Fanny Bugnon

Grade :  
Maître de conférences
Fonctions et responsabilités :

Maîtresse de conférences en Histoire / Etudes sur le genre

Responsable du DIU numérique "Etudes sur le genre"

Coordonnées :

Mél. fanny.bugnon [at] univ-rennes2.fr

Bureau : 104, Bâtiment A, SITE RENNES - VILLEJEAN

Adresse :
UFR Sciences sociales

Université Rennes 2
 CS 24414

35044 RENNES CEDEX
 FRANCE

Permanence pour les étudiant-e-s : sur rendez-vous

CV :

Parcours professionnel :

- Depuis septembre 2015 : maîtresse de conférences en Histoire / Etudes sur le genre à l'Université Rennes 2

- 2012-2014 : postdoctorante ANR à l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux (Centre Emile Durkheim), sous la responsabilité scientifique de Magali Della Sudda

- 2012-2014 : chargée de cours (histoire de la communication) à l'Université Bordeaux 3

- 2011-2015 : chargée de cours (histoire des femmes et des féminismes) à l'Université Rennes 2

- 2009-2014 : chargée de cours (histoire des femmes) à l'Université Paris 3/Paris 6

- 2009 : ingénieure d'études, Université Rennes 2

- 2008-2014 : chargée de cours (histoire contemporaine) à l'Institut d'Etudes Politiques de Rennes

- 2008-2010 : formatrice (rapports sociaux de sexe et genre) à l'IRTS de Rennes

- 2008 : ingénieure d'études, Maison des sciences de l'Homme en Bretagne

- 2007-2011 : chargée de cours (histoire de l'éducation populaire) à l'IUT Carrières sociales de Rennes

- 2006-2013 : coordinatrice technique de Musea, musée virtuel d'histoire des femmes et du genre

-2006-2007 :  ingénieure d'études, Université Rennes 2

- 2003 : contractuelle de recherche, Université Paris IV

 

Diplômes et formation :

- 2011 : Doctorat d'Histoire (Université d'Angers) La violence politique au prisme du genre à travers la presse française (1970-1994), mention Très honorable, avec les félicitations du jury à l'unanimité., sous la dir. de Christine Bard. Jury : Yves Denéchère (U. d'Angers, président), Isabelle Garcin-Marrou (IEP Lyon, rapporteure), Heinz-Gerhard Haupt (Institut Universitaire Européen de Florence, rapporteur), Isabelle Sommier (Paris I).

Qualification aux fonctions de maîtresse de conférences (Histoire et Science politique), 2012.

- 2004 : Diplôme d'Études Approfondies (DEA) « Régulations sociales », spécialité Histoire (U. d'Angers), mention Bien.

- 2003 : Maîtrise d'Histoire contemporaine (Paris I), mention Bien.

- 2002 : Licence d'Histoire (Paris I)

- 2001 : DEUG d'Histoire (Paris I)

- 1998 : Baccalauréat Lettres/Arts

Activités de recherche :

Membre de TEMPORA (EA 7468)

Thèmes de recherche :

▪ Histoire des femmes et du genre

▪ Violence politique, militantisme, déviance

▪ Imaginaires autour du crime

▪ Citoyenneté et élections

▪ Histoire socio-culturelle des médias

▪ Médias et représentations

 

Colloques et journées d’étude

[1] "Faire des femmes jugées un objet d'histoire populaire : l'exposition Présumées coupables", 4-5 mai 2017, Colloque "Criminologie critique/Représentations de la justice", Université d'Ottawa

[2] "La police au musée", avec Gwénola Ricordeau - 25 avril 2017, Journée d'étude "Saisir les lieux d'enfermement par le patrimoine", Rennes 2

[3] « Penser la violence politique des femmes » – 15-16 mars 2016, Journées d’étude « La lutte armée, instrument d’émancipation des femmes ? », ENS / Centre Maurice Halbwachs/Laboratoire Printemps, Paris

[4] « La campagne municipale d’Alain Juppé (2013-2014) à la lumière de la politisation des questions sexuelles : des dynamiques politiques locales inédites », avec Clément Arambourou, Section thématique "Au-delà du mandat : pour une approche globale de la représentation politique" – 22-24 juin 2015, Congrès de l’Association française de science politique (AFSP), Sciences Po Aix

[5] « La campagne municipale d'Alain Juppé à la lumière de la politisation des questions sexuelles (2013-2014) », avec Clément Arambourou – 9-10 avril 2015, Journées d’étude « Les élections municipales de mars 2014 : retour sur enquête », TEPSIS (Labex Transformation de l’État, Politisation des Sociétés, Institution du Social), Paris-Dauphine/EHESS

[6] « Ni électrices, ni éligibles ? Les paradoxes des élues municipales de 1925 », atelier « Femmes en politique » – 3-5 septembre 2014, Congrès des études de genre en France, ENS, Lyon.

[7] « Le genre à la bordelaise » (ANR GENEREL), atelier « Parité acte III. La campagne électorale de 2014 » – 3-5 septembre 2014, Congrès des études de genre en France, ENS, Lyon.

[8] « Montrer les corps pour dépolitiser la violence révolutionnaire. Réflexions à partir des cas français et allemands (1970-1998) » – 27 juin 2014, Colloque international SCOPE Science of politics « The interdisciplinary vocation of political science(s) », Université de Bucarest (Roumanie).

[9] « Une violence éminemment sexuée : la fabrique des "femmes terroristes" » – 12 mai 2014, Colloque international « Violence et société : réflexions interdisciplinaires », 82e congrès de l’ACFAS (association francophone pour le savoir), Université Concordia, Montréal.

[10] « Une Penn Sardin devant le Conseil d’état. L’annulation de l’élection de Joséphine Pencalet au conseil municipal de Douarnenez (1925) » – 24 mai 2013, Journée d’étude « Egalité de droit, inégalités de fait : quelles modalités des discriminations de genre ? », Maison des Sciences de l’Homme Ange Guépin, Nantes.

[11] « La violence politique dans l'espace national français : un objet de recherche délaissé (1962-2012) », avec Isabelle Lacroix – 10 mai 2013, Colloque international « Terrorisme(s) et violence(s) politique(s) : état des lieux de la recherche dans le monde francophone et perspectives contemporaines », 81e congrès de l'ACFAS (association francophone pour le savoir), Université Laval, Québec.

[12] « Dire et montrer la violence révolutionnaire en France (1973-1986) » - 24 janvier 2013, Colloque international « Action radicale, sujet radical : représentations, symboles et créations », Université de Montréal.

[13] « Venger Pierre Overney ? Controverse autour d’un mot d’ordre » - 17 janvier 2013, Journée d'étude « La décennie 70 en France. Inflexion, retournement, restauration politique ?», Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne.

[14] « Est-ce en forgeant qu'on devient forgeron.ne ? Retour sur une analyse du discours social » - 22-23 novembre 2012, Colloque « L’interdisciplinarité en question dans les SIC », Université Toulouse 2.

[15] « "Les filles d'AD" : féminin, masculin, neutre ? » - 6 juin 2012, Journée d'étude « Les mots pour dire le genre », Université d'Angers.

[16] « "Sex Terror": Gender and Terrorism in France and Germany in the French Press » – 29 mars 2012, Colloque international « Terrorism and Society: An International Comparative Approach”, European University Institute, Florence (Italie).

[17] « Le corps des terroristes. Médiatisation et dispositifs de genre dans la presse française (1970-1994) » – 15 mars 2012, Colloque « L'assignation de genre dans les médias », CRAPE, Sciences Po Rennes.

[18] « "Amazons of Terror": Action Directe and Radicalization Narratives in the French Media » – 18 novembre 2011, 36e conférence annuelle de la Social Science History Association, Boston (États-Unis).

[19] « "Power at the end of a gun": The emergence of the "armed struggle" from the French leftist underground of the 1970s » – 11 mai 2011, Colloque international « The utopian years? Radical left movements in Pompidou’s France », University of Portsmouth (Royaume-Uni).

[20]  « "Le sang et les confitures". Les procès d'Action directe dans la presse française » – 25 juin 2010, Journée d'étude « La justice et les représentations du crime », Université Paris I.

[21] « Entre stigmatisation et dépolitisation : à propos des femmes d'Action directe » – 17 juin 2010, Colloque international « Penser la violence des femmes », Université Paris 7.

[22] « Genre, génération, radicalisation » – 26 mai 2010, Journées d'étude franco-québécoises « Enfance, jeunesse et régulations sociales. Regards comparés France-Canada du XIXe à nos jours », Université d'Angers.

[23] « "Ce terrible pas que les femmes ont franchi". Discours et enjeux de l'(in)visibilité de la violence politique féminine dans la presse populaire française (1979-1988) » – 5 décembre 2009, Colloque international « La tuerie de l’École polytechnique 20 ans plus tard, Les violences masculines contre les femmes et les féministes », Institut de Recherches et d'Études Féministes, Université du Québec à Montréal (Canada).

[24] « "Vivre sa vie" ? Anarchistes de la Belle Époque, entre contestation sociale et politisation des questions sexuelles » – 31 octobre 2009, Journée d'étude « L’invention des normes de genre et de sexualités dans les mouvements révolutionnaires (1789-1968) », Institut d'Histoire de la Révolution Française , Université Paris I.

[25] « Amazon of terror ? About women and political violence in French media » – 5 juin 2009, Colloque international « 7th European Feminist Research Conference », Utrecht (Pays-Bas).

[26] « Figures de la violence politique féminine » – 9 octobre 2008, Colloque « Femmes déviantes, femmes victimes : l'ambivalence des femmes en justice », Maison des Sciences de l'Homme et de la Société, Poitiers.

[27] « À propos de la violence politique des femmes : des "enfants monstrueux de 68" ? »– 27 septembre 2008, Colloque international « Mutations du genre dans les années 68 », Institut des Sciences de l'Homme, Lyon.

[28] « About Women and political Violence : Discourses and Representations » – 23 août 2008, Marie Curie European Summer School “ Peace and Protest Cultures in Europe, 1945-1989”, Charles University, Prague.

[29] « Quand le militantisme fait le choix des armes. À propos des femmes d'Action directe et des médias » – 28 mars 2008, Colloque international « Les femmes dans l'action militante, syndicale et revendicative de 1945 à nos jours. Une perspective de renouveau au début du XXIe siècle ? », Université Lyon 2.

[30] « Des "enfants monstrueux de 68" ? À propos des mouvements politiques violents et des médias (France – Allemagne, 1968-1998) » – 20 mars 2008, Colloque international « Les années 68 : une contestation mondialisée », Université Paris X et Bibliothèque de Documentation Internationale et Contemporaine (Nanterre).

[31] « L'après-68 et la violence politique des femmes » – 15 mars 2008, Rendez-vous mensuels autour de 68 organisés par Isabelle Sommier, Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne, Université Paris I.

[32] « Les médias français face aux femmes terroristes en Europe. Discours et représentations des années 1960 à la fin du XXe siècle » – 14 mars 2007, Journée d'étude de l'association des doctorants en histoire, HIRES, Université d'Angers.

[33] « Les raisons de l'acquittement de Germaine Berton » – 7 octobre 2006, Colloque international « Normes juridiques et pratiques judiciaires du Moyen Âge à l'époque contemporaine », Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne.

[34] « L’institution carcérale : non-mixité et fonction sociale », avec Gwénola Ricordeau – 8 décembre 2005, Colloque international interdisciplinaire francophone « Femme, féminin, criminalité », Institut de Criminologie et Sciences Humaines, Université Rennes 2.

[35] « Anarchiste et criminelle politique : le cas de Germaine Berton » – 26 novembre 2004, Colloque international « Genre et militantisme », Université de Lausanne (Suisse).                                    

[36] « La sexualité au service de la Patrie : le discours des Repopulateurs français (1918-1923) » – 19 octobre 2004, Colloque international « Sexe et discours social de la Belle Époque à nos jours », Université McGill, Montréal (Canada).

 

Discutante  et animation de colloques

[1] Discutante de la journée d’étude des doctorants du CERHIO « Jalons pour une épistémologie de l’engagement », Rennes 2 – 23 avril 2016.

[2] Discutante de la session « Penser l'égalité dans la représentation au niveau local : approches socio-historiques », colloque international « Genre, pouvoir et représentation au niveau local » organisé par l’ANR GENEREL, Sciences Po Bordeaux – 13 et 14 novembre 2014.

[3] « Histoire de femmes et de réseaux : que conclure ? », conclusion du colloque international « Femmes et réseaux dans les sociétés modernes et contemporaines », Université Bordeaux 3 – 16 et 17 octobre 2014.

[4] « Genre et engagement dans les années 68 : un état des lieux » avec Ludivine Bantigny et Fanny Gallot, introduction du colloque international « Le genre de l'engagement dans les années 1968 », université de Rouen – 5 juin 2014.

[5] Discutante de la communication de Muriel Darmon « La fabrique du genre en classes préparatoires : l’exemple du travail corporel », atelier Genre, Centre Emile Durkheim – 3 avril 2014.

[6] « La violence politique dans l’espace national français, un objet de recherche délaissé », avec Isabelle Lacroix, introduction de la journée d'étude « Ce que la violence politique fait aux carrières militantes (France, 1962-2012) », Science Po Bordeaux, 7 février 2014.

[7] « Guerres, violences et sexualité », introduction de la conférence de Fabrice Virgili, Université Bordeaux 3 – 27 novembre 2013.

[8] Discutante de la séance « Les femmes politiques en Maine-et-Loire », Séminaire interdisciplinaire de recherche « Genre », Université d'Angers – 12 février 2013.

[9] Discutante de la Journée d'étude « Histoire et mémoire des féminismes », Université d'Angers – 24 mars 2012.

[10] Discutante du Colloque des jeunes chercheurs en sociocritique. Université McGill, Montréal (Canada) – 18 octobre 2004.

 

Interventions dans des séminaires (sur invitation)

- "Surveillées et punies. Une histoire des procès faits aux femmes", conférence du Réseau Québécois en Etudes Féministes et la librairie L'Euguélionne, Montréal 6 mai 2017.

- "Penser la violence politique des femmes", conférence à l'école internationale d'été "Terrorismes - radicalisation et déradicalisation", Hautes Etudes Internationales, université Laval, Québec, 3 mai 2017.

- « De quoi les « femmes terroristes » sont-elles le nom ? », conférence de l’Institut des études Genre, université de Genève, 5 décembre 2016.

- « Les « amazones de la terreur ». Médiatisation de la violence politique des femmes dans le second XXe siècle », séminaire du CRAPUL, université de Lausanne, 9 novembre 2016.

- « Etre élue sans en avoir le droit : logiques et infortunes de l'élection de Joséphine Pencalet à Douarnenez (1925) », séminaire CERHIO/CRBC, Mûr-de-Bretagne 21 octobre 2016.

- « "Femmes terroristes" : que trouble la violence politique des femmes ? », conférence dans le cadre des Midis de science politique, université Laval, Québec, 8 septembre 2016

- « De quoi la violence politique des femmes est-elle le nom? », conférence de rentrée du département de criminologie, Université d'Ottawa, 7 septembre 2016

- Discussion autour du livre Les « amazones de la terreur ». Sur la violence politique des femmes, de la Fraction armée rouge à Action directe, Paris, Payot, 2005, atelier TEPSIS « Parité » : la mise en forme (médiatique) du corps politique des femmes, coordonné par Sandrine Levêque, CESSP/Université Paris I, 19 juin 2015

- « Elire des femmes en 1925 : contourner ou utiliser l’exclusion de la citoyenneté politique ? », séminaire « Le genre à l’Ouest : Des femmes en politique. Des premières élues à la parité dans toutes les instances de gouvernance, publiques ou privées », coordonné par Arlette Gautier, Stéphane Héas, Caroline Ibos-Hervé et Hélène Nicolas, Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB)/Université Rennes 2/Université de Bretagne Occidentale, 27 mars 2015

- « Les études sur le genre en Bretagne : entre pratiques silencieuses et dynamiques de recherche », avec Hélène Nicolas, séminaire interne du CIAPHS, Université Rennes 2, 12 mars 2015

- « Elues sans en avoir le droit. Le paradoxe des conseillères municipales communistes de 1925 », atelier de la recherche sous l'angle du genre organisé par Béatrice Damian-Gaillard, Sandy Montanola et Eugénie Saïtta, CRAPE, Sciences Po Rennes, 4 décembre 2014

- « Subjectivation et rapports de domination : repenser les modalités d'émancipation à travers le thème de la violence des femmes », séminaire doctoral coordonné par Réjane Sénac « Genre et recherche », CEVIPOF, Sciences Po, 28 mars 2014

- « Faire de la violence un outil féministe. Les femmes et la prise d’armes en Allemagne (1970-1998) », séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives », Master Genre, Politique et Sexualité, coordonné par Laure Bereni et Juliette Rennes, EHESS/ENS, 28 février 2014

« Des études féministes aux études genre : regards en générations croisées » avec Annie Junter, séminaire de recherche animé par Eva Tilly « Genre, identité, culture », Université Rennes 2, 21 février 2014

- « Contexte, enjeux, objectifs et résultats de l’étude des ressources sur le genre en Bretagne » avec Annie Junter, séminaire de recherche Breizh GenderAtion, Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne, Rennes, 31 janvier 2014

« Fabriquer le terrorisme : Action directe au prisme de la presse », séminaire de Master « Histoire des radicalités » animé par Oliver Dard, Université Paris 4 (Paris-Sorbonne), 17 décembre 2013

- « "Femmes terroristes" : genèse d'une catégorie médiatique (France/RFA, 1970-1994) », atelier « Genre », coordonné par Magali Della Sudda et Eric Macé, Centre Émile Durkheim, Bordeaux, 13 décembre 2013

- « Féminisme et Révolution dans les années 1968 », séminaire de recherche « Les gauches alternatives en Europe: idées, cultures, évolutions » organisé par Philippe Buton, Sébastien Repaire et Isabelle Sommier, Centre d'Histoire de Sciences Po, Paris, 24 mai 2012

- « La violence politique des femmes : critique du capitalisme et stratégies de résistance », séminaire « Genre et développement », Master « Genre et mondialisation », coordonné par Jules Falquet, Université Paris 7, 26 mars 2012

- « Retour sur la construction d'un objet de thèse. La violence révolutionnaire à l'époque contemporaine : ce que le genre fait aux médias (ou ce que les médias font du genre) », séminaire du Master Genre, coordonné par Éric Fassin et Rose-Marie Lagrave, EHESS, Paris, 20 janvier 2012

- « Genre et militantisme » avec Xavier Dunezat, séminaire du Centre Nantais de Sociologie (CENS), Université de Nantes, 18 février 2010

- « L’affaire Germaine Berton ou comment éclipser une criminelle politique », Séminaire « Genre » du Centre de Recherche sur l'Action Politique (CRAPE) coordonné Christine Guionnet et Béatrice Damian-Gaillard, Sciences Po Rennes, 24 mars 2006

 

Organisation de manifestations scientifiques

- 25 avril 2017 : Co-organisatrice de la journée d'étude "Saisir les lieux d'enfermement par le patrimoine", Rennes 2 (avec Sophie Le Coq et Gwénola Ricordeau)

- 15-16 mars 2016 : Co-organisatrice des deux journées d’étude « La lutte armée, instrument d’émancipation des femmes ? », ENS / Centre Maurice Halbwachs/Laboratoire Printemps (avec  Alexandra Frénod, Caroline Guibet Lafaye et Isabelle Lacroix)

- 2014-2016 : Co-organisatrice du séminaire « Le genre à l'ouest », séminaire à distance mensuel en Bretagne sur le genre, Maison des sciences de l'homme en Bretagne (avec Arlette Gautier, Stéphane Héas, Caroline Ibos et Hélène Nicolas)

- 13-14 novembre 2014 : Co-organisatrice du colloque « Genre, politique et représentation locale », Sciences Po Bordeaux (avec Clément Arambourou, Magali Della Sudda, Victor Marneur, Frédéric Neyrat, Marion Paoletti et Anaïs Theviot)

- 16-17 octobre 2014 : Co-organisatrice du colloque international « Femmes et réseaux dans les sociétés modernes et contemporaines », Université Bordeaux 3 (avec Carole Carribon, Delphine Dussert-Galinat, Bernard Lachaise et Dominique Picco)

- 5-6 juin 2014 : Co-organisatrice du colloque international « Genre et engagement », Université de Rouen (avec Ludivine Bantigny et Fanny Gallot)

- 7 février 2014 : Co-organisatrice de la journée d'étude « Ce que la violence révolutionnaire fait aux carrières déviantes », Centre Emile Durkheim, Sciences Po Bordeaux (avec Isabelle Lacroix, PRINTEMPS, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines)

- 2012-2014 : Co-organisatrice de l’atelier de recherche Genre, Centre Emile Durkheim, Bordeaux (sous la responsabilité scientifique de Magali Della Sudda)

- 24 mars 2012 : Membre du comité d'organisation de la journée d'étude « Histoire et mémoire des féminismes », Université d'Angers

- 19-20 mai 2011 : Membre du comité scientifique du colloque international « Les féministes, de la première vague », Centre d'Histoire de Sciences Po, Paris

2- 0-22 mai 2010 : Membre du comité scientifique du colloque international « Les féministes, de la deuxième vague, actrices du changement social », CERHIO, Université d'Angers

- 20 janvier 2010 : Membre du comité d'organisation de la journée d'étude « Transgresser le genre : enjeux et (re)configurations », EFiGiES, Paris

- 2007-2008 : Organisation et coordination du séminaire mensuel « Professionnalisation des doctorant-e-s en études féministes », EFiGiES, Paris (avec Soline Blanchard et Odile Steinauer)

Activités d'enseignement :

Enseignements dispensés, niveaux L1 à M2 :

Etudes sur le genre 

 Histoire des femmes et des féminismes

 Sociologie du genre

Penser et construire l'Europe

 Histoire de l'éducation populaire

 Histoire de la communication

 Socio-histoire des idées

 Mobilisations et  violences politiques

Publications :

Ouvrage

[1] Les "Amazones de la terreur". Sur la violence politique des femmes, de la Fraction Armée rouge à Action directe, Paris, Payot & Rivages, collection « Bibliothèque historique Payot », 2015, 240 p.

Direction d'ouvrages

[1] Avec Ludivine Bantigny et Fanny Gallot (dir.), "Prolétaires de tous les pays, qui lave vos chaussettes ?" Le genre de l'engagement dans les années 68, Rennes, PUR, 2017, 260 p.

[2] Avec Isabelle Lacroix (dir.), Territoires de la violence politique en France, de la fin de la guerre d'Algérie à nos jours, Paris, Riveneuve, 2017.

Chapitres d'ouvrages

[1] Avec Gwénola Ricordeau, « In the steps of the Count of Monte Cristo and the “Last Queen of France”: the French Revolution, literature, and tourism”, dans Jacqueline Z. Wilson, Sarah Hodgkinson, Justin Piché, Kevin Walby (dir.), The Palgrave Handbook of Prison Tourism, Londres & New York, Palgrave Macmillan, coll. « Prison studies », 2017, p. 457-475.

[2] « L’ennemie publique. La pétroleuse », dans Claude Gauvard (dir.), Présumées coupables. Les grands procès faits aux femmes, préface d’Elisabeth Badinter, Paris, L’Iconoclaste, 2016, p. 190-225.

[3] Avec Pierre Fournié, « L’imaginaire du mal », dans Claude Gauvard (dir.), Présumées coupables. Les grands procès faits aux femmes, préface d’Elisabeth Badinter, Paris, L’Iconoclaste, 2016, p. 276-291.

[4] « Joséphine Pencalet, une Penn sardin à la Mairie », dans Arlette Gautier et Yvonne Guichard-Claudic (dir.), Bretonnes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 183-200.

[5] « Le corps des terroristes. Médiatisation et dispositifs de genre dans la presse française (1970-1986) », dans Béatrice Damian-Gaillard, Sandy Montanola et Aurélie Olivesi (dir.), L'assignation de genre dans les médias. Attentes, perturbations et reconfigurations, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 81-91.

[6] « La médiatisation. Le cas des femmes d'Action directe », dans Coline Cardi et Geneviève Pruvost (dir.), Penser la violence des femmes, Paris, La Découverte, 2012, p. 361-374.

[7] « ‘Le sang et les confitures’. Les procès d'Action directe dans la presse française (1979-1994) », dans André Rauch et Myriam Tsikounas (dir.), L'historien, le juge et l'assassin, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012, p. 153-165.

[8] « À propos de quelques figures de la violence politique féminine sous la Troisième République », dans Frédéric Chauvaud et Gilles Malandain (dir.), Impossibles victimes, impossibles coupables. Les femmes devant la justice (XIXe-XXe siècles), Rennes, PUR, 2009, p. 201-211.

[9] « L'affaire Germaine Berton ou comment éclipser une criminelle politique », dans Benoît Garnot (dir.), Normes juridiques et pratiques judiciaires, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2007, p. 295-304.

 

Articles dans des revues à comité de lecture

[1] Avec Gwénola Ricordeau, "Sur les traces du comte de Monte Cristo et de la "dernière reine de France" : Révolution française, littérature et tourisme", Criminocorpus, vol. 11 "Patrimoine et histoire carcérale", 2016.

[2] Avec Clément Arambourou, « Retournement et reproduction. L’usage des questions sexuelles dans la campagne municipale d’Alain Juppé (2013-2014) », Politix, n° 115, 2016, p. 179-200.

[3] Avec Clément Arambourou, Magali Della Sudda, Victor Marneur, Frédéric Neyrat et Marion Paoletti, « When male heterosexual leaders politicize gender and sexual issues: The logic of representation in the 2014 Bordeaux municipal election campaign », French Politics, 14, avril 2016, p. 83-100.

[4] « De l'usine au Conseil d'Etat. L'élection de Joséphine Pencalet à Douarnenez (1925) », Vingtième siècle. Revue d'histoire, 2015/1, n° 125, p. 32-44 [référencé dans L’Histoire, n° 410, avril 2015].

[5] « Entre contorsions et équilibres L'apprentissage de l'interdisciplinarité à la lumière d'une expérience d'analyse du discours social », Questions de communication (accepté, à paraître).

[6] « Les questions sexuelles comme enjeu électoral municipal à Bordeaux », (avec Clément Arambourou, Marion Paoletti et projet GENEREL), Métropolitiques, janvier 2015. Traduit pour French Politics.

[7] « Penser la violence politique, de l'Argentine à l'Europe. Entretien croisé avec Fanny Bugnon, Isabelle Lacroix et Isabelle Sommier », Tracés. Revue de sciences humaines, 2014, hors-série, p. 73-82.

[8-9] « Venger Pierre Overney ? Controverse autour d’un mot d’ordre », Dissidences, vol. 13, 2013, p. 97-111. Version augmentée publiée dans Signes, 2015, n° 15, « La fabrique des martyrs », dossier sous la dir. de Magali Boumaza et Aurélie Campana.

[10] « La violence sans les femmes ? Féminisme et lutte armée en RFA », Raison présente, n° 186, 2013, dossier « Mouvements  sociaux  et  dynamiques conflictuelles » coordonné par Elsa Galerand et Xavier Dunezat, p. 85-96.

[11] « De l' "agitation" au "terrorisme". Enjeux de la médiatisation de la violence révolutionnaire en France (1973-1986) », Lien social et politiques, dossier « Radicalités et radicalisations – la fabrication d’une nouvelle « norme » politique ? », n° 68, 2012, p. 247-264.

[12] « Des "enfants monstrueux de 68" ? À propos des mouvements politiques violents et des médias (France-Allemagne, 1968-1998) », Matériaux pour l'histoire de notre temps, n° 94, avril-juin 2009, p. 47-52.

[13] « Quand le militantisme fait le choix des armes. A propos des femmes d'Action directe et des médias », Sens public, " Les femmes dans l'action militante et syndicale de 1945 à nos jours", mai 2009.

[14]  « Germaine Berton, une criminelle politique éclipsée », Nouvelles Questions Féministes, vol. 24/3, dossier “Les logiques patriarcales du militantisme”, 2005, p. 68-85.

[15] « La sexualité au service de la Patrie : le discours des Repopulateurs français (1918-1923) », dans Pascal Choinière et alii. (dir.), Sexe et discours social de la Belle Époque à nos jours, Montréal, Université McGill, Coll. "Discours social / Social Discourse", 2005, p. 39-53.

 

Articles dans des revues sans comité de lecture

[1] « Joséphine Pencalet, conseillère municipale», Mémoire de la Ville, dossier « Les femmes de Douarnenez », n° 38, 2015, p. 23-26.

 

Recensions et notes de lecture

[1] Fanny Gallot, En découdre. Comment les ouvrières ont révolutionné le travail et la société, Paris, La Découverte, 2016, in Revue française de science politique, vol. 66, n° 2, 2016, p. 354-355.

[2] Anne Muxel (dir.), La vie privée des convictions. Politique, affectivité, intimité, Paris, Presses de Sciences Po, 2014, in Revue française de science politique, 2015/1, 65, p. 156-157.

[3] Catherine Jacques, Les féministes belges et les luttes pour l'égalité politique et économique (1918-1968), 2013, Bruxelles, Académie royale de Belgique, in Travail, genre et société, n° 33, avril 2015, p. 191-194.

[4] Francis Démier, Daniela Gallingani, Brigitte Lainé et Elena Musiani, Germaine Berton, anarchiste et meurtrière. Son procès en cours d'assises du 18 au 24 décembre 1923, Paris, Archives de Paris, 2014, in Le Mouvement social, 2015/2, n° 251.

[5] Colette Pipon, Et on tuera tous les affreux. Le féminisme au risque de la misandrie (1970-1980), Rennes, PUR, 2014, in Vingtième siècle. Revue d'histoire (à paraître).

[6] Félix Boggio Éwanjé-Épée et Stella Magliani-Belkacem, Les féministes blanches et l’empire, La Fabrique, 2012, in Nouvelles Questions Féministes, 2014, p. 131-135 (avec Mélissa Blais).

[7] Marion Trévisi et Philippe Nivet (dir.), Les femmes et la guerre de l'Antiquité à 1918, Paris, Economica, 2010, in Revue historique, n° 663, 2012, p. 767-769.

[8] Anne Cova, Féminismes et néo-malthusianismes sous la IIIe République : « La liberté de la maternité », Paris, L'Harmattan, 2011, in Annales, 3/2012, p. 794-797.

[9] Lori Saint-Martin, Postures viriles : ce que dit la presse masculine, Montréal, les éditions du remue-ménage, 2011, in Genre, sexualité & société, n°7, 2012.

[10] Mélissa Blais, "J'haïs les féministes !" ». Le 6 décembre 1989 et ses suites, Montréal, les éditions du remue-ménage, in Recherches féministes, vol. 23, n° 2, 2010, p. 192-195.

[11] Colloque « Le PSU vu d'en bas », in Histoire@politique, n° 6, 2009 et Vingtième siècle. Revue d'histoire, n° 104, 2009, p. 178-180.

[12] Catherine Achin et Sandrine Lévêque, Femmes en politique, Paris, La Découverte, 2007, in Sociétés et représentations, « (En)quêtes de genre », n° 24, 2008, p 312-313.

 

Notices de dictionnaire

[1] Notice thématique "Genre et violences politiques", Encyclopédie pour une nouvelle histoire de l'Europe (Labex EHNE), 2017

[2] Notice biographique d’Annie Junter pour le Dictionnaire biographique des féministes, sous la dir. de Christine Bard et Sylvie Chaperon, Presses universitaires de France, 2017.

[3] Notice biographique de Joséphine Pencalet pour le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier (Maitron), sous la dir. de Claude Pennetier, 2014.

[4] Notice biographique de Christine Bard pour le Dictionnaire biographique des créatrices, sous la dir. de Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber, éditions des femmes/Belin, 2013.

 

Rapport de recherche

[1] Avec Annie Junter, Rapport pour le Conseil régional de Bretagne sur les ressources scientifiques, pédagogiques et documentaires dans les Universités et grandes Écoles de Bretagne sur égalité et genre, CRESS-Lessor, Université Rennes 2, 2007, 75 p.

Autres informations :

Membre du comité scientifique de l'Institut du Genre (GIS du CNRS)

Evaluatrice pour les revues Communication et Apparence(s)

 

Valorisation de la recherche (événements culturels)

[1] Commissaire scientifique de l’exposition « Présumées coupables (XIV-XXe siècles) », consacrée à l’histoire des femmes en justice du Moyen-Age au XXe siècle, avec Pierre Fournié et Michel  Porret, sous la présidence scientifique de Claude Gauvard et la présidence d'honneur d'Elisabeth Badinter, Archives nationales, Paris – 30 novembre 2016- 27 mars 2017.

[2] Conseillère historique interviewée pour le documentaire « Joséphine Pencalet, première femme élue avant la citoyenneté politique des femmes » réalisé par Anne Gouérou (26 minutes) – avril 2015.

[3] Conseillère historique pour la pièce de théâtre « Les enfants de la terreur », écrite et mise en scène par Judith Depaule, Compagnie Mabel Octobre – Création au Théâtre national de Bretagne en novembre 2014.