Julie Denouel

Photo de Julie Denouel
Grade :  
Maître de conférences
Fonctions et responsabilités :

- Enseignante-chercheure en Sciences de l'Education

- Membre élue au Conseil de l'UFR Sciences Humaines

- Membre de la Commission "Innovation et Valorisation de la Recherche" de l'Université Rennes 2

- Responsable du Master Mention Sciences de l'Education, Spécialité "Technologies pour l'Education et la Formation"

Coordonnées :

Mél. julie.denouel [at] univ-rennes2.fr

Bureau : S320, Bâtiment S : Sciences Humaines, SITE RENNES - VILLEJEAN

CV :

- Depuis sept. 2016 : MCF en Sciences de l’Education. Université Rennes 2, UFR Sciences Humaines.

- 2009-2016 : MCF en Sciences du Langage. Université Paul-Valéry – Montpellier,  Institut des Technosciences de l’Information et de la Communication (ITIC).

- 2008-2009 : A.T.E.R. en Sciences de l’Information et de la Communication, I.U.T. Rennes 1.

- 2008 : Doctorat en Sciences du Langage "Les interactions médiatisées en messagerie instantanée. Organisation située des ressources sociotechniques pour une coprésence à distance". Contrat de recherche doctorale en CIFRE , réalisé à Orange Labs - France Télécom R&D. Dir. par Ch. Charnet (P.U. en Sc. du Langage), Université Paul-Valéry - Montpellier.

Activités de recherche :

Entre 2008 et 2015, mes activités d’enseignement et de recherche se sont principalement inscrites à la croisée des Sciences du Langage et des Sciences de l’Information et de la Communication. Depuis 2016, ces différentes activités s'orientent plus spécifiquement dans le champ des Sciences de l’Education.

Une partie importante de mon travail de recherche porte sur les littératies, les pratiques et les interactions numériques. Dans ce cadre, je m'intéresse aux processus de subjectivation, aux formes de reconnaissance et aux dynamiques de construction de soi qui traversent les usages sociaux et éducatifs des technologies numériques d’information et de communication. Entre 2009 et 2015, j'ai exploré cette problématique à travers les pratiques participatives en ligne relevant de l'expression de soi et de la production d'informations. Depuis 2016, cette problématique est plus spécifiquement abordée depuis le contexte de l'accompagnement aux usages numériques en éducation, formation et médiation.

Une autre partie de mon travail de recherche est centrée sur les parcours de vie. Si cette piste croise celle des pratiques et interactions numériques, elle vient également questionner les modalités d'auto-formation en lien avec la (dé/re)composition des trajectoires biographiques. Ici encore, les processus de subjectivation, de reconnaissance et d'émancipation se trouvent au coeur de l'analyse.

De façon transversale, mes recherches visent à développer et formaliser une approche sociotechnique critique des usages numériques en éducation et formation. Fondées sur des dispositifs d’enquête ethnographique multi-située, elles articulent les apports de la sociologie critique des usages (Denouël, Granjon, 2011), des théories de la reconnaissance (Honneth, 2007) et des pédagogies critiques (Giroux, 2011, 2013).

Activités d'enseignement :

Enseignements dispensés à l'Université Rennes 2 en Sciences de l'Education au sein du DU USETIC, DEUST USETIC, de la Licence Professionnelle USETIC, du Master TEF. Enseignements également dispensés à l'ESPE de Bretagne, au sein de l'UE "Numérique" du master MEEF.

- DU USETIC : Usages du numérique

- DEUST : Approches historiques et théoriques des usages, Histoire des TIC, Théories des apprentissages

- LP : Publics et pratiques numériques

- Master TEF : Recherche et méthodologie (M1), Ethnographie des usages du numérique (M2), Humanités Numériques (M2)

- Master MEEF : Apprendre à l'ère numérique.
 

Publications :

Ouvrages et directions d'ouvrage :

- (2018a) (avec F. Granjon) . Politiques d'Uzeste (tome 2), Cesson-Sévigné, Les Ed. du Commun (à paraître).

- (2018b) (avec F. Granjon). Politiques d'Uzeste : vivacités critiques du réel (tome 1), Cesson-Sévigné, Les Ed. du Commun (sous presse).

- (2014) (avec F. Granjon et A. Aubert), Médias numériques et participation. Entre engagement citoyen et production de soi, Paris, coll. MediaCritic, Mare&Martin.

- (2011) (avec F. Granjon) (dir.), Communiquer à l’ère numérique. Regards croisés sur la sociologie des usages, Paris, Coll. Sciences sociales, Presse de l’Ecole des Mines.
--> Entretien dans InternetActu suite à la publication de l’ouvrage

- (2010), Communication électronique et coprésence à distance. Ethnographie des interactions en messagerie instantanée, Sarrebruck, Editions Universitaires Européennes.

Articles

- (2018), « D’une approche sociocritique à une approche sociotechnique critique des usages numériques en éducation », Formation et profession (n° thématique Les théories critiques et le numérique en éducation: quelles propositions théoriques et quelles applications empiriques) (soumis pour évaluation).

- (2017a), « L'école, le numérique et l'autonomie des élèves », Hermès (n° thématique Les élèves, entre cahiers et claviers), n°78, p. 80 – 86.

 - (2017b), « Faire, défaire, refaire famille. Usages et sociabilités numériques à l’épreuve des bifurcations biographiques », Dialogue  (n° thématique Couples, familles et objets connectés), vol. 3, n°217, p. 31 – 44.

- (2013) « Production participative d’information sur internet : expression citoyenne, engagement civique et culture de soi », Recherches en communication (n° thématique Médias et cultures de soi), n° 36, p. 71 – 84.

- (2011), « Identité », Communications (n° thématique Les cultures du numérique), n° 88, p. 75 – 81.

- (2010) (avec F. Granjon), « Exposition de soi et reconnaissance de singularités subjectives sur les sites de réseaux sociaux », Sociologie, n° 1, vol. 1, p. 25 – 43. 

Chapitres dans des ouvrages collectifs :

- (2018a) (avec F. Granjon). « Uzeste mélancolique », in J. Denouël et F. Granjon (dir.), Politiques d’Uzeste (tome 1), p. 187-210 (sous presse)

- (2018b). « Parcours sociaux et trajectoires biographiques in Uzestia », in J. Denouël et F. Granjon (dir.), Politiques d’Uzeste (tome 2) (à paraître).

- (2017b), « Le projet : approche théorique », in S. Maillès-Viard Metz, M. Lê Hung, C. Pélissier et S. Kennel, (dir.), Le projet : les pratiques en IUT, Paris, L’Harmattan, p. 25-50.

- (2015a) (avec M. Laurent, C. Levallois-Barth et P. Waelbroeck), « Digital identities », in M. Laurent & S. Bouzefrane (dir.), Digital Identity Management, Londres, ISTE Editions, p. 18 – 88.

- (2015b), (avec M. Laurent, C. Levallois-Barth et P. Waelbroeck), « Les identités numériques », in M. Laurent et S. Bouzefrane (dir.), La gestion des identités numériques, Londres, ISTE Editions, p. 19 – 89.

- (2014a), « Expressions de soi et modalités de reconnaissance en ligne. Eléments pour une approche interactionnelle et socio-discursive des identités numériques », in H. Bourdeloie et D. Douyère (dir.), Méthodes de recherche sur l’information et la communication, Paris, coll. MediaCritic, Mare&Martin, p. 209 – 225.

- (2014b) Expressions citoyennes et expressions de soi », in Médias numériques et participation. Entre engagement citoyen et production de soi, Paris, coll. MediaCritic, Mare&Martin, p. 65 – 117.

- (2012) (avec F. Granjon), « Lien social, sociabilités numériques et sites de réseaux sociaux », in M. Amar et V. Mesguich (dir.), Bibliothèques 2.0 : A l’heure des médias sociaux, Paris, Editions du Cercle de la librairie, p. 23 – 31.

- (2011a) (avec F. Granjon), « Penser les usages sociaux des TNIC », in J. Denouël et F. Granjon (dir.), Communiquer à l’ère numérique. Regards croisés sur la sociologie des usages, Paris, Coll. Sciences sociales, Presses de l’Ecole des Mines, p. 5 – 41.

- (2011b) (avec B. Bonu), « Analyse de conversation et sociologie des usages », in J. Denouël et F. Granjon (dir.), Communiquer à l’ère numérique. Regards croisés sur la sociologie des usages, Paris, Coll. Sciences sociales, Presses de l’Ecole des Mines, p.187 – 220.

 

Autres informations :

- Co-responsable avec Stéphanie Mailles-Viard Metz de l'Ecole Thématique CNRS Identité Numérique, ayant eu lieu en 2013 (ETIN 2013) et 2016 (ETIN 2016).