Photo de Marie Madeleine De Cevins

Marie Madeleine De Cevins

Grade :  
Professeur des universités
Coordonnées

UFR Sciences Sociales, Département d'Histoire et Maison de la Recherche en Sciences Sociales (bât. N, bureau 203)

m-m.de-cevins [at] univ-rennes2.fr

Fonctions et responsabilités

Professeur d'histoire médiévale

 

Directrice de l'unité de recherche en sciences historiques Tempora – EA 7468

Membre senior de l'Institut Universitaire de France

Membre du Conseil et de la Commission des thèses de l'École Doctorale "Sociétés, Temps, Territoires" (Université Bretagne Loire)

 

Önéletrajz magyarul (2019)      List of publications (2019)  

CV

Parcours professionnel

  • depuis 2017  Membre senior de l'Institut Universitaire de France
  • depuis 2017  Directrice de l'unité de recherches Tempora (EA 7468)
  • 2015-2016  Directrice du CERHIO-Rennes (site rennais de l'UMR CERHIO)
  • depuis 2010  Professeur d'histoire du Moyen Âge à l'Université Rennes 2
  • 2011-2012  Membre du jury d'agrégation externe d'histoire, commission de Programme (écrit et oral)
  • 1996-2010  Maître de conférences en histoire médiévale à l'Université d'Angers
  • 1994-1996  Professeur agrégé d'histoire (Collège Paul Fort de Montlhéry puis Lycée René Cassin d'Arpajon, Essonne)
  • 1990-1992  Allocataire Monitrice Normalienne à l'Université de Paris-Sorbonne

Diplômes et formation

  • 2007  Habilitation à Diriger des Recherches en histoire médiévale à l'Université de Lyon 2
  • 1995  Doctorat d'Histoire médiévale à l'Université de Paris-Sorbonne
  • 1986-1990  Élève de l'École Normale Supérieure (Fontenay-St-Cloud)
  • 1983-1986  Élève de Classes préparatoires littéraires (Lycée Fénelon, Paris)

Concours

  • Agrégation externe d’Histoire (1989)
  • École Normale Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud (1986)

 

Activités de recherche

Thématiques 

  • la Hongrie et les Hongrois au Moyen Âge
  • histoire culturelle de l’Europe centrale
  • christianisme, économie et société dans l'Occident médiéval

Sujets de Master et Doctorat (liste indicative à l'intention des étudiants) ici

Travaux universitaires

  • thèse de Doctorat en histoire du Moyen Âge 

L’Église dans les villes hongroises aux XIVe et XVe siècles, 4 vol., 1423 p., Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), 1995 (directeur : H. Dubois) [publiée].

  • dossier pour l'Habilitation à diriger des recherches

Aux marges de la Chrétienté latine. Église et société en Hongrie médiévale, dont un mémoire inédit intitulé Les franciscains observants hongrois de l’expansion à la débâcle (v. 1450 - v. 1540), Université Lyon 2, 2007 (garante: N. Bériou) [publié].

Animation de la recherche

Coordination du programme ANR MARGEC ["Marginalité, économie et christianisme : la vie matérielle des couvents mendiants en Europe centrale (v.1220-v.1250)"] (n° ANR-12-BSHS3-0002), 2012-2016 – 27 membres, de 10 nationalités différentes, 2012-2016 – voir  margec.msh.uca.fr ; programme toujours actif, hors financement ANR

Membre du comité de pilotage du GDR CEM ("Connaissance de l'Europe médiane", n°8607), dir. Antoine Marès (Université du Panthéon-Sorbonne), 2013-2017 et 2018-2022

Membre actif et membre du comité de pilotage du GDRE "Aux origines de la modernité étatique. L'apport des clercs médiévaux"

Membre actif du COST-Action NCI ("New Communities of Interpretation", IS1301), dir. Sabrina Corbinelli (Université de Groningen), Working Group III, 2013-2017

Membre actif du MECERN (Medieval Central Europe Research Network), Central European University (Budapest)

Membre actif du projet de l'École Française de Rome "Observer l'Observance. Diffusion, réseaux et influences des réformes régulières en Europe (v.1400-v.1550)", dir. S. Duval, H. Morvan, L. Viallet, 2017-2021 

Organisation de rencontres scientifiques

Séminaire  L'Europe centrale (Hongrie, pays tchèques, Pologne) de la fin du Xe siècle au début du XVIe siècle. Aspects religieux et culturels (avec O. Marin)

2011-2017 ; ENS Ulm ; http://www.histoire.ens.fr/L-Europe-centrale-Pologne-pays.html

Colloques, ateliers et journées d'étude (en France et à l'étranger) 

Activités d'enseignement

Enseignement supérieur en France

Cours Magistraux, Travaux Dirigés, Séminaires pour les niveaux suivants :

  • Licence 1 : les Francs (Ve-VIIIe s.) ; l'Occident du VIe au XVe siècle ; introduction à l'histoire du fait religieux
  • Licence 2 : le christianisme en Occident au Moyen Âge ; la France et l'Angleterre au XIVe siècle ; l'Empire germanique (Xe-XVe s.)
  • Licence 3 : les femmes au Moyen Âge ; l'Europe des princes d'Anjou ; l'Europe centrale au Moyen Âge ; le Saint Empire romain germanique et ses marges
  • Master 1 Recherche : méthodologie ; l'anglais appliqué à l'histoire médiévale ; la Hongrie angevine ; les villes de l'Occident médiéval ; l'Église et les femmes en Occident au Moyen Âge central et tardif ; royauté et première Renaissance en Europe centrale
  • Master 2 Recherche : méthodologie ; pratiques de la recherche 
  • Préparation aux concours d'enseignement : CAPES et Agrégation, écrit et oral
  • Doctorat : encadrement de thèses doctorales

Enseignement supérieur à l'étranger

Cours d'histoire médiévale en hongrois, M1-M2 (Université de Pécs, Université de Szeged)

Cours d'initiation au latin, L1 et L2 (Université de Djibouti)

Conférences en anglais, en français et en hongrois (sur invitation) dans des universités étrangères :

  • Central European University, Budapest (2010)
  • Université Charles, Prague (2013, 2017)
  • Université de Szeged, Hongrie (2004)
  • Université de Pécs, Hongrie (2000)

Responsabilités pédagogiques

Responsable pédagogique de L3 (Université Rennes 2, 2014-2017)

Responsable pédagogique de L2 (Université d'Angers et Antenne de Cholet, 2008-2010)

Publications

Sommaire

 

Certaines publications sont consultables sur le site :

https://univ-rennes2.academia.edu/MarieMadeleinedeCevins

 

Livres individuels

 

  • Confraternity, Mendicant Orders, and Salvation in the Middle Ages: The Contribution of the Hungarian Sources (c. 1270–c. 1530), Turnhout, Brepols, 2018 (Europa sacra, 23), XVII + 365 p.

 

By the late Middle Ages, mendicant spiritual confraternities had developed a poor reputation. Their spiritual status was ill-identified: somewhere between requests for intercession, necrological commemoration, and pious associations. ‘In the hands of the mendicants, they seemed to resemble what indulgences had supposedly become in the hands of the papacy: bait that was handed out to extort funds from the faithful while offering an apparently immediate access to Paradise. Thus, like indulgences, they seem to have been gradually emptied of their substance and denounced (even before Luther) as glaring evidence of the corruption of the Roman Church. Much recent scholarship has followed this negative portrait of spiritual confraternities — unless it has conflated them with other non-spiritual confraternities, or indeed ignored them altogether. This volume draws on the abundant number of letters of confraternity available from Hungarian sources in order to provide a more nuanced picture of mendicant spiritual confraternities. It sheds new light on the links between the mendicants and their supports among the laity, and emphasises the broader significance of the confraternity movement in late medieval piety in Central Europe and beyond.
*This book is a new, enhanced version of Koldulórendi konfraternitások... (2015)

 

  • Mathias Corvin. Un roi pour l'Europe centrale (1458-1490), Paris, Les Indes savantes (La Boutique de l'Histoire), 2016, 424 p.
Jusque dans ses échecs, le règne de Mathias Corvin (1458-1490) est instructif. Il permet de comprendre dans quelle impasse se débattait l’Europe centrale à la fin du Moyen Âge. Adepte de la « raison d’État » avant l’heure, il a sapé les bases d’un régime d'ordres ancré dans les usages hongrois, tchèques et polonais depuis le XIIIe siècle. En matière diplomatique, il pratiqua la Realpolitik, renonçant finalement à la Croisade pour éviter un choc frontal avec l’Ottoman. Conscient de la nécessité d’unir les royaumes centre-européens, il imagina une fédération de peuples unis sous son sceptre et parée de la gloire impériale. Ses modèles, puisés dans l'Antiquité, l'auraient-ils aveuglé sur la capacité de ses sujets à le suivre dans ces larges desseins ? Toujours est-il que le "bond en avant" imprimé par le fils du héros de Belgrade (1456) a tourné court, scellant le sort de l'Autre Europe.

 

  • Koldulórendi konfraternitások a középkori Magyarországon (1270 k. – 1530 k.) [Les confraternités des ordres mendiants dans la Hongrie médiévale (v.1270-v.1530)], Pécs, Pécsi Történettudományért Kulturális Egyesület, 2015 (Thesaurus Historiae Ecclesiasticae in Universitate Quinqueecclesiensi 6), 306 p.

Objet spirituel mal identifié, situé à mi-chemin entre demande d’intercession, commémoration nécrologique et associations de piété, les confraternités des ordres mendiants auraient été à la fin du Moyen Âge entre les mains des frères ce que les indulgences étaient devenues entre celles des évêques et de la papauté : un appât utilisé à tout-va pour extorquer des fonds aux fidèles en leur faisant miroiter l’accès quasi immédiat au Paradis. À partir de la documentation hongroise, exceptionnellement homogène, et sans négliger la spécificité du contexte magyar, l’auteur ramène cette pratique religieuse méconnue à sa juste place dans l’histoire des ordres mendiants, dans celle du mouvement confraternel, dans celle enfin de la piété tardo-médiévale. Elle met ainsi en relief une vision du salut qui s'écarte de la fameuse "comptabilité de l'au-delà".

 

  • L’Europe centrale au Moyen Âge, Rennes, Presses Universitaires de Rennes (Didact Histoire), 2013, 272 p.

page web de l'éditeur : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3194

Vue de France, tiraillée entre germanité et orientalité, l’Europe centrale demeure un objet historique non identifié, surtout à propos du Moyen Âge. Ce livre apporte au lecteur non spécialisé les connaissances indispensables pour appréhender cet espace – à savoir la Bohême, la Hongrie et la Pologne, dans leurs frontières médiévales englobant la Croatie, la Slovaquie et la Roumanie occidentale actuelles. Après une réflexion sur la notion d’« Europe centrale » appliquée à la période médiévale, il reconstitue la trame des événements entre les années 960 et le milieu des années 1520. Il apporte également un éclairage transversal sur les processus de longue durée, économiques, sociaux, culturels et religieux, en sortant du prisme ethnico-national.

 

  • Les Franciscains observants hongrois de l’expansion à la débâcle (vers 1450 - vers 1540), Roma, Istituto Storico dei Cappuccini (Bibliotheca seraphico-capuccina 83), 2008, 686 p.

page web de l'éditeur : http://www.istcap.org/en/component/k2/bsc-83.html

À partir de sources inédites et des acquis de l’historiographie centre-européenne, cette enquête cherche à comprendre comment et pourquoi l’Observance franciscaine, qui rencontra un vif succès en Hongrie dans la seconde moitié du XVe siècle et jusqu’aux années 1510, y subit ensuite une chute non moins spectaculaire. Elle confirme le caractère pluriel de l’Observance à la fin du Moyen Âge – les frères hongrois appliquant un pragmatisme éloigné de tout héroïsme ascétique – et ses liens quasi-organiques en Europe centrale avec les croisades tardives, avant même la tournée de prédication de Jean de Capistran. Elle décrit ses répercussions sur les « Conventuels », pris à leur tour dans une spirale réformatrice. Elle se livre en second lieu à l’autopsie d’une crise jusqu’alors imputée aux incursions ottomanes, au détriment des causes internes à l'Ordre, éclairant par là un moment crucial de l’histoire des Franciscains et du front oriental de la Chrétienté latine.

 

  • Saint Étienne de Hongrie, Paris, Fayard, 2004, 554 p.

page web de l'éditeur : http://www.fayard.fr/saint-etienne-de-hongrie-9782213619422

En dépit des apparences, ce livre sacrifiant aux codes du genre de la biographie grand public est bien un ouvrage scientifique. Il effectue en effet la synthèse des travaux – presque tous hongrois – effectués jusqu’en 2004 sur le fondateur du royaume de Hongrie. Il pose chemin faisant des hypothèses interprétatives inédites, qui confirment le rôle décisif du premier roi de Hongrie (couronné à Noël de l'an mille) dans l'amarrage de son peuple et de sa terre d’adoption à la christianitas – ou, pour faire court, dans leur « européanisation ». L’ouvrage inscrit la politique d’Étienne Ier dans le contexte de la politique impériale ottonienne et dans le prolongement de la déliquescence du pouvoir princier au sein de la fédération tribale magyare. Il ne masque pas la violence des moyens par lesquels celui qui fut reconnu saint en 1083 accomplit son programme, resté inachevé à sa mort en 1038.

 

  • L’Église dans les villes hongroises à la fin du Moyen Âge (vers 1320 - vers 1490), Budapest-Paris-Szeged, METEM - Publications de l’Institut Hongrois de Paris - Université de Szeged / Dissertationes I, 2003, 419 p. 
  • (traduction hongroise par G. Kiss, à partir d'une version adaptée au lectorat hongrois) Az Egyház a késő-középkori magyar városokban, Budapest, Szent István Társulat, 2003, 257 p.

page web de l'éditeur hongrois : http://szitkonyvek.hu/termek/713

Préfacé par Jerzy Kłoczowski et publié simultanément en hongrois, ce livre condense le fruit de dix ans de recherches sur le christianisme latin en milieu urbain au Moyen Âge tardif, à partir du terrain hongrois. En s'appuyant sur un échantillonnage de villes représentatives de la diversité locale (Bártfa, Beszterce, Besztercebánya, Brassó, Buda, Debrecen, Eger, Esztergom, Győr, Gyula, Kassa, Kolozsvár, Körmöcbánya, Lőcse, Nagyszeben, Nagyszombat, Pécs, Pest, Pozsony, Selmecbánya, Sopron, Újlak, Várad és Zágráb, sous leur nom hongrois), villes qu'il compare aux exemples occidentaux les mieux connus, il s’intéresse aussi bien aux institutions ecclésiastiques qu’à la société des clercs et aux formes d’expression de la foi. Il met en évidence l'existence d'une piété proprement urbaine et empreinte de particularismes régionaux. Il restaure ainsi le chaînon manquant entre l’élan institutionnel et spirituel qui caractérise le XIIIe siècle hongrois et la diffusion fulgurante du luthéranisme dans les villes dès les années 1520.
A városi lakosság vallásossága a nyugati kereszténység egészében különbözött a vidék lakóiétól. A monográfiák és a szakkönyvek kétségtelenné tették a tényt, miszerint a városok a nyugati kereszténységben olyan parányi vallásos közösségeket hoztak létre, legalábbis a 13. századtól kezdve, amelyek jól megkülönböztethetőek a városokban található egyházi intézmények sűrűsége, és változatossága, valamint az ottani sajátos vallási szokások révén az őket körülvevő vidéktől. Kérdéses, hogy ez a felfogás milyen mértékben alkalmazható a késő-középkori Magyarországra, erre a kevéssé városiasodott és viszonylag későn keresztény hitre tért királyságra. A reformáció terjedésének időbeli keretei - úgy tűnik - alátámasztják ezt a képet. A magyar városok az 1520-as, 1530-as évektől a lutheránus irányzatot fogadták el, míg a vidék csak a 16. század közepe után nyílt meg a reformáció tanai előtt. E kései odafordulás azonban még kevés ahhoz, hogy arra következtessünk: a középkor utolsó századaiban már igazi városi vallásosság létezett Magyarországon. A jelen vizsgálódás célkitűzése e kétség eloszlatása.

 

Volumes et dossiers collectifs

 

  • L'économie des couvents mendiants en Europe centrale (Bohême, Hongrie, Pologne, v. 1220-v. 1550), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018, 447 p. (avec Ludovic Viallet)
Comment les ordres mendiants ont-ils réussi à s’épanouir du XIIIe au milieu du XVIe siècle dans l’environnement socio-économique de l’Europe centrale, à dominante rurale, donc peu compatible à première vue avec un mode de vie caractérisé par la dépendance à l’égard des donateurs ? N’ont-ils pas été contraints de fonder d’emblée leur subsistance sur des biens et revenus fonciers, au risque de perdre leur « identité » mendiante ? Tel est le point de départ de l’enquête collective – animée par une trentaine de chercheurs (historiens, historiens d’art, archéologues) provenant de dix pays différents et soutenus par l'ANR (programme MARGEC) – dont ce volume rassemble les premiers résultats.
  • Les princesses angevines. Femmes, identité et patrimoine dynastiques (Anjou, Hongrie, Italie méridionale, Provence, XIIIe-XVe siècle), Rome, Mélanges de l'École Française de Rome - Moyen Âge n°129-2 (2017), p. 263-410

    en ligne : http://journals.openedition.org/mefrm/3641

Dans le prolongement des nombreuses recherches menées depuis plus d’un siècle sur l’exercice féminin du pouvoir au Moyen Âge, ce dossier se propose d'élucider le rôle des princesses (mères, épouses, filles, sœurs... de princes) des deux dynasties d’Anjou issues du rameau capétien dans les processus d’élaboration d’une conscience lignagère et de transmission d’un patrimoine dynastique – le vocable « patrimoine » incluant ici éléments matériels (palais, livres, objets et œuvres d’art) et immatériels (légendes, croyances, représentations).

  • Les saints et leur culte en Europe centrale au Moyen Âge (XIe-début du XVIe siècle), Turnhout, Brepols, 2017, 382 p.

page web de l'éditeur : http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503575483-1

L'Europe centrale n'est pas une aire, c'est un monde. Les contributions de ce volume aident à en prendre la mesure. Elles posent la question de l'existence d'un modèle de sainteté centre-européen au Moyen Âge. La géographie de la sainteté proposée voici trente ans par André Vauchez dans sa thèse s'en trouve passablement bouleversée : celle-ci rangeait l'Europe centrale dans la partie "froide" de la christianitas, réfractaire au changement en matière de dévotions. Or, à l'examen, cet espace s'avère à la fois inventif en matière de figures saintes, particulièrement au XVe siècle, et réceptif par rapport aux nouveaux cultes.

  • « Le fonctionnement matériel des couvents mendiants en Europe centrale (vers 1220-vers 1550) : bilan historiographique » (dossier), Études franciscaines n.s. 6 (2013), fasc. 1, p. 5-115.

page web de l'éditeur : http://www.bibliothequefranciscaine.org/2013-Etudes-franciscaines-le-no-1

Dresser le bilan des recherches sur le fonctionnement économique des couvents mendiants en Europe centrale au Moyen Âge et dans la première modernité n’est guère chose aisée. En dépit du nombre et de la solidité des jalons scientifiques déjà posés – il n’est qu’à parcourir la bibliographie jointe au dossier pour s’en convaincre –, des décalages, lacunes et déséquilibres importants ressortent des diverses contributions réunies dans ce dossier et des deux cents publications recensées. Ils sont à la fois d’ordre géographique, méthodologique et thématique. Les réduire est l’objectif prioritaire du programme ANR MARGEC dont ce dossier collectif est la première publication commune.

 

  • L’Europe centrale au seuil de la modernité. Mutations sociales, religieuses et culturelles (Autriche, Bohême, Hongrie, Pologne, fin du XIVe- milieu du XVIe siècle), Actes du colloque international de Fontevraud (15-16 mai 2009), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, 232 p.

page web de l'éditeur : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2514

Les décennies charnières entre le dernier tiers du XIVe et le milieu du XVIe siècle virent s’opérer en Europe de profonds bouleversements sociaux, religieux et culturels. Qu’en fut-il entre ces deux pôles, dans cette « Europe médiane » si singulière par sa diversité ethnique, sa christianisation tardive et sa position de frontière de l’Occident face à l’Orient byzantin et musulman ? Ce volume issu d'un colloque tenu à l'abbaye de Fontevraud identifie les ferments de renouveau qui, de Hus à Copernic, y ont éclos. Il éclaire également les rapports entre centre et périphérie de même que les liens entre idéologie, société et culture. On y découvre entre autres que l’élite politique et intellectuelle de la Bohême rêva longtemps de faire de Prague le cœur de l’Europe, et même du monde.

 

  • Structures et dynamiques religieuses dans les sociétés de l’Occident latin (1179-1449), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, 575 p. (avec J.-M. Matz) 

page web de l'éditeur : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2485

Ce livre de format imposant et muni de nombreuses annexes bibliographiques fait appel à plus de quarante contributeurs français et étrangers, tous spécialistes du champ thématique qu'ils examinent. Ils renouvellent par leurs analyses l’histoire du christianisme en Occident au Moyen Âge en montrant comment s’articulaient ses deux versants : les éléments de stabilité (les « structures ») d’une part, les éléments mouvants (ou « dynamiques ») d’autre part. Croyances et pratiques sont appréhendées dans toute leur diversité, à travers l’Occident latin – de la Scandinavie à la péninsule Ibérique reconquise et de l’Irlande à la Hongrie – et sur près de trois siècles.

 

  • Formation intellectuelle et culture du clergé dans les territoires angevins (vers 1246 - vers 1480), Actes du colloque international d’Angers (15-16 novembre 2002), Rome, École Française de Rome, (Collection de l’École Française de Rome n° 349), 2005, 382 p. (avec J.-M. Matz)

page web de l'éditeur : http://digital.casalini.it/2728307156 

Ce volume rassemble les actes d’un colloque lui-même inscrit dans une série de rencontres scientifiques consacrées à l’étude comparée des différents territoires de l’Occident chrétien qui ont été gouvernés par des princes issus des deux maisons apanagées d’Anjou entre le XIIIe et le XVe siècle : principautés d’Anjou, du Maine, de Lorraine et de Provence, royaumes de Naples et de Hongrie. Trois thèmes sont abordés successivement par la vingtaine de textes qui le composent : le niveau et le contenu de la formation de certains milieux cléricaux (moines, évêques, chanoines et clergé paroissial) ; les livres et les bibliothèques privées ou institutionnelles ; les figures saillantes, notamment quelques religieux mendiants, et les cercles plus ou moins étroits dont la culture peut être appréhendée grâce à la documentation conservée.

 

Articles scientifiques

Sauf mention contraire (*), les revues indiquées sont des revues scientifiques nationales ou internationales à comité de lecture.

Les articles sont classés par thème.

Sommaire

 

« Introduction » de M.-M. de Cevins et J.-M. Matz (dir.), Structures et dynamiques religieuses dans les sociétés de l’Occident latin (1179-1449), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, p. 9-12 (avec J.-M. Matz).

« Une Église misogyne ? », dans M.-M. de Cevins et J.-M. Matz (dir.), Structures et dynamiques religieuses..., p. 497-510.

« Les enjeux de l’apologie chrétienne au Moyen Âge », dans É. Pinto-Mathieu, D. Boisson (dir.), L'Apologétique chrétienne. Expressions de la pensée religieuse de l'Antiquité à nos jours, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 115-127.

(sous le nom de M.-M. de Pourquéry) « Faire des recherches en Hongrie », Sources. Travaux historiques (numéro spécial « Roumanie - Pays de l’Est »), 1989 (n° 20), p. 119-121.

« Les relations ecclésiastiques entre la France et la Hongrie au Moyen Âge : état des connaissances », dans J.-L. Fray et T. Gorilovics (dir.), Regards croisés. Recherches en Lettres et en Histoire, France et Hongrie, Actes du colloque de Clermont-Ferrand (27-30 septembre 2001), Debrecen, Kossuth egyetemi kiadó (Studia Romanica de Debrecen/Bibliothèque française n° 5), 2003, p. 65-100.

« Les travaux sur les ordres mendiants en Transylvanie médiévale au regard des tendances actuelles de la recherche européenne », Studia Universitatis “Babeş-Bolyai”, Historia [Cluj, Roumanie], vol. 56 n° 1, June 2011, p. 1-25 ; http://studia.ubbcluj.ro/download/pdf/643.pdf.

« La place de la Slovaquie dans l’histoire religieuse de la Hongrie au Moyen Âge », Bulletin de l’Amitié Franco-Tchéco-Slovaque* 2014/3, p. 2-15.

« Wspomnienia francuskiej studentki » [Souvenirs d’une étudiante française], dans Człowiek i historia. Rzecz o Jerzym Kłoczowskim, Profesorowi w 90. rocznicȩ urodzin przyjaciele, współpracowniczy i uczniowie [Mélanges à l'occasion du 90e anniversaire du professeur Jerzy Kłoczowski], Lublin, Instytut Europy Środkowo-Wshodniej, 2014, p. 23-28.

« Du nouveau sur le poverello breton ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, t. 122 n°4 (Décembre 2015), p. 7-30.

« Propos introductif », dans M.-M. de Cevins (coord.), Les princesses angevines. Femmes, identité et patrimoine dynastiques (Anjou, Hongrie, Italie méridionale, Provence, XIIIe-XVe siècle)Mélanges de l’École Française de Rome – Moyen Âge, n° 129-2 (2017), p. 263- 264 ; en ligne : http://journals.openedition.org/mefrm/3641

 

« Conclusions » de M.-M. de Cevins et O. Marin (dir.), Les saints et leur culte en Europe centrale..., p. 327-350.

« Introduction » de M.-M. de Cevins (dir.), L’Europe centrale au seuil de la modernité…, p. 9-16 (avec O. Chaline).

« Société et vie culturelle en Hongrie sous les rois angevins », dans N.-Y. Tonnerre et É. Verry (dir.), Les Princes angevins du XIIIe au XVe siècle. Un destin européen, Actes des journées d’étude organisées par l’Université d’Angers et les Archives Départementales de Maine-et-Loire (Fontevraud, 15-16 juin 2001), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 219-245.

« Société et pouvoirs en Hongrie sous le règne de Mathias Corvin (1458-1490) », Bulletin de la Société d’Histoire Moderne et Contemporaine, 1996, n° 3-4, p. 5-11.

« Les origines médiévales de la doctrine de la Sainte couronne », Hungarian Studies 2016 (vol. 30/2), p. 175-190 (http://akademiai.com/toc/044/30/2).

« Christianisme, royauté et identité nationale en Hongrie à la fin du Moyen Âge », dans D. Bagi, T. Fedeles, G. Kiss (dir.), “Köztes-Európa” vonzásában. Ünnepi tanulmányok Font Márta tiszteletére, Pécs, Kronosz, 2012, p. 97-126.

« Le pouvoir ecclésiastique dans les villes hongroises à la fin du Moyen Âge », dans M. Tymowski (dir.), Lieux du pouvoir au Moyen Âge et à l’époque moderne, Actes du colloque de la Sorbonne (1-2 avril 1992), Publications de l’Université de Varsovie, 1995, p. 141-172.

« Relations de dépendance spirituelle entre corps de ville et églises paroissiales en Hongrie au bas Moyen Âge », Revue d’Histoire Ecclésiastique vol. XCII, 1997, n° 2, p. 395-418.

« Relations de dépendance matérielle entre corps de ville et églises paroissiales en Hongrie au bas Moyen Âge », Revue d’Histoire Ecclésiastique vol. XCIII, 1998, n° 3-4, p. 333-353.

« Les femmes dans l’Église à la fin du Moyen Âge : l’exemple de la Hongrie (XIIIe - début du XVIe siècle)», dans Au cloître et dans le monde. Femmes, hommes et sociétés (IXe-XVe siècle). Mélanges en l’honneur de Paulette L’Hermite-Leclercq, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2000, p. 257-266.

« Noblesse et ordres religieux en Hongrie sous les rois angevins (v. 1323-1382) », dans N. Coulet et J.-M. Matz (dir.), La noblesse dans les territoires angevins à la fin du Moyen Âge, Actes du colloque d’Angers-Saumur (3-6 juin 1998), Rome, École Française de Rome, Collection de l’E.F.R. n° 275, 2000, p. 585-606 (avec László Koszta) .

« Noblesse, aristocratie et défense de la foi en Hongrie du début du XIVsiècle au milieu du XVIe siècle », dans A. Boltanski, F. Mercier (dir.), Le Salut par les armes. Noblesse et défense de l’orthodoxie (XIIIe - XVIIe siècle), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2011, p. 209-221.

« A szegények és a betegek gondozása a középkor végi magyar városokban [Le soin aux pauvres et aux malades dans les villes hongroises à la fin du Moyen Âge] », Korall. Társadalomtörténeti folyóirat, n° 11-12 (mai 2003), p. 47-74.

« Assistance et charité en Hongrie médiévale (fin XIII- début du XVIe siècle) », dans Ph. Haudrère (dir.), Pour une histoire sociale des villes. Mélanges offerts à Jacques Maillard, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2006, p. 381-402.

« La religion des laïcs, vue par les prédicateurs franciscains hongrois de la fin du Moyen Âge », Specimina Nova I [Université de Pécs, Hongrie], 2001, p. 147-168.

« Le stéréotype du bon laïc dans les sermons franciscains hongrois de la fin du Moyen Âge », dans M. Grandière et M. Molin (dir.), Le stéréotype, outil de régulations sociales, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 15-49.

« Les confréries de Bratislava au bas Moyen Âge d’après les sources testamentaires », Confraternitas, vol. 9, n°2 (automne 1998), p. 3-22.

« Les confréries en Hongrie à la fin du Moyen Âge. L’exemple de la confrérie « Mère de Miséricorde » de Bardejov (1483-1525) », Le Moyen Âge, 2000 (t. CVI), fasc. 2, p. 347-368 et fasc. 3, p. 495-511.

« Entre conformisme et particularisme régional : les pratiques de l’Eucharistie en Hongrie médiévale », dans N. Bériou, B. Caseau et D. Rigaux (dir.), Pratiques de l’Eucharistie dans l’Antiquité tardive et au Moyen Âge en Orient et en Occident, Paris, Études Augustiniennes, 2009, vol. II, p. 699-736.

« The Influence of Franciscan Friars on Popular Piety in the Kingdom of Hungary at the End of the Fifteenth Century », dans M. Crăciun et E. Fulton (dir.), Communities of Devotion : Religious Orders and Society in East Central Europe, 1450-1800, Aldershot, Ashgate (Catholic Christendom, 1300-1700), 2011, p. 71-90.

« Le testament d’Élisabeth Łokietek, reine de Hongrie et de Pologne (1380) : remarques introductives [et traduction française] », Mémoire des Princes Angevins. Bulletin 9 (2012), p. 45-58.

« Les paroisses hongroises au Moyen Âge », dans S. Csernus et K. Korompay (dir.), Les Hongrois et l’Europe : conquête et intégration, Actes du colloque de Paris (16-17 juin 1997), Paris (Université de Paris III - Centre Interuniversitaire d’Études Hongroises et Institut Hongrois de Paris) - Szeged (Université József Attila), 1999, p. 341-357.

(sous le nom de M.-M. de Pourquéry) « A plébániák és a városi környezet. Plébániatemplomok a XIV. és XV. századi magyar városokban [Paroisses et milieu urbain. Les églises paroissiales dans les villes hongroises aux XIVe et XVe siècles] », Aetas, 1991, n° 3-4, p. 59-92.

« A plébániai papság és a koldulórendi barátok kapcsolatai a magyar városokban a késő-középkorban : Sopron példája [Les relations entre clergé paroissial et frères mendiants en Hongrie à la fin du Moyen Âge : l’exemple de Sopron] », Soproni Szemle 1998 n°3, p. 196-208.

« Clercs de paroisse et frères mendiants dans les villes hongroises à la fin du Moyen Âge : entre coopération et concurrence », Zeitschrift der Savigny-Stiftung für Rechtsgeschichte. Kanonistische Abteilung 1999 (85), p. 277-297.

(avec J.-M. Matz), « Introduction », dans M.-M. de Cevins et J.-M. Matz (dir.), Formation intellectuelle et culture du clergé…, p. 1-7.

« La formation du clergé paroissial en Hongrie sous les rois angevins », dans M.-M. de Cevins et J.-M. Matz (dir.), Formation intellectuelle et culture du clergé dans les territoires angevins (vers 1246 - vers 1480), Actes du colloque d’Angers (15-16 novembre 2002), Rome, École Française de Rome, Collection de l’E.F.R. n° 349, 2005, p. 47-78.

« L’encadrement pastoral des citadins hongrois aux XIVe et XVe siècles », dans J. Kłoczowski (dir.), Christianity in East Central Europe. Late Middle Ages, Actes du Congrès de la Commission Internationale d’Histoire Ecclésiastique Comparée (Lublin, 2-6 septembre 1996), vol. 2 (Le bas Moyen Âge), Lublin, Instytut Europy Srodkowo-Wschodniej, 1999, p. 53-80.

« L’exercice de la prédication pastorale en Hongrie à la fin du Moyen Âge », dans S. Cassagnes-Brouquet, A. Chauou, D. Pichot, L. Rousselot (dir.), Religions et mentalités au Moyen Âge. Mélanges offerts à Hervé Martin, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 325-336.

« Les implantations cisterciennes en Hongrie médiévale : un réseau ? », dans Unanimité et diversité cisterciennes. Filiations, réseaux, relectures du XIIe au XVIIe siècle, Actes du 4e colloque international du CERCOR (Dijon-Cîteaux, 23-25 septembre 1998), Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2000, p. 453-484.

« Les religieux et la ville au bas Moyen Âge : moines et frères mendiants dans les villes du royaume de Hongrie des années 1320 aux années 1490 », Revue Mabillon, n.s., t. 9, 1998, p. 97-126.

« Les Ermites de saint Augustin en Hongrie médiévale : état des connaissances », Augustiniana 62 (2012), fasc. 1-2, p. 77-117.

« Les rois angevins et les débuts de l’observance franciscaine en Hongrie au XIVe siècle », dans Mémoire des Princes Angevins, Bulletin 2005, p. 27-35.

« Le rayonnement des Franciscains de l’Observance en Hongrie à l’aune des entrées dans la confraternité de l’Ordre (v. 1450-v. 1530) », dans György Galamb (dir.), Franciscan Observance between Italy and Central Europe, Szeged, Szegedi Tudományi Egyetem (Chronica 15), p. 105-123.

« L’alliance du sabre et du goupillon en Hongrie au XIVe siècle : les frères mendiants comme agents de l’expansionnisme angevin dans les Balkans », dans Z. Kordé et I. Petrovics (dir.), La diplomatie dans les États angevins aux XIIIe et XIVe siècles. Diplomacy in the Countries of the Angevin Dynasty in the thirteenth-fourteenth centuries, Actes du colloque international de Szeged-Visegrád-Budapest (13-16 septembre 2007), Rome-Szeged, Accademia d’Ungheria in Roma – Szegedi Tudományegyetem, 2010, p. 155-170.

« L’Observance franciscaine en Hongrie dans les années 1500 à 1530 : une centralisation ratée ? », dans F. Meyer et L. Viallet (dir.), Identités franciscaines à l’âge des réformes, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2005, p. 431-462.

« La circulation de l’information dans la province franciscaine observante de Hongrie au tournant des xve et xvie siècles », dans F. Brizay (dir.), Les formes de l’échange. Communiquer, diffuser, informer de l’Antiquité au XVIIIe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 285-300.

« “O inobedientie filii contumaces !” L’apostasie chez les franciscains observants de Hongrie (v. 1490-v. 1540) », dans M.-M. de Cevins (dir.), L’Europe centrale au seuil de la modernité..., p. 151-169.

« La conversion selon les franciscains de la province observante de Hongrie au tournant des XVe et XVIe siècles. Discours, pratique, enjeux », dans D. Boisson et É. Pinto-Mathieu (dir.), La conversion : textes et réalités (Angers, 25-27 janvier 2012), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 301-314.

« Les frères mendiants et l’économie en Hongrie médiévale. L’état de la recherche », Études franciscaines, n. s., 3, 2010, fasc. 2, p. 166-207.

« Introduction » et « Conclusion » (avec L. Viallet) du dossier « Le fonctionnement matériel des couvents mendiants en Europe centrale (vers 1220-vers 1550) : bilan historiographique », Études franciscaines n. s. 6 (2013), fasc. 1, p. 7-8 et 109-115.

« Conclusion » du Dossier spécial « Le fonctionnement matériel des couvents mendiants en Europe centrale (vers 1220-vers 1550) : pour un inventaire des sources textuelles », dir. L. Viallet, Hereditas Monasteriorum, vol. 3 (2013), p. 135–140.

« Le franciscanisme à table. Les pratiques alimentaires des Frères mineurs en Europe centrale à la fin du Moyen Âge », dans S. Costamagno (dir.), Histoire de l’alimentation humaine. Entre choix et contraintes, Actes du 138e congrès national des sociétés historiques et scientifiques (Rennes, 22-27 avril 2013), Éditions du CTHS, 2014, p. 238-249 (online)

« Research Results Based on Non-Textual Sources and Their Interpretation for the History of Mendicant Economy », Studia Universitatis Babeş-Bolyai – Historia [Cluj, Roumanie], vol. 60 n° 1, June 2015, p. 1-14 (online)

« Les confraternités des ordres mendiants au Moyen Âge : une histoire à écrire », Le Moyen Âge (2015 / 3-5), p. 677-701

« Les confraternités des ordres mendiants au Moyen Âge : des réseaux sociaux ? », Éditions du CTHS, 2016 (online)

« Autour d’un mystère archivistique. Les sources hongroises sur les confraternités des ordres mendiants au Moyen Âge », Revue Mabillon 27, t. 88 (2016), p. 83-111

« Introduction », dans M.-M. de Cevins et L. Viallet (dir.), L’économie des couvents mendiants en Europe centrale (v.1220-v.1550), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 7-19

« Une économie de l’au-delà non comptable ? Les confraternités des ordres mendiants en Hongrie à la fin du Moyen Âge », dans M.-M. de Cevins et L. Viallet (dir.), L’économie des couvents mendiants en Europe centrale (v.1220-v.1550), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 363-376

 

Chapitres et notices de dictionnaires et de bases de données

9 articles (« Buda et Pest », « Esztergom », « Étienne Ier de Hongrie », « Hunyadi », « Kalocsa », « Mathias Corvin », « Mohács », « Pannonhalma », « Pannonie ») dans A. Vauchez (dir.), Dictionnaire Encyclopédique du Moyen Âge, Paris, Éditions du Cerf, 1997, 2 vol.

131 notices sur l’histoire économique des couvents mendiants d’Europe centrale (v. 1220-v.1550), en libre accès sur l'URL https://margec.msh.uca.fr

 

Recensions 

Recensions et comptes rendus d'une trentaine de livres de recherche (en anglais, allemand, français, italien et hongrois) publiés (en français ou en anglais) dans les revues scientifiques suivantes :

Aetas (Szeged, Hongrie)

Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest

Annales E.S.C./H.S.S.

Archivum Franciscanum Historicum (Rome)

Bulletin de l’Association « Mémoire des Princes Angevins »

Cahiers de Civilisation Médiévale

Hereditas Monasteriorum (Wrocław, Pologne)

The Medieval Review (Indiana University, USA)

Mémoires de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Bretagne

Le Moyen Âge

Revue d’Histoire Ecclésiastique

Revue Historique

Revue Mabillon

Revue du Nord

Rivista di storia del cristianesimo (Brescia, Italie)

 

Autres informations

Responsabilités éditoriales

  • Membre du comité éditorial des Presses Universitaires de Rennes
  • Membre du comité de lecture de la Revue Mabillon (Paris, IRHT)
  • Membre du comité éditorial de la revue Századok (Budapest, Hongrie)
  • Membre du comité scientifique de la revue Hereditas Monasteriorum (Wrocław, Pologne)

Rayonnement international

  • Membres du réseau international de recherche "Medieval Central Europe Research Network"
  • Publications, cours et conférences en langues étrangères (voir Publications, Activités de recherche, Activités d'enseignement et Valorisation de la recherche)
  • Organisation et animation du séminaire international sur l'histoire culturelle de l'Europe centrale au Moyen Âge s’adressant aux étudiants de M2, aux doctorants et post-doctorants de tous les établissements universitaires français (voir Activités de recherche)
  • Encadrement des recherches de doctorants étrangers (Central European Université de Budapest, Université de Szeged, Université Charles de Prague)
  • Missions à l'étranger dans les 5 dernières années : 

Valorisation de la recherche

  • Conférences tous publics
  • Communications inédites
  • Émissions radiodiffusées

2004 (juin) : « Étienne de Hongrie, roi et saint », Radio Notre-Dame (interview par Pierre Moracchini)
2013 (septembre) : « L’Europe centrale au Moyen Âge », RCF Alpha Bretagne
2014 (décembre), « Středoevroský ostrůvek v Bretani » [Un îlot centre-européen en Bretagne], Radio Université de Prague (interview par Vojtěch Bažant) ; émission publiée dans la revue d'histoire grand public Dějiny a současnost, 10 / 2014, p. 30-32
2018 (septembre) : « L'économie des ordres mendiants en Europe centrale », RCF Alpha Bretagne

  • Autres actions de valorisation

Accompagnement de voyages culturels en Hongrie, pour l’agence Clio (2006).

Évaluation de la recherche

Expertise de programmes présentés pour financement à l'Agence Nationale de la Recherche en phase 1 et 2 (2012-2017)

Travaux de traduction 

Distinctions

Membre senior de l'Institut Universitaire de France (2017-2022)

Prime d'Excellence Scientifique / PEDR (2013-...)