Philippe Le Guern

Grade
Professeur des universités
Coordonnées
Coordonnées

philippe.le-guern [at] univ-rennes2.fr

Fonctions et responsabilités

Enseignant chercheur en théorie de l'art et anthropologie des mondes contemporains

co-directeur du master design et sciences sociales

co-directeur élu de l'équipe Pratiques et Théories de l'Art Contemporain (prise de fonction en janvier 2022)

CV

- Doctorat en littérature générale et comparée (sous la direction de Jacques Dugast, Rennes 2) : “Projet idéologique et mise en récit. La série télévisée Le Prisonnier ou le culte d’un malentendu”, 1995.
- Post-doctorant à l’Université de Limoges en 1995-1996, au Centre de recherche sur les littératures populaires et la culture médiatique
- Maître de conférences à l’Université Lille 1, de 1999 à 2001
- Maître de conférences à l’Université d’Angers de 2001 à 2010
- Professeur à l’université d’Avignon de 2010 à 2012    
- Professeur à l’université de Nantes de 2012 à 2019
- Professeur à l’Université Rennes 2 depuis septembre 2019 : Théories des Arts et anthropologie des mondes contemporains
- Chargé de conférences à l’EHESS

 

Activités de recherche

Activités institutionnelles , invitations et équipes de recherche
- Depuis septembre 2019 : Membre de l’équipe d’accueil Pratiques et théories de l’art contemporain, Université Rennes 2. Co-directeur élu de l'équipe (prise de fonction en janvier 2022) - 2012-2019 : Membre du Centre Atlantique de Philosophie -EA 2163 - Depuis 2014 : Chercheur associé au CRAL-EHESS-UMR 856
- Depuis 2015 : Chercheur associé à l’OICRM (Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique), Faculté de musique, Université de Montréal
- Fellow à l’Institut d’Etudes Avancées, Université d’Edinburgh, février à juin 2016
- Chercheur invité à l’Université de Malaya, Kuala Lumpur, Malaisie (février-juin 2015), dans le cadre d’une délégation CNRS..
- Conférencier invité :  Université de Copenhague / Université de Montréal / Conseil Quebecois de la Musique / Université de Leeds /  Université Columbia, USA / Université de Liverpool

Expertises :
- Depuis 2017 : Membre du comité international d’experts du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) - 2013-2017 : Membre du comité d'évaluation des projets ANR.

Direction de thèses
Thèses soutenues :
1/ Nicolas Debade (en co-direction avec Sylvia Girel) : «Les musiques expérimentales à l’épreuve de l’innovation. L’exemple du GRIM à Marseille », décembre 2017, U . Aix Marseille, Jury : Marc Chemillier (EHESS), Pierre Couprie (Paris IV), Jean-Yves Bosseur (CNRS), Mention très honorable avec les félicitations du jury. Candidat qualilié en 18 eme section.
2/ Sarah Benhaïm (en co-direction avec Esteban Buch, EHESS), « Aux marges du bruit. Une étude de la musique noise et du Do it Yourself », novembre 2018, (plus de mention décernée à l’EHESS). Jury : Dominique Pasquier (CNRS), Nathalie Heinich (CNRS), Pierre Couprie (Paris IV), Caroline Traube (U. Montréal), Clément Cannone (IRCAM). Premier prix de thèse PSL en 2019. Maîtresse de conférence depuis septembre 2021.
3/ Frédéric Pailler, « Les affects classiliés : numérique et médiations sexuelles », décembre 2019, (plus de mention à Nantes). Jury : Antonio Casilli (Telecom Paris Tech), Jamil Dakhlia (Paris 3), Béatrice Damian-Gaillard (IUT Lannion), Catherine Deschamps (ENSA Nancy), Virginie Juillard (CELSA, Sorbonne).

Thèses en cours :
1/ Paul Fleury, L’intelligence artilicielle et les nouvelles modalités de la composition musicale, inscrit en septembre 2019, Rennes 2
2/ Alina Bystritskaya-Maintenant, Ethnographie des musiciens du métro parisien, inscrite en septembre 2019, Rennes2
3/ Stedy Théodore, Structuration du champ des arts plastiques en contexte martiniquais : l’artiste, l’institution et le marché, inscrit en septembre 2020, Rennes 2.

Participation à des  jurys de thèses :
1- Dir. E. Ethis, 71 eme section, Université d’Avignon, 2008 : thèse portant sur les fans et la patrimonialisation des musiques populaires. Le jury était composé de Yves Winkin, Michèle Gellereau, Daniel Jacobi, Philippe Le Guern.
2- Dir. J.P. Esquenazi, 71 ème section, Université Lyon 3, 2008 ; thèse portant sur télévision et sphère publique. Le jury était composé de Dominique Pasquier, François Jost, Philippe Le Guern.
3- Dir . J. P. Esquenazi, 71 ème section, Université Lyon 3, 2011 : thèse sur la réception des séries télévisés policières. Jury : Beylot, Pequignot, Villez, Esquenazi, Le Guern (président de jury).
4- Dir. M Coulomb-Gully, 71 eme section, Université Toulouse, 2011, Thèse sur les séries TV, Jury : P. Molinier, J. Le Marrec, G. Soulez, P. Le Guern.
5- Dir. J-P Esquenazi, 71 ème section, Université Lyon 3, 2012, thèse sur la culture geek, Jury : F. de Singly, P. Flichy, E. Maigret, J-P Esquenazi, P. Le Guern (président de jury)
6- Dir. Mispelblom-Beyer, 19 ème section, Université d’Evry, 2013, thèse sur les SDF et leurs animaux ; Jury : J-F Digard, J-F Courreau, P. Bruneteaux, P. Le Guern.
7- A. Orillard, Université Paris 1, Histoire du scopitone, Myriam Tsikounas, C. Bertho-Lavenir, P. Ory, P. Le Guern, 2013
8- Sébastien François, "Engagement des publics mass-médiatiques sur Internet et mutation des industries culturelles", D. Pasquier, Y. Jeanneret, J. Jouet, S. Chalvon-Demersay, P. Le Guern, P. Aron, 2013
9- Zhou Yu, Etude des modes d’appropriation des films français en Chine, Lille 3, M. Gellereau, D. Pasquier, C. Liu, P. Le Guern (président de jury), E. Florence, J. Dalbavie, 2014 10- Stéphan-Héloïse Gras,  « L’écoute en ligne et la mutation des espaces musicaux »,  N. d’Almeida, P. Vauday, M. Doueihi, P. Szendy, P. Le Guern, 2014. CELSA-Sorbonne 11- Pierre Gueydier, « Hadopi comme expérimentation. Récit de l’instrumentation de l’action politique », A. Hennion, D. Linhardt, J. Musitelli, Y. Surel, Mines Paris-Tech, 2014. 12- G. Guéraud-Pinet, « « Musique et industries médiatiques. Construction et mutations d’une musicalisation médiatisée à la télévision (1949-2015) », Simona De Iulio, Yves Jeanneret, Benoît Lafon, Philippe Le Guern, Isabelle Pailliart, 2018. 13- Madeleine Le Bouteiller, « Instruments numériques et performances musicales. Enjeux ontologiques et esthétiques », A. Arbo, P. Le Guern (président de jury), B. Sève, A. Sèdes, T. Patteson, Université de Strasbourg, 2020. 14- Stéphane Le Mercier-Dauny, « Le colporteur ou mobilité de diffusion de l’imprimé contemporain », N. Delbard, V. Goudinoux, P. Le Guern, L. Brogowski, Rennes 2, 2020.
15 - Ana Ondina Da Cruz Leorne Soares de Azevedo, " De la scène au mythe : les films des Beatles. Questions d’identité, image publique et représentation visuelle",  26 février 2021, dir. André Gunthert et Stéphane Breton, président Philippe Le Guern, jury : Valérie Jeanne-Perier, Michaël Bourgatte, Myriam Tsikounas, Jorge Martins Rosa.

Participation jury d'HDR :
LoIc Artiaga, "« L’histoire culturelle et la question médiatique », direction Jean-Claude Yon (EPHE), mai 2021, jury : Ludovic Tournès, Pascale Goetschel, Monica Dallasta.

Contrats scientifiques :

- 2018-2019 : Développement d’un Réseau de Recherche sur le travail artistique et l’intelligence artilicielle dans le cadre d’un projet financé par le département Art, culture, création et Patrimoine, U
- 2015-2017 : Responsable de l’axe de recherche « Numérique et innovations socio- techniques » dans le cadre du projet ANR « Logiques numériques en milieu populaire » (sous la direction de Dominique Pasquier, (en partenariat avec Telecom Paris Tech et l’université de Brest). 
- 2013-2015 : Porteur et responsable du programme ANR « Musimorphoses » (De la discomorphose à la numérimorphose. Impact du virage numérique sur la formation des goûts et les usages de la musique au quotidien) dans le cadre du programme thématique« Métamorphose des sociétés – Emergence et évolutions des cultures et des phénomènes culturels»). Ce programme associait notamment l’université de Nantes et le CRAL-EHESS, avec des chercheurs de l’Ecole des Mines, du DEPS (Ministère de la Culture), de l’Université Paris 8, du CNRS. Budget : 280 000 euros. 14 membres associés.
- 2009-2012 : Porteur et responsable du programme ANR (« Les artistes en régime numérique : production, communautés de réseaux et nouveaux modes de valorisation»), dans le cadre du programme SHS, thématique «Formes et mutations de la communication : processus, compétences, usages». Ce programme associait l’Université Paris 1, l’université d’Angers et le CRAL-EHESS. Budget : 198 000 euros. 11 membres associés.

Participation à des comités scientifiques
- Membre du comité éditorial de la revue « Politiques de la communication » - Membre du comité scientifique de la revue « Questions de communication » - Membre du comité scientifique de la revue « Réseaux ». - Membre du comité de lecture de la revue « Communications »

Activités d'enseignement

- Master Arts Plastiques : Art contemporain et indigénéités (24 h TD)
- Master design et sciences sociales : Théories des sciences sociales (12h CM) / Suivi de projets design (6h TD) / Sociologie des techniques (8h CM)  / Worshop design sonore (35h TD + 12 h TD)
- Master (mutualisation trois masters) : Art et sciences sociales (24 h CM)
- L1 arts plastiques : Moyens d'expression plastique (8 h CM) / SHS et art (24 h CM)
- L3 arts plastiques : SHS et Arts (24 h CM) / Numérique (16 h CM)

 

Responsable du séminaire "Entre dispositifs techniques et dispositions sociales : art, musique et technique", Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Publications

Direction d'ouvrages
Philippe Le Guern (dir.), En quête de musique. Méthodologies de recherche à l’ère de la numérimorphose, Hermann, 2017, 401 p. (Ouvrage nominé pour le Prix des Muses 2018)
Philippe Le Guern (dir.), Où va la musique ? Numérimophose et nouvelles expériences d’écoute, Presses de l’Ecole des Mines, 2016, 262 p.
Philippe Le Guern et Hugh Dauncey (dir.), Stereo: Comparative Perspectives on the Sociological Study of Popular Music in France and Britain, Ashgate, 2010, 281 p.
Philippe Le Guern et Hugh Dauncey (dir.), Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande-Bretagne, IRMA, 2008, 270 p.
Philippe Le Guern et Jacques Migozzi (dir.), Productions(s) du populaire, Presses Universitaires de Limoges, 2004, 448 pages.
Philippe Le Guern (dir.) Les cultes médiatiques. Oeuvres cultes et culture fan, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Logiques Sociales », 2002, 378 pages.

Direction de numéros de revues

Philippe Le Guern et Pierre Lagrange (dir.), « Politiques des non-humains : comment cohabiter avec les animaux, les plantes, les robots et autres aliens ? », PUG, 2021 (en préparation)
Philippe Le Guern (dir.), A l’écoute du social, Politiques de la Communication, PUG, 2017.
Philippe Le Guern (dir.), Patrimonialiser les musiques actuelles et populaires, Questions de Communication, 2eme semestre 2012.  http://questionsdecommunication.revues.org/6812
Philippe Le Guern (dir.), Musique et technologies numériques,  Réseaux, N° 172, 2012.  http://cairn-int.info/numero.php?ID_REVUE=E_RES&ID_NUMPUBLIE=E_RES_172
Philippe Le Guern et Simon Frith (dir.), Sociologie des musiques populaires, Réseaux, Vol. 25 N° 141-142 / 2007, 398 pages.
Philippe Le Guern (dir.), Musiciens - sociologues. Usages de la réflexivité en sociologie de la culture Volume, 2005 – 1, 2005, 172 pages.
Philippe Le Guern et Dominique Pasquier (dir.), Les nouvelles formes de la consécration culturelle, Réseaux, Vol. 21 N° 117,  2003, 320 pages

Articles avec comité de lecture :
Le Guern, P., "Comment ne pas altérer l'altérité ? Art contemporain et indigénéités", Marges, N° 33, pp. 140-154 (sous presse)
Le Guern, P., « Sur le tournant anthropologique en art... Et le tournant esthétique en anthropologie », in Circulation des idées dans l’art contemporain », Marges, n° 32, pp. 52-64, 2021.
Le Guern, P.,  « L’expérience de la musique en régime numérique : continuité ou disruption ? » in Christophe Magis et Lucien Perticoz (dir.), « Mutations numériques de la musique : des contradictions à analyser » tic&société, 2020.
Le Guern, P., « Le rock était-il audible à Avignon en 1954 ? Penser l’articulation entre nouveaux dispositifs sonores et nouvelles dispositions sociales », in Pascal Goetschel (dir.), Sociétés et Représentations, 2020.
Le Guern, P., « La promesse techno-démocratique : étudier le virage numérique en art », Palimpsestes, n°3, Rennes 2, 2020.
Le Guern, P., « Robots, activité agricole et techno-capitalisme : une ethnographie du robot de traite », Réseaux, 2020 (en préparation. Accepté)
Le Guern, P., « Le virage numérique, un tournant pour l’étude des musiques populaires ? », in Transpositions, EHESS, N° spécial « 40 ans de recherches à l’EHESS », 2017.
Le Guern, P., « Une discipline qui ne fait pas de bruit ? Remarques sur la construction sociale des Sound Studies », Politiques de communication, Hors-série N° 1, PUG, 2017, pp. 5-30.
Le Guern, P., « Musique et numérique : évolution ou révolution ? », in Revue de la Bibliothèque Nationale de France (sous la direction de P. Cordereix et B. Dicale), 2017.
Le Guern, P., « La patrimonialisation du rock : exercice autoritaire ou pratique démocratique ? », in Morice, J.-R., Saupin, G., Vivier, N., Mutations de la culture patrimoniale, PUR, 2015, p. 101-122.
Le Guern, P., “The Heritage Obsession. History of Rock and Challenges of “Museum Mummification”: a French Perspective” in Cohen, S. Knifton R., Leonard, M., Marshall, l. (eds), Sites of Popular Music Heritage, Routledge, 2014, pp. 28-44.
Le Guern, P., “Réseaux et la culture. Des medias traditionnels à la numérimorphose des goûts et des usages”, in Réseaux, vol. 32, 184-185, 2014, pp. 213-246.
Le Guern, P. et Guesdon, M., “Retromania: crisis of the progressive ideal and pop music spectrality”, in Niemeyer, Katharina, Media and Nostalgia. Yearning for the Past, Present and Future, Basingstoke: Palgrave Macmillan, 2014, pp. 70-80.
Le Guern, P., “Un spectre hante le rock : L’obsession patrimoniale, les musiques populaires et actuelles et les enjeux de la « muséomomification”, in Questions de Communication, décembre 2012, http://questionsdecommunication.revues.org/8889
Le Guern, P. et Dauncey, H., « The French Recording Industry: between Defence of Cultural Exception, Anti-Piracy Interventionism and new export strategies », in Lee Marshall (dir.), The international recording industries, Routledge, 2012.
 Le Guern, P.,  “Irréversible ? Musique, technologies numériques et sens du progrès”, in Réseaux, “Faire de la musique en régime numérique”, 2012, 172, pp. 29-64.     http://cairn-int.info/resume.php?ID_ARTICLE=E_RES_172_0029
Le Guern, P., « L’oreille cassée. Sur la construction administrative et technique du bruit urbain, l’exemple de la ville d’Angers », in Pecqueux, A., Ecologies sensibles contemporaines, Communications, 2012.
Le Guern, P. et Bastit, P., « Crise de l’industrie musicale et politique anti-piraterie en France. Hadopi : internet civilisé ou politique répressive ? », in Chris Tinker (dir.), Popular music and french medias, Contemporary French Civilization Journal, Liverpool University Press, 2011.
Le Guern, P., « Skins, une série trash qui leur ressemble ? », in Jean-Pierre Esquenazi (dir.), Médiamorphoses, N° 26, 2010.
Le Guern, P. (2009), « No matter what they do, they can never let you down… Entre esthétique et politique : sociologie des fans, un bilan critique », in Olivier Donnat (dir.), Passionnés, fans et amateurs, Réseaux, Vol. 27, 153, p. 21-54.
Le Guern, P. (2007), “En arrière la musique ! Sociologies des musiques populaires en France. La genèse d’un champ”, in Réseaux, Vol. 25, N° 141-142, p. 15-44.
Le Guern, P. (2007), “Aimer l’Eurovision, une faute de goût ? Une approche sociologique du fan-club français de l’Eurovision”, in Réseaux, Vol. 25, N° 141-142, p. 231-262.
Le Guern, P. (2006),  « Dans le monde des fans », Sciences Humaines,  p. 41-43.
Le Guern, P. (2006) « Monter les séries : une activité sous contrainte », Médiamorphoses, INA éditions, pp. 35-39.
Le Guern, P. (2005), “Les monteurs passent au numérique : révolution d’un métier et tentatives de régulation” in Les ressorts de la mobilisation au travail (dir. Jean-Pierre Durand et Danièle Linhart), Octarès Editions, pp. 33-43.   Le Guern, P. (2005), "Quand le sociologue se raconte en musicien. Remarques sur la valeur sociologique de l'autobiographie", in Musiciens - Sociologues. Usages de la réflexivité en sociologie de la culture, Volume, 2005-1, septembre 2005, pp. 25-55.
Le Guern, P. (2004), « Du Kitsch et des jeux. Entre sentiment nationale et culture globale, l’Eurovision de la Chanson » in Médias et identité europénne (dir. D. Marchetti), Presses Universitaires de Rennes, coll. Res Publica, pp. 105-129.
Le Guern, P. (2004), « Toward a constructivist approach to media cults» in Cult TV (dir. R. Pearson and S. Gwenllian Jones), University of Minnesota Press, pp. 3-25.
Le Guern, P. (2004),  « Mutation technique et division des tâches : le cas des monteurs sons », Volume, Ed. M. Seteun / IRMA, pp. 101-121.
Le Guern, P., Teillet, P. (2003), “Canal + de légitimité ? : Les processus médiatico-publicitaires de consécration culturelle à l’émission NPA” , Réseaux, Vol. 21, N° 117, 2003, p. 110-132.
Le Guern, P. (2003), «La consécration culturelle en question. Présentation», in Les Nouvelles formes de la consécration culturelle, Réseaux, Vol. 21, N° 117, p. 9–44.
Le Guern, P. (2003), “ The Study of Popular Music between Sociology and Aesthetics - A Survey of Current Research in France ”, in French Popular Music (dir. H. Dauncey), Ashgate, pp. 7-26.
Le Guern, P. et Leroux, P. (1999), «Les limites de l’espace public médiatisé : l’exemple d’une télévision locale» in www.démocratie locale.fr, Hermès 26-27, (dir. E. Maigret et L. Monnoyer), CNRS éditions, pp. 159-173.

Chapitres d'ouvrages :
Le Guern, P., "Conserver ou inventer ? L'animal d'élevage comme nouvel objet patrimonial en Brertagne", in S. Olivesi et A-C. Ambroise-Rendu, Patrimoine et Patrimonialisation, Presses Universitaires de Grenoble, 2021.
Le Guern, P., « Musimorphose. Ouvrir la boîte noire : de la phénoménologie de l’écoute aux neurosciences de la musique », in En quête de musique. Questions de méthodes à l’ère de la numérimorphose, Hermann, 2017, pp. 5-62.
Le Guern, P. et Guesdon M., « Une voix sans corps pour des corps sans voix. A propos des hologrammes en général et d’Hatsune Miku en particulier », in Où va la musique ? Numérimorphose et nouvelles expériences d’écoute, Presses des Mines, 2016, pp. 213-230.
Le Guern, P., « Irréversible mais imprédictible ? Imaginer le devenir de l’écoute musicale », in Où va la musique ? Numérimorphose et nouvelles expériences d’écoute, Presses des Mines, 2016, pp. 13-45.
Le Guern, P., et Sagot-Duvauroux, D. (2009), “Les technologies numériques vont-elles élargir la diversité des consummations musicales ? Regards croisés sur l’hypothèse de la Longue Traîne”, in Ravet H., Rudent C. (dir.), 25 ans de sociologie des musiques populaires en France, L’Harmattan.
Le Guern, P. (2009), “ Constructing artistic 'social identity' as a sound engineer : The example of the french Dominique Blanc-Francart”, Journal on the Art of Record Production, Issue 4, www.artofrecordproduction.com
Le Guern, P. et Dauncey, H. (2008), “Top of the Pops vs Maritie et Gilbert Carpentier ? France – Angleterre, regards croisés sur les musiques populaires”, in Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande Bretagne, IRMA, collection Musique et Société, 2008, pp. 9-24.
Le Guern, P. et Guibert, G. (2008), “Faire l’histoire des musiques amplifiées en France”, in Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande Bretagne, IRMA, pp. 27-44.
Le Guern, P. (2008), “Les publics de la musique. Hiérarchies culturelles et interventionnisme étatique, un modèle typiquement français ?”, in Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande Bretagne, IRMA, pp. 193-204.
Le Guern, P. et Dauncey, H. (2007), “De la difficulté d'émerger sur les scènes de «musiques actuelles» : les exemples de la France et de l'Angleterre”, in Seca, Jean-Marie (ed.), Musiques populaires underground et représentations du politique, Cortil-Wodon, InterCommunications/EME, chapitre 4 pp. 56-83.
Le Guern P. (2007), « L’enquête par observation : méthode et enjeux », in La recherche en SIC, (dir. S. Olivesi), PUG, p. 13-33.
Le Guern, P. (2004), Fabriquer la série policière télévisée : une enquête sur le tournage de la série Julie Lescaut », in Les séries policières à la télévision (dir. P. Beylot et G. Sellier), l’Harmattan-INA, pp. 37-55.
Le Guern, P. (2004), «  Du ‘grand public’ au ‘non-public’ : La sociologie de la télévision ”, in Les non-publics. Les arts en réceptions, (dir. Pascale Ancel et Alain Pessin), L’Harmattan, Logiques Sociales, pp. 145-164.
Le Guern, P. (2004), « Mutation professionnelle et jeu social identitaire : le cas d’une profession technico-artistique, les monteurs », in IXes journées de Sociologie du Travail, Vol. 1, pp. 187-195.
Le Guern, P. (2004), « De l’amour de l’Art : les fans, un objet problématique pour la sociologie de la culture et des médias ? » in Les Peuples de l’Art (A. Pessin dir.), L’Harmattan, coll. Logiques Sociales, pp. 365-383.
Le Guern, P. (2004), « Auteur populaire, une activité dévalorisante ? Image de soi et rhétorique identitaire chez les scénaristes de séries télévisées », in Production(s) du Populaire, (Ph. Le Guern et J. Migozzi, dir.), PULIM, pp. 197-218.
Le Guern, P. et J. Migozzi (2004), « Productions du populaire : repères et suggestions pour prolonger l’enquête », in Production du Populaire, (Ph. Le Guern et J. Migozzi, dir.), PULIM, pp. 7-13.
Le Guern, P. (2002), “ En être ou pas : le fan-club français de la série Le Prisonnier ” in La Culture médiatique. Oeuvres cultes et culture fan (dir. Ph. Le Guern), Presses Universitaires de Rennes, coll. “ Le Sens Social ”, pp. 177-215.
Le Guern, P. (2002), « Il n’y a pas d’oeuvres cultes, juste le culte des oeuvres. Pour une approche constructiviste des cultes médiatiques », in La Culture médiatique. Oeuvres cultes et culture fan, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Le Sens Social », pp. 13-35.
Le Guern, P. (2000), « Le ‘beauf’ ou la vedette ? Thierry Roland et la construction d’une identité professionnelle», (précédé d’un entretien avec Th. Roland) in Sport et télévision (dir. B. Leconte), l’Harmattan, coll. Communication et Civilisation, pp. 157-197.
Le Guern, P. et Leroux, P. (2000), «Information sportive et télévision locale», in Sport et télévision (dir. B. Leconte), l’Harmattan, coll. Communication et Civilisation, pp. 63-75.
Le Guern, P. (2000), «From national pride to global kitsch : the Eurovision song contest» in Web Journal of French Media Studies (wjfms.ncl.ac.uk/cosc.htm), University of Newcastle.
Le Guern, P. et Leroux, P. (1999), « Grandes figures et figurants ; formes et effets de la consécration dans l’espace public local » in Les figures de l’anonymat, L’Harmattan, pp. 296-309.
Le Guern, P. et Leroux, P. (1998), « Une rhétorique du concensus ? Journalisme et journalistes dans une télévision locale (TV 10 Angers) », in Médias et Villes (Ch. Delporte dir.), Presses de l’Université de Tours, pp. 173-192.
Le Guern, P. et Teillet P. (1998),  « L’Ange blanc et le Bourreau de Béthune ou la querelle Bourdieu / Schneidermann : deux métadiscours télévisuels » in La télévision au miroir (dir. Pierre Beylot), coll. Champs Visuels, l’Harmattan, pp. 100-111.
Le Guern, P. (1997), « The ideological project between representation and metaphor : the televisual example of a cult-series, The Prisoner», in Sociocritism (Sous la direction d’E. Cros), Editions du CERS / Institut International de Sociocritique, Vol. XII, 1-2, pp. 159-175.
Le Guern, P. (1997), «Ceci tue cela !? : télévision et littérature» in La littérature comparée et les arts (sous la direction de Florent Montaclair), Didier éditions-UNESCO », pp. 486-500.
Le Guern, P. (1997), Article «Communication» in Dictionnaire International des Termes Littéraires, http://www.flsh.unilim.fr/ditl/Fahey/index.htm
Le Guern, P. (1997), Article «Explication» in Dictionnaire International des Termes Littéraires, http://www.flsh.unilim.fr/ditl/Fahey/index.htm
Le Guern, P. (1997), « Rendre visible l’invisible au cinéma. Rossellini/Tarkovski » in Pentecôte, de l’intime au social, Editions Siloë, pp. 395-406.

Traductions :
Katz et Ph. Aspden, « les communications mobiles. Une analyse transversale des enquêtes menées aux Etats-Unis », Réseaux n° 90, 1998.
K. Drotner, « Internautes et joueurs. La nouvelle culture des loisirs chez les jeunes Danois », Réseaux n° 92-93, 1999.
R. Ling, « ‘C’est bien d’être joignable !’. L’usage du téléphone fixe et mobile chez les jeunes Norvégiens », Réseaux n° 92-93, 1999.

Notes de lecture :
Maxime Boidy, pali meursault, Fred Pailler (dir.), « Politiques Sonores », In Le Temps des Médias, 2016.
“Dick Hebdige, les sous-cultures et la pensée vintage”, in Sociologie de l’art, 2011.
“Gérôme Guibert. La production de la culture. Le cas des musiques amplifiées en France. Genèse, structurations, industries, alternatives”, in Ethnologie Française, 2007, pp. 182-184.
« Marc Touché : Mémoire Vive » in Réseaux N° 111, 2002, pp. 273-275.
« Christian Le Bart : Les fans des Beatles. Sociologie d’une passion » in Réseaux N° 111, 2002, pp. 276-281.

 

Autres informations

Responsabilités 
- Directeur du département information-communication, Septembre 2016 à juin 2019, Université de Nantes.
- Membre du conseil scientifique et du conseil d’administration de l’UFR Lettres et Langages, de 2012 à 2019, Université de Nantes.
- 2013-2014 : Directeur de l’école doctorale CEI du PRES Nantes Angers, Le Mans (avec implication dans la reconfiguration des écoles doctorales dans le cadre du passage à la COMUE UBL).
- Responsable du master “Nouvelles écritures médiatiques”, 2016-2019, Université de Nantes.
- Co-directeur du master “Design et sciences sociales”, depuis 2020, Université Rennes 2.
- Membre du conseil d’équipe de l’unité de recherche Pratiques et Théories de l’Art Contemporain, depuis 2019, Université Rennes 2.
- 2016-2019 : responsable du parcours de Master 1 « Nouvelles écritures médiatiques ». - 2009-2010 : co-responsable (avec D. Sagot-Duvauroux) du parcours de master «Direction de projets dans les nouvelles filières culturelles (cinéma et musique)», Université d’Angers, UFR de Droit, Economie et Gestion.
-- 2012-2019 : Membre du conseil scientifique et du conseil d’administration de l’UFR Lettres et Langages, Université de Nantes. - 2005-2007 : Membre élu du Conseil d’Administration de l’Université d’Angers. - 2004-2010 : responsable de la licence professionnelle «Management des administrations culturelles», IUT d’Angers, département GEA.