Joy Toupet

Grade :  
Attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER)
Fonctions et responsabilités :

Doctorante (géographie et sociologie)

Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) en Géographie

Université Rennes 2, Université Européenne de Bretagne

UMR CNRS 6590 ESO « Espaces et Sociétés »

Coordonnées :

Département de Géographie, UFR Sciences sociales

Place du Recteur H. Le Moal – CS 24307

35043 RENNES Cedex

Téléphone : 02 99 14 14 98 / 06 84 24 70 11

Mél. : joy.toupet [at] univ-rennes2.fr 

CV :

Diplômes 

2012-2017 : Thèse de doctorat en géographie sociale au Laboratoire ESO-Rennes (UMR CNRS 6590), Bourse CIFRE, Université Rennes 2, sous la direction de Nadia Dupont (MCF 23) et Véronique Van Tilbeurgh (PR 19).

2011: Master 2 professionnel « Aménagement, Urbanisme, Développement et Environnement »,  Institut de Géoarchitecture, Brest.

2007: Master 1 Recherche  « Asie Méridionale et Orientale », Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Paris. 

2005: Licence Géographie et Aménagement, Université de Nantes.

 

Parcours professionnel universitaire

2016 - 2017 : Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) en Géographie, Université Rennes 2

2012 - 2013 : Chargée de cours (ATV) en Géographie, Université Rennes 2 

Activités de recherche :

Domaines de recherche

Gestion de l'environnement

Education Populaire et Education à l'environnement

Processus décisionnels

Politiques publiques éco-orientées

Participation, médiation, négociation

Réseaux d'acteurs

 

Recherche doctorale

Titre de la thèse : « Accompagner le changement » : trajectoire et pratiques socio-spatiales d’un réseau finistérien d’Education à l’Environnement dans la traduction de dispositifs éco-orientés (1974-2014).

 

Résumé de la thèse: L’objectif de la thèse de doctorat et des travaux de recherche associés est d’analyser les pratiques d’une coordination d’acteurs, spécialisée dans la pédagogie environnementale, dans l’application locale de dispositifs environnementaux. La coordination d’acteurs est étudiée comme un réseau à partir duquel des processus de traduction sont opérés, afin de rendre l’application des dispositifs plus efficaces. Cette réflexion s’appuie sur un travail de terrain effectué dans le Finistère autour de l’action du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) de Morlaix. L’analyse, sur quatre décennies, de l’évolution socio-historique du réseau local montre l’influence de son héritage culturel - fondé sur des pratiques d’Education Populaire et d’animation socioculturelle - dans son action environnementale locale actuelle. Si la mobilisation de cet héritage lui permet de produire une action originale de coopération et de dialogue territorial, elle ne suffit pas à réussir seule l’adhésion locale aux dispositifs nationaux. Cette recherche montre que l’enrôlement des acteurs dans un programme de préservation de la biodiversité (la « Trame Verte et Bleue ») nécessite, pour opérer la traduction, la mise en œuvre de dispositifs intermédiaires plus explicitement ancrés dans le quotidien, l’expérience intuitive et familière des individus, devant ainsi atténuer les dissonances cognitives et instaurer une plus grande proximité entre les différents acteurs enrôlés. Ce travail, tout en répondant aux attentes des réseaux locaux d’Education à l’Environnement, ouvre ainsi des perspectives de recherche pour comprendre les ressorts de la territorialisation de la soft law environnementale.

 

Mots-clefs : réseau, éducation populaire et socioculturelle, éducation à l’environnement, biodiversité, développement durable, traduction, médiation, dispositif.

Activités d'enseignement :

Licence 2

TD Espaces Protégés 24h  

Ce cours est une introduction à une lecture comparative des enjeux écologiques, sociaux et éthiques de la protection de la nature. Il aborde les principaux thèmes liés à la notion d’espace protégé : évolution des paradigmes autour de la protection de la nature, diversité des modes de protection, opérationnalisation par les gestionnaires, relativisme géographique, modalités d’appropriation par les usagers ou habitants, types d’aménagements, gouvernance, etc.

CM Géographie des espaces ruraux 24h 

Ce cours doit permettre de comprendre les trajectoires spatiales, sociales et culturelles des espaces ruraux à travers le monde, à partir de l’évolution de leurs fonctions et de leurs usages. La diversité des agricultures et leur capacité à nourrir les populations humaines sont interrogées au regard des politiques agricoles. Les acteurs et usages non-agricoles sont également pris en considération pour explorer les enjeux liés à la multifonctionnalisation de ces espaces. 

 

Licence 3

CM et TD Aménagement intégré des milieux 24h

Ce cours aborde dans une première étape et selon une perspective socio-historique et multi-scalaire, la transformation des pratiques d’aménagement. Il aborde ensuite les caractéristiques des dynamiques actuelles, intégrant les modes de gouvernance, les jeux d’acteurs ainsi que les outils et dispositifs existants ou mobilisables pour mettre en œuvre et évaluer les projets d’aménagement intégré. Le TD associé à ce cours doit permettre d’approfondir certains aspects du cours et d’aborder des exemples concrets, par une mise en situation (jeu de rôles) et directement sur le terrain. A la fin du semestre, les étudiants doivent pouvoir identifier les différents acteurs et leurs rôles respectifs en matière d’usages et de gestion des ressources d’un territoire et être en capacité de faire l’état des lieux d’un espace aménagé ou d’un paysage et de dresser des perspectives d’action ou des ébauches de préconisations.

 

Publications :

Articles dans des revues AERES 

Toupet J., 2015. De l’animation rurale à l’éducation environnementale. La trajectoire du réseau finistérien des ULAMIR (1974-2014). Norois, n°234, p.21-46.

 

Autres publications (contribution aux revues diffusées au sein du monde professionnel du développement territorial et des réseaux associatifs, rapports d'études, etc.) :

Toupet J., 2015. Construire un diagnostic territorial en EEDD, de l’état des lieux au projet de territoire. Ressources pour l’action éducative autour de l’environnement et du développement durable. Editions du REEB, 47 p.

Toupet J., 2012. Le développement durable au service du projet social et populaire de l’éducation à l’environnement. Revue Polypode n°20 « Social, santé et environnement », p.9. 

Toupet J., 2011. Rapport d'étude pour la gestion et la valorisation de l’espèce invasive halophyte Spartina alterniflora dans les marais maritimes de la Rade de Brest.  Etude réalisée dans le cadre d'un stage à l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM), laboratoire LEBHAM, Plouzané (29) et du Parc Naturel Régional d’Armorique (PNRA).

 

Communications (colloques et séminaires)

Toupet J., 2013. De l’animation rurale à l’éducation environnementale. Ouverture thématique et politique d’un réseau breton (1970-2010). Colloque international et interdisciplinaire « Dynamiques environnementales, politiques publiques, pratiques locales », Toulouse 4-7 juin 2013. Poster.

Juin 2017 (en préparation) - Colloque international « Trajectoires, tendances et tensions Regards sur la recherche contemporaine en éducation relative à l’environnement au sein de la Francophonie », Université du Québec à Montréal, 25-29 Juin.

Titre de l'intervention: "« Accompagner le changement » ou l’Education à l’Environnement vue à travers les pratiques de mobilisation socio-environnementale d’un réseau associatif breton (France)

Novembre 2017 (en préparation) - Colloque international « Changements et transitions, enjeux pour les éducations à l’environnement et au développement durable », Université de Toulouse, 7-8 Novembre.

Titre de l’intervention : Traduire pour mobiliser. Pratiques et stratégies éducatives d’un réseau associatif breton dans l’application de la Trame Verte et Bleue.

Autres informations :

Comités scientifiques

2015-2017:  Membre du comité de relecture "ESO Travaux et Documents"  - UMR 6590 Espaces et Sociétés (ESO)