
  • P. REGNIER, Sociologie, Sports équestres et arts martiaux, Codirection (60/40) avec Michel Calmet (Montpellier), le 09/01/14, enseignant EPS, formateur en maison familiale rurale à Loudéac depuis 2005.
  • J. BRESSON, Sociologie, co-direction (60/40) avec E. Péchillon (PU, droit public, université de Vannes), Le conflit, du face-à-face au corps à corps. Une immersion comme agent de sécurité en établissements de nuit, le 22/05/18. ATER, université du Maine (2019-2020)
  • A. KASSABIAN, STAPS, Déterminants de choix alimentaires effectués dans une association caritative. Enquête par immersion comme distributrice d’aides, le 02/06/20, Medical writer chez Scinopsis.

- 4 Doctorantes : P. SANTOS KERVAREC (50/50) avec Omar Zanna (université du Maine), A. LE DILLAU ; L. BRUNE (avec A. Alessandrin), A. SIMON (60%, avec S. Montanola)

- 2 Doctorants : D. HOUNGAT (40%) avec A. Lomo (Strasbourg), V. POUPARD (40%, avec O. Zanna, Le Mans)

Autres informations

Expertises scientifiques auprès de 32 revues (n = 95, sans compter les dizaines d'articles expertisés et publiés ou non dans les revues créées) :

• Accion Motriz

• Agora. Débats/jeunesses

• Apparence(s) (membre du CS 2021-)

• Cahiers de Géographie du Québec

• Communiquer.Revue de communication sociale et publique

• Corps. Revue interdisciplinaire

• Développement humain, handicap et changement social

• Dialogue. Revue canadienne de philosophie

• Education, santé, sociétés (membre du comité scientifique)

• Ethnographie

• European Journal of Marketing

• European Journal of Sport Science

• International Review on Sport and Violence

• International Sociology, International Review of Sociology of Sport

• LaPeaulogie

Loisirs et société

• Nature & récréation

Nouvelles Perspectives en Sciences Sociales

• Questions de communication

• Recherches & Educations

• Revista EntreRios

• Revue de Psychoéducation

• Science & Motricité

• Santé Publique

• SociologieS

• Sociology of Sport Journal

• SocioLogos

• STAPS

• Synthèses & Hypothèses 

• Teoros

• Tsantsa

Expertises également auprès de (21) :

  • CEED (Centre Européen d’Etude du Diabète) : 2020 (1) ; 2021 (1)
  • CFQCU (Conseil Franco-québécois de Coopération Universitaire) : 2020 (1)
  • IREPS : 2015 (1), 
  • EHESS : 2015 (1), 
  • NEXT (Nantes Excellence Trajectory) : 2019 (1)
  • Palgrave Mcmillan : 2018 (1)
  • Presses Universitaires de Rennes : 2014 (1), 2017- (membre élu du comité éditorial), 2018 (1), 2019 (2), 2020 (2),
  • Presses Universitaires de Grenoble : 2017 (1), 2021 (1)
  • Sage Publications Open Review : 2014 (2), 2016 (Article Editor, 1),
  • SciDoc Publisher 2014 (1). 
  • Société Française de Dermatologie (pour le comité scientifique) : 2021 (1)

 

Directeur de HDR (1) : STAPS, E. PERERA, université de Montpellier, 19 juillet 2019.

Rapporteur de HDR  (3) : STAPS, G. CABAGNO, 18/06/13, université de Rennes 2 ; Sciences sociales, O. FLORES, 28/09/16, université de Strasbourg. Sociologie, F. REICHHARDT, université de Strasbourg, 10/02/20.

Jury de HDR STAPS (1) : Ph. LIOTARD, 04/15, université de Lyon.

Jury de HDR Anthropologie (1) : A. HALLOY, 30/06/21, université Paris Sorbonne, EHESS.

Rapporteur de thèse (9 + 1 en cours) :

  • Sociologie, J. RESCOVA, université de Strasbourg, janvier 2015,
  • STAPS, Ch. PIERRU, université de Calais, décembre 2013.
  • Sociologie, G. ACOSTA SUAREZ, université de Strasbourg, septembre 2015.
  • STAPS, M. ABOU HAIDAR, université de Lyon, 04/12/2015.
  • Arts plastiques, D. GOMES BIRCHAL DE MOURA, université de Paris 1, 24/09/2016.
  • Sciences de l’art, A. BERNARD, Traversée des réalités dans l’immersivité de l’art, université de Metz, 25/11/2016.
  • Sociologie, P.E. NIEDZIELSKI, Sociabilités de comptoir. Une ethnographie des débits de boisson, université de Strasbourg, le 24/09/2018.
  • Sociologie, V. LE CORRE, université de Strasbourg, le 23/09/2019.
  • STAPS, A. DOMOLEVO, université de Paris 5, le 29/11/19.
  • Sociologie, PRIGENT, UBO, 10/12/21, en cours.

 

Jury de thèse (5) :

  • Histoire moderne et contemporaine : G. BERIET, université de La Rochelle, L’école-hôpital de la marine de Rochefort, 02/09.
  • Psychologie, A. METTE, Normativité de l’acceptation de l’homosexualité dans le sport, université de Bordeaux, le 18/11/14.
  • STAPS, M. TÉTILLON,  Le corps aux prises avec le sexe dans les sports mixtes, Le Mans, 25/01/17.
  • STAPS, T. ORIVAL, Des  enseignants  du  secondaire  aux  prises  avec  des transformations corporelles et langagières transcontextuelles et socialement situées , Le Mans, 02/03/20.
  • Sociologie, D. BENTRAR,  Jeunes et conversion religieuse radicale. Entre corps façonné et désempathie. Cas d’une ville de l’ouest de la France  Le Mans, 17/06/21.

Comité de suivi de thèses (6) : Sociologie Strasbourg (2018-x2), STAPS Strasbourg (2017-), STAPS Le Mans (2017-), Sociologie Brest (2018-), Sociologie Rennes 2 (2018-)

 

Membre des conseils scientifique et de rédaction, et co-créateur de l’International Review on Sport and Violence, en ligne, janvier, 2008-. Les numéros 1à 8 sont disponibles sur irsv.org

Membre du comité scientifique de Vitiligo France (2020-)