Emmanuel Parent

Photo de Emmanuel Parent
Grade :  
Maître de conférences
Fonctions et responsabilités :
  • Maître de conférences en musiques actuelles et ethnomusicologie à l'université de Rennes 2 (depuis septembre 2013).
  • Directeur du département Musique (depuis février 2017).
  • Membre du bureau de l'équipe d'accueil Arts : pratiques et poétiques (EA 3208).
  • Directeur de la publication de Volume! la revue des musiques populaires (depuis mars 2017)
Coordonnées :

Mél. emmanuel.parent [at] univ-rennes2.fr

Bureau : B 114, permanence jeudi matin (9h30-12h30). Sur RDV. Tel : 02 99 14 12 17

Adresse :

Université Rennes 2
Campus Villejean
Place du Recteur Henri Le Moal
CS 24307 35043 RENNES
FRANCE

CV :

2013 : Maître de conférences en musiques actuelles et ethnomusicologie à l'université de Rennes 2

2009-2013 : Chargé de l'observation au Pôle régional musiques actuelles des Pays de la Loire (lepole.asso.fr)

2009 : Docteur en anthropologie sociale et ethnologie (EHESS, 2009)

2008 : Visiting scholar au Center for Jazz Studies de l'université Columbia, New York (février)

2002 : DEA Histoire et critique des arts, Université Rennes 2.

2000 : Licence de Philosophie, université de Nantes.

Activités de recherche :

Mes recherches portent en priorité sur le continuum des musiques africaines-américaines et sa théorisation par les intellectuels et musiciens noirs américains, dans une perspective anthropologique. Depuis 2004, mon implication dans la revue de recherche Volume ! m’a également conduit à inscrire mes recherches dans le champ des Popular music studies : musicologie des musiques populaires issues du rock, problématiques liées à leur patrimonialisation, avec un terrain dans l’Ouest de la France (Montaigu, Nantes, Rennes).

Voir publications ci-dessous.

 

Encadrement et animation recherche

Organisation colloques, conférences, journées d’étude

Colloque international « L’interaction dans la musique. Son, geste et dispositifs dans les musiques électroniques et électro-acoustiques contemporaines », 11-12 octobre 2017, en partenariat avec le festival Maintenant, avec Bruno Bossis et Kevin Gohon.

Journée d’étude « Treuzkas/Transmettre. Musiques traditionnelles et musiques expérimentales : racines multiples et horizons communs », Université Rennes 2, Rennes, 16 mars 2017, avec Johanni Curtet et Le Pont Supérieur.

Journée d’étude « Interprétation et technologie : performance et virtuosité », Université Rennes 2, Rennes, 6 octobre 2016, avec Bruno Bossis.

Journée d’étude « L’Art du rock, le rock et les arts », séminaire doctoral de l’équipe d’accueil Arts : Pratiques et Poétiques (EA-3208) / Université Rennes 2, Rennes, 25 mars 2016, avec Nicolas Thély.

Journée d’étude « Treuzkas/Transmettre. Une tradition au 21e siècle ? » Université Rennes 2, Rennes, 20 novembre 2014, avec Johanni Curtet et Le Pont Supérieur.

Journée d’étude « Sur un air de Charleston de Jean Renoir. Jazz, Blackface et surréalisme », Université Rennes 2, Rennes, 14 octobre 2014.

Colloque international « Peut-on parler de musiques noires ? », Bordeaux, 13 avril 2010, avec Yves Raibaud et Denis-Constant Martin.

 

Direction de thèses et autres travaux

Directions de thèses depuis 2015 : 3 (à titre dérogatoire, dont 2 en co-directions).

Denis Perreaux (en co-direction avec Antoine Bonnet), Pour une méthodologie des musiques amplifiées : inventaire, analyse, classification, thèse commencée en octobre 2013.

Pauline Cornic, L’esthétique blues comme fondement de la musique afro-américaine et de son héritage : le cas de l’interprétation vocale à partir de Besse Smith, Billie Holiday et Janis Joplin, thèse commencée en octobre 2015.

Zsofia Pesovar (en coridection avec Annamària Lammel, Paris 8), Transmission et processus d’acquisition du chant de tradition orale en Bretagne, thèse commencée en octobre 2015.

Masters soutenus sous ma direction depuis 2014 : 8

 

Réseaux de recherche

Membre du comité éditorial de Volume ! La revue des musiques populaires, depuis 2004.

Membre du comité scientifique de Epistrophy, revue de jazz, depuis 2014.

Membre de l’IASPM-bfe (International association for the study of popular music, branche francophone d’Europe), depuis 2007.

 

Commissariat d'exposition

- 2014, Conseiller scientifique de l'exposition Great Black Music, l'exposition de toutes les musiques noires, du 11 mars au 30 août 2014, Cité de la musique de Paris.

 

Activités d'enseignement :

Musiques actuelles, L1, 12h CM

Ce cours entend aborder les musiques actuelles du point de vue de l’oreille. Après avoir montré en quoi l’enregistrement est central dans la définition musicologique des musiques populaires du XXe siècle, on s’attachera aux différents paramètres qui dessinent leur singularité sonore : héritage du blues, harmonie pop, rythmes africains-américains, et leurs déclinaisons dans les courants contemporains, du rock indépendant à la techno.

 

Univers sonores 4 : Histoire du jazz, L2, 12h CM. 

Des premières apparitions du jazz dans la presse et sur disque dans les années 1910 aux enregistrements de free jazz des années 1960, le jazz traverse le XXe siècle avec une diversité de courants parfois difficile à appréhender. Basé sur de nombreuses écoutes, ce cours pose les jalons d’une histoire musicale du jazz aux États-Unis et en Europe.

 

Histoire du rock, L3, 12h TD : 

À partir de 1954, les musiques populaires américaines inventent le rock ‘n’ roll, un nouveau genre qui va se ramifier considérablement au fil des décennies. Mais au cours des années 1960 et 1970, des Beatles au rock progressif, puis du punk jusqu’à la naissance du rock indépendant, le rock va connaître des mutations technologiques et esthétiques qui lui font croiser des questionnements artistiques contemporains.

 

Musiques africaines-américaines, L3, 24h CM

Des negro spirituals et work songs datant de la période de l’esclavage aux clips sophistiqués de Beyoncé renvoyant parfois à cette même période, les musiques noires américaines s’inscrivent dans un continuum de deux siècles qu’il convient d’appréhender autant que d’interroger. Mobilisant les outils de l’anthropologie, de l’esthétique et de la musicologie, ce cours souhaite circonscrire les lignes de force musicales de la culture noire américaine, si centrale dans le devenir des cultures populaires contemporaines.

 

Popular music studies, L3, 12h TD, 

Les popular music studies sont un courant de recherche pluridisciplinaire né au début des années 1980 dans le sillage des cultural studies, qui a emprunté des méthodologies diverses, de l’ethnographie des subcultures, aux réflexions sur le genre et la race, la new musicology, etc.. Les différents concepts forgés pour décrire l’expérience des musiques populaires seront abordés au travers de corpus variés (rock, hip hop, metal, électro…).

 

Atelier de recherche spécifique, M1 recherche. TD 12h, « Peut-on parler de musiques noires ? Migrations des patrimoines musicaux Afrique-Amérique.

La notion de musique noire est une catégorie musicale appelée à être déconstruite. À partir des textes de P. Tagg, D.C. Martin, R. Radano, mais aussi S. Arom et M. Chemillier, nous examinerons en quoi un regard d’ethnomusicologie analytique sur les deux rives de l’Atlantique noire peut permettre de reposer à nouveaux frais la question de l’existence et de l’inexistence de l’idée de musique noire.

 

Atelier de recherche spécifique M1 recherche. TD 12h, Penser les musiques populaires au XXe siècle. De l’école de Francfort aux études postcoloniales

Comment définir les musiques populaires au XXe siècle ? Comment les circonscrire ontologiquement, entre origines traditionnelles, industrielles et tentations modernistes ? Après avoir resitué les principaux courants théoriques permettant de les appréhender, de l’École de Francfort aux cultural et postcolonial studies, nous analyserons différents corpus pour mettre en évidence la modernité des musiques populaires.

Publications :

Ouvrage

- 2015, Jazz Power. Anthropologie de la condition noire chez Ralph Ellison, CNRS Editions.

 

Articles dans des revues à comité de lecture

- 2017, « Vybz Kartel, un révolutionnaire conservateur ? Mutations contemporaines de la figure de l’intellectuel organique dans l’Atlantique noir », Volume ! La revue des musiques populaires, n° 13-2 « Inna Jamaican Stylee. Usages et discours des musiques jamaïcaines », dossier dirigé par Thomas Vendryes, p. 99-115.

- 2014, « Que faire de la notion de musique noire ? Réponse à Sara Le Ménestrel », La Vie des idées (en ligne), juillet.

- 2014, « Nothing too old, or too new for his use. Anthropologie du lore noir chez Zora Neale Hurston » in hors-série Gradhiva au musée du quai Branly, 2014. Numéro dédié à l’exposition « Nancy Cunard, Negro Anthology », dirigé par Sarah Frioux Salgas, p. 52-71.

- 2014, « L’Occident recréé par l’Orient », introduction au dossier « Jazz et Orient », Analyse musicale, n° 74, septembre 2014, p. 109-111.

- 2012, « Diaspora, essentialisme et humour noir : échos de la double conscience chez Ralph Ellison », L'Homme. Revue française d’anthropologie, n° 203-204 : « Anthropologie début de siècle » (dir. M. Naepels), p. 481-500. [Traduit en anglais sur cairn.info]

- 2010, « Habiter le monde avec des sons. Le Grain de la voix noire », Géographie et Culture, n° 76, hiver 2010, p. 119-135.

- 2009, « In the American Grain. Une introduction au débat Ellison-Hyman », Gradhiva au musée du quai Branly, hors-série « Présence africaine », novembre 2010, p. 172-181. (Présentation critique de ma propre traduction d’un texte de Ralph Ellison, Change the Joke and Slip the Yoke.)

- 2007, « Derrière le voile, l’impossible résolution des antagonismes raciaux aux Etats-Unis », L'Homme. Revue française d’anthropologie, avril 2007, n° 182, p. 81-88.

- 2007, « Ellison, critique de LeRoi Jones », L'Homme. Revue française d’anthropologie, janvier 2007, n° 181, p. 131-150.

- 2003, « Walter Benjamin et le jazz, une introduction », Volume ! La revue des musiques populaires, juin 2003, n° 2-1, p. 35-42.

 

Direction d’ouvrage et de revue

- 2014, Great Black Music. Catalogue de l’exposition « Great Black Music » à la Cité de la musique, du 11 mars au 30 août 2014, Actes Sud, 2014.

- 2011, Coordination du numéro de la revue Volume ! 8-1 (mai 2011) « Peut-on parler de musique noire ? », actes choisis du colloque de Bordeaux les 12 et 13 avril 2010.

 

Chapitres d’ouvrage

- 2017, « La question des émotions dans les musiques populaires », dans Pierre-Henry Frangne, Hervé Lacombe, Marianne Massin, Timothée Picard, La valeur de l’émotion musicale, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, p. 217-232.

- 2016, « Paul Gilroy : Penser le matérialisme à l’aune de l’expérience noire de la modernité », dans M.  Cervulle, N. Quemener, F. Vöros (dir.), Matéralismes, culture et communication. T. 2. Cultural Studies, théories féministes et décoloniales, Presses des Mines, p. 93-109.

- 2015 (avec Gérôme Guibert), « 'When Folk Meets Pop': DIY archives in the making in a punk rock DIY community in Western France », in Sarah Baker (dir.), Preserving Popular Music Heritage: Do-it-Yourself, Do-it-Together, Ashgate, Londres et New York.

- 2011 (avec Grégoire Tosser), « Les dilemmes de l’orientalisme afro-américain : Coltrane et l’imaginaire hispanique dans Olé », dans Vincent Cotro (dir.), John Coltrane. L’œuvre et son empreinte, Paris, Outre Mesure, collection « contrepoints », 2011, p. 125-148.

 

Conférences à l'étranger

- 2015, « Ralph Ellison’s writings on the arts and the anthropology of jazz », University of Louisiana at Lafayette, Folklore and Literature with folklorist Shelley Ingram, Griffin Hall, jeudi 19 février.

- 2015, « History of Jazz reception in France, 1900-2014 (from Cake Walk in Paris to Jazz collective and creators all over the country) », University of Louisiana at Lafayette, Music Appreciation: Introduction to Jazz with jazz saxophonist and composer Michael Jenner, Angelle Room, vendredi 20 février.

 

Autres articles dans des publications sans comité de lecture

-2016, « Faulkner contre Faulkner. Lectures anthropologiques de l’œuvre du grand romancier du Sud », Gruppen, p. 56-66.

- 2013, « Du jazz au hip hop », Préface du livre de Etienne Kervella, Certifié hip hop, 55 portraits hip hop en region Pays de la Loire (La Reinette, 2013), p. 11.

- 2013, « Compte-rendu de New Orleans Suite (de Eric Porter et Lewis Watts), Duke U. Press », février 2010, www.citizenjazz.com

- 2012, « Musiques actuelles, l’armée de l’ombre », Place Publique – revue urbaine Nantes-Saint-Nazaire, n° 33, « La ville de toutes les musiques », p. 83-86.

- 2011, « Humour et signifying dans la tradition américaine », L’Art du jazz (dir. F. Hostein), octobre 2011, n° 2, Le Félin, p. 89-101.

- 2011, « A Dramatist with Attitude. Entretien avec Kossi Efoui », Africultures (dir. S. Chalaye), octobre 2011, n° 86, L’Harmattan, p. 200-203.