Dominique Vaugeois

Photo de Dominique Vaugeois
Grade :  
Professeur des universités
Fonctions et responsabilités :

Professeur de littérature française du XXe siècle

Membre du CELLAM

Coordonnées :

dominique.vaugeois [at] univ-rennes2.fr 

Bureau 319

CV :

2017 - : Obtention par le CNU de la Prime d’encadrement doctoral et de recherche (2017-2021)

2015 : Habilitation à diriger des recherches (Sorbonne-Université, parrain Bernard Vouilloux). Mémoire de synthèse : « Le discours des écrivains sur les arts plastiques au XXe siècle : constitution d’un objet intellectuel ». Inédit : « Malraux à l’essai. Comment peut-on encore lire les “Écrits sur l’art” ? ». Jury : Jean-Louis Jeannelle (Rouen), Rémi Labrusse (Paris 10), Jean-François Louette (Paris 4), Nathalie Piégay (Genève), Timothée Picard (Rennes 2).

2016-2018 : Directrice du département des Lettres modernes et classiques (Université de Pau)

2002-2018 : Maître de conférences en littérature française du XXe siècle à l'Université de Pau

2001-2002 : Western Washington University (USA), Visiting Assistant Professor.

2000-2001 : Université Catholique d'Angers. Chargée de cours.

1998-2000 : Université de Poitiers, ATER.

1995-1998 : Université Rennes II, Allocataire monitrice-agrégée (AMA), UFR Arts, Lettres et Communication.

2000 : Doctorat de Littérature française (Université de Rennes II), Présentation et représentation: l'expérience du lisible et du visible dans Henri Matisse, roman d'Aragon. Directrice : Francine Dugast. Mention : « Très honorable avec les félicitations à l’unanimité ». Jury : Jacqueline Dang-Tran (Rennes 2), Jacques Lecarme (Paris 3), Michel Murat (Paris 4, président du jury), Suzanne Ravis (Aix-en-Provence).

1995 : Agrégation de Lettres Modernes (25e/209)

 

Activités de recherche :

 

Domaines de recherche

L’essai et la prose d’idées au XXe siècle 

La critique d’art des écrivains (XIXe-XXe) ; la critique littéraire et artistique à l'écran (cinéma et télévision); fictions d'art et savoirs de l'art ;

La théorie des genres littéraires et les relations entre genres fictionnels et non-fictionnels ;

La littérature et les valeurs : théories de la valeur, valeurs esthétiques, mais également étude de certains mots-valeurs, le "bourgeois", le "préhistorique", le "rural".

Les poétiques de la mise en livre et du recueil au XXe siècle

Aragon; Bonnefoy; Malraux; Ollier; Trassard; Apollinaire; Bonnefoy

 

Activités d'enseignement :

2018-19

Cours d'agrégation : Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée

 

Master 1 et 2

Littérature et exemplarité (CM, cours fondamental) : "L'exemplarité à l'épreuve de la modernité"

Littérature et arts : "L'écrivain dans l'atelier du peintre (XIXe-XXe siècle)" (CM, cours fondamental)

La subjectivité, les passions et le statut du discours littéraire : "Le sujet éthique de la critique d’art : entre sujet affectif et sujet moral"

La réception, le lecteur et l'effet de l'oeuvre : "Etude de cas : la réception des écrits sur l'art de Malraux"

 

Licence 1

"Littérature et réalité" (Cours magistral et TD)

Publications :

Ouvrages

Malraux à contretemps, Paris, Nouvelles éditions Jean-Michel Place, 2016, 299 p.

L’Épreuve du livre. Henri Matisse, roman d’Aragon, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2002, 261 p.

Direction d’ouvrages

La critique d’art à l'écran : les arts plastiques, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2018, 170 p. (avec Sylvain Dreyer).

À l’intérieur du champ du « film sur l’art » auquel l’époque accorde une pleine visibilité, le propos de cet ouvrage est de configurer une zone particulière, celle des médiations cinématographiques du savoir sur l’art. Sont envisagés les films qui ouvrent un espace critique, c’est-à-dire ceux qui développent un point de vue, exhibent leur source d’énonciation ou articulent un discours argumenté à propos de l’œuvre traitée, du medium ou de l’art en général.

Empreinte, imprégnation, impression, Publications de l’université de Pau et des Pays de l’Adour (PUPPA), 2014, 170 p. (avec Laurence Roussillon-Constanty et Michael Parsons).

Autour de ce dispositif de l’empreinte, associé à l’imprégnation et à l’impression comme procédés ou processus, le volume explore les voisinages épistémologiques entre arts et sciences et se place de ce fait aux confins des domaines disciplinaires : littérature, histoire de l’art, création plastique, philosophie, médecine. Les articles qu’il rassemble suscitent des interrogations ayant trait à la mémoire, à la perception, à la connaissance, à la reproduction, à la diffusion et à l’archivage. S’esquisse alors, d’un texte l’autre, une topologie des contiguïtés des champs de la pensée, faite de glissements et d’échanges.

Jean-Loup Trassard/Cahier dix-neuf, Bazas, Le Temps qu'il fait, 2014, 286 p.

C’est une œuvre discrète mais capitale, obstinément originale dans le paysage littéraire contemporain, que veut saluer ce volume. Les travaux rassemblés contribuent à dégager la constance des préoccupations qui nourrissent le travail littéraire de Jean-Loup Trassard, cette « ethnologie poétique » qui unit une étroite attention au réel et une méditation sur les pouvoirs de l’imaginaire, mots et photographies, par l’exercice d’une langue en évolution constante et la variété des configurations narratives (prose brève, roman, conversation, petits essais).

Fiction et savoirs de l'art, Revue critique de fixxion française contemporaine, n° 8, 2014, (avec Johnnie Gratton).

L’attention contemporaine portée aux fictions savantes et aux médiations littéraires du savoir s’est jusqu’ici peu tournée vers l’histoire des arts. Le numéro tente de répondre à un certain nombre de questions : que signifie l’intérêt majeur pour les maîtres anciens à une époque où les arts visuels ont radicalement transformé leurs procédés et leurs horizons ? quelle alternative au savoir du spécialiste offre à l’historien de l’art le recours à la fiction ? la fiction d’art est-elle vraiment productrice de savoir(s) ou suppose-t-elle, pour être lisible, l’usage de lieux communs sur les œuvres et les peintres ?

L’Écrivain et le spécialiste. Écrire sur les arts plastiques au XIXe et au XXe siècle, Paris, Éd. Classiques Garnier, 2010, 330 p. (avec Ivanne Rialland).

Apparier l’écrivain et le spécialiste, ce n’est pas opposer des contraires, mais interroger les conditions d’une distinction incarnée dans des discours singuliers sur l’art. Ces discours, engageant positions institutionnelles, postures rhétoriques et représentations, révèlent la palette complexe et nuancée des rapports de l'écrivain à la spécialisation et du spécialiste à l’écriture. Issues de différents horizons disciplinaires - histoire, littérature, esthétique -, les études qui composent cet ouvrage dessinent une configuration mouvante, où se lisent l’évolution des frontières du savoir depuis le XIXe siècle et l'histoire de la légitimité du parler peinture.

La Valeur, Revue des sciences humaines, n° 283, juillet-août-septembre 2006, 234 p.

On a coutume de poser la nécessité d’une distinction entre, au singulier, la valeur de la littérature ou de l’art et la valeur des œuvres, et, au pluriel, les valeurs artistiques (complexité, nouveauté etc...) et les valeurs sociales (politiques, culturelles, économiques, morales). Ce que les études rassemblées dans ce numéro contribuent à mettre en évidence, c’est bien l’impertinence d’une telle distinction. La question de la valeur de l’art et de la littérature ou celle des œuvres (sens quantitatif marqué par le plus ou le moins) et celle des valeurs en art ou dans telle œuvre (sens qualitatif, agglomérat sémantique et idéologique) ne peuvent être dissociées autrement qu’artificiellement. Penser la valeur, ce n’est alors ni en dénoncer les abus ni la défendre contre les nouvelles formes de relativisme, mais lui reconnaître sa juste place dans nos pratiques discursives, place qui lui revient de fait sinon de droit.

L'Écrit sur l'art : un genre littéraire ? Figures de l'art. Revue d'esthétique n° 9, mai 2005, 210 p.

L’expression « écrits sur l’art » est devenue le terme de référence pour désigner, dans les pratiques universitaires, un corpus d’analyse ou bien classer, dans les pratiques éditoriales, un ensemble de textes, préparant ainsi l’institutionnalisation d’un terme et son fonctionnement « générique ». Néanmoins, ce statut générique ne va pas de soi et mérite d’être examiné. Se demander si l’écrit sur l’art constitue un genre, ce n’est pas succomber à l’obsession de classification, c’est interroger une existence poétique et essayer peut-être d’approfondir les enjeux d’un domaine d’étude, en réévaluant par la même occasion la notion de genre. C’est aussi saisir, depuis le XVIIIe siècle, le partage de conduites et de stratégies d’écrivains face aux arts plastiques, afin de penser une continuité susceptible de dessiner les linéaments de l’histoire d’une écriture.

Chapitres d’ouvrage

 Coordination et introduction (12 pages) de la partie « Le Livre » de l’ouvrage Critique et médium, dir. I. Rialland, Éditions du CNRS, 2016.   

« De l'éthique et de la méthode », chapitre XX de la partie « La Relation critique », Empathie et esthétique, dir. A. Gefen et B. Vouilloux, Paris, Hermann, 2013, p. 391- 414.

« Albert Guérard. Reworking humanism for a troubled century », The Routledge Companion to World literature, dir. T. D'haen, D. Damrosch et D. Kadir, New-York, Routledge, 2011, p. 62-70.

Co-rédaction de Hubert de Phalèse, « En voiture avec Les Voyageurs de l'Impériale d'Aragon », Paris, Nizet, coll. « Cap’Agreg », 2001.

« L’illustration des Voyageurs : la leçon des images », Lectures d’Aragon : Les Voyageurs de l’Impériale, dir. L. Vigier, coll. Didact-français, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2001,

Notices de dictionnaires

Dictionnaire Aragon, (15 notices : Anomalie, Bernard Buffet, Marc Chagall, Collage, Les Collages, Écrits sur l’art moderne, Essai Max Ernst, André Fougeron, Alberto Giacometti, Henri Matisse, roman, Jiri Kolar, Mémoire, Oubli, La Peinture au défi, Songerie), dir. Nathalie Piégay-Gros, Paris, Champion, à paraître.

« Roland Barthes », « Marguerite Duras », « Michel Houellebecq », « Marguerite Yourcenar », Dictionnaire de la France de la Ve république, Paris, Armand Colin, 2009.

Édition

Édition numérique en cours de la critique d’art d’Apollinaire dans le cadre du projet HyperApollinaire, Labex Obvil (U. Paris IV) : L’Intransigeant, Montjoie, La Plume, Comoedia. http://obvil.paris-sorbonne.fr/corpus/apollinaire/

Articles dans des revues avec comité de lecture

« Dernier inventaire avant liquidation. Georges Didi-Huberman, L'Album de l'art » , « Le Musée sous réserve d'inventaire », Critique n° 805-806, juin-juillet 2014, p. 526-538.

« Entretien avec Maryline Desbiolles », Revue critique de Fixxion française contemporaine, juin 2014, http://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/rcffc/a..., p. 119-125.

« Fictions d’art : des espaces pensifs » (avec J. Gratton), Revue critique de Fixxion française contemporaine, juin 2014, p. 1-4.

*« N'avoir dit que ça.  L'homme au lieu de la peinture », Aragon, une écriture au carrefour, Revue des Sciences Humaines n°303, janvier-mars 2012, p. 13-27.

« Un roman de l’art, vraiment ? », André Malraux, t. 13 : André Malraux et la question des genres littéraires, dir. J.-C. Larrat, Paris-Caen, Éd. Minard, 2010, p. 169-185.

*« Aragon et la grandeur », Histoires littéraires, n° 33, 2008, p. 79-102.

« Could you be more specific, please? », Neohelicon, volume 37, issue 2, 2010, p. 441-448.

« Un genre est un genre parce que c'est un genre. Réflexion sur les critères minimaux du genre littéraire », Le savoir des genres, La Licorne, n° 79, dir. R. Baroni et M. Macé, janvier 2007, p. 211-225.

« La Valeur dans les Lettres », L'Art et la question de la valeur, Modernités, dir. D. Rabaté, n° 25, 2007, p. 27-39.

« Penser la valeur », La Valeur, Revue des Sciences Humaines n° 283, dir. D. Vaugeois, juillet-août-septembre 2006, p. 1-4.

« Faut-il avoir peur des valeurs ? », La Valeur, Revue des Sciences Humaines n° 283, dir. D. Vaugeois, juillet-août-septembre 2006, p. 13-30.

« Yves Bonnefoy critique : une dramaturgie de la pensée interprétative », Déclins de l’allégorie?, Modernités, n ̊ 22, dir. B. Vouilloux, 2005, p. 167-184.

« Le dossier avant-textuel d’Henri Matisse, roman : perspectives sur la genèse d’une composition, suivi d’un entretien avec Lucie Eon, dactylographe d’Aragon de 1958 à 1972 », Genesis, juin 2003, p. 95-110.

« Un indice précaire ou l’énigme du Billy Record », « Le cas-image », Histoires littéraires, juin 2003, p. 108-116.

« Henri Matisse, roman d’Aragon : les enjeux littéraires et artistiques d’une mise en livre », L’écrivain-éditeur, Travaux de littérature XV, Genève, Droz, 2002, p. 393-414.

« Statut de la fiction et écriture du passé : le roman divinatoire de Jean-Loup Trassard », Roman 20/50, décembre 2001, p. 113-129.

« “Je fais don de mon corps écrit à la science de l’homme”. Le legs d’Aragon au CNRS », La Quinzaine littéraire, dossier « Un bon écrivain est-il un écrivain mort ? », n° 813, août 2001, p. 9-10.

« “Deux mesures pour rien” : la composition romanesque et l’esthétique de la parenthèse dans Les Voyageurs de l’Impériale », Méthode!, n° 1, octobre 2001, p. 245-252.

« Un perpétuel mourir à Venise », Annales de la société des amis d’Aragon et d’Elsa Triolet, n° 2, octobre 2001, p. 92-103.

« “La fleur-oreille.” Entretien avec Claude Ollier », Autre sud, décembre 1999, p. 25-36.

« Les “Phantômes” d’Elsa : le fantastique du personnage dans L’Âge de nylon », Annales de la société des amis d’Aragon et d’Elsa Triolet, n°1, juin 1999, p. 207-218.

« Henri Matisse, roman : lecture d’un monument », Recherches croisées Aragon / Elsa Triolet, n° 6, 1998, p. 107-122.

Communications publiées dans des actes de colloques

Flexions narratives du savoir : espace historique et espace intime dans l’essai littéraire contemporain sur la peinture (Claude Esteban, L’Ordre donné à la nuit), Le Bal des arts. Le sujet et l’image : écrire avec l’art, dir. E. Bricco, Macerata, Quodlibet, « Ultracontemporanea », 2015, p. 55-64.

« La valeur-bourgeois et la valeur-littérature : éléments d’anatomie d’une période critique 1925-1935, Évolution et révolution des valeurs (1850-1940), dir. M.-P. Berranger, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée (PULM), 2015.

« Sciences diagonales : sous les auspices de Roger Caillois », Empreinte, imprégnation, impression, dir. L. Roussillon Constanty, D. Vaugeois, M. Parsons, Pau, Publication de l’université de Pau et des Pays de l’Adour (PUPPA), 2014, p. 13-17.

« “L'Œuvre m'interpelle”. La thématisation de l'expérience esthétique dans les écrits sur Giacometti des années 1950 », L'Adresse, dir. B. Rougé, Pau, PUPPA, 2014, p. 61-67.

« André Malraux : le non-lieu de la sculpture », Écrire la sculpture, dir. I. Rialland, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 23-35.

« Claude Ollier critique de cinéma (1959-1969) : les liens d’espace », Littérature et cinéma en miroir, dir. S. Dreyer, Figures de l’art n° 24, 2013, p. 47-56.

« Se relier par l'image. Aragon iconographe dans Henri Matisse, roman », Se relire par l'image, dir. M. Hilsum et H. Védrine, Paris, Kimé, coll. « Les Cahiers de Marge », 2012, p. 95-112.

« Quelle autorité pour l’écrivain critique d’art au XXe siècle ? », L’Autorité en littérature, dir. E. Bouju, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, p. 415-424.

« Un couple moderne », L’Écrivain et le spécialiste. Écrire sur les arts plastiques au XIXe et au XXe siècle, dir. D. Vaugeois et I. Rialland, Paris, Éd. Classiques Garnier, 2010, p. 7-12.

« André Malraux, ni “écrivain” ni  “spécialiste” : la provocante singularité des écrits sur l’art », L’Écrivain et le spécialiste. Écrire sur les arts plastiques au XIXe et au XXe siècle, dir. D. Vaugeois et I. Rialland, Paris, Éd. Classiques Garnier, 2010, p. 57-76.

« Quelle pertinence pour la transgénéricité au XXe siècle ? », Le Genre de travers : littérature et transgénéricité, La Licorne, n° 82, dir. H. Scépi et D. Moncond'huy, 2008, p. 219-228.

« Être artiste : les écrits sur l'art de Roger Van Rogger », Van Rogger peintre et poète, Méthode ! n° 10, dir. C. Mayaux et A. Mantero, 2006, p. 31-36.

« La parole adéquate : Jacques Dupin et Alberto Giacometti », Jacques Dupin ou l'effraction poétique, Méthode ! n° 8, dir. J. Le Goff et M. Fourton, 2006.

« Noms de genre : le nom. De l’usage des “écrits sur l’art” », L’Écrit sur l’art : un genre littéraire ?, Figures de l’art. Revue d’esthétique, n ̊ 9, dir. D. Vaugeois, 2005, p. 13-32.

« Style et abstractions : les avatars de la prose dans Les Voix du silence », Les Écrits sur l’art d’André : littérature et théorie, dir. J. Guérin et J. Dieudonné, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2005, p. 49-62.

« La seconde chambre ou le roman des peintres », Aragon, la parole ou l’énigme, dir. D. Bougnoux, éditions de la BPI Centre Georges Pompidou, 2005, p. 75-82, http://books.openedition.org/bibpompidou/804?lang=fr, consulté le 24 février 2015.

« Figures littéraires de l’engagement dans le discours sur l’art au XXe siècle », dans L’Engagement littéraire, dir. E. Bouju, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2004, p. 399-408.

« “L’Encre retourne à l’encrier”. Le “préhistorique” et l’écriture de la fiction contemporaine », Le Roman au tournant du XXIe siècle, dir. B. Blanckeman, M. Dambre et A. Mura, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2004, p. 173-183.

« De la peinture à l’écriture : le rouge à l’épreuve du lisible. Esquisse d’une analyse de la couleur rouge dans quelques textes d’Aragon », dans Écriture et peinture au XXème siècle, dir. M. Khemiri, Paris, Maisonneuve et Larose, 2004, p. 389-406.

« “Ma belle construction page à page”. Éléments pour une poétique du recueil d’écrits sur l’art. (Breton, Éluard, Aragon) », Le Recueil littéraire : théorie et pratique, dir. I. Langlet, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 83-93.

« Quelle peinture pour représenter le XXe siècle ? Le paradoxe de l’art XIXe dans l’illustration du “Monde Réel” », L’Atelier d’un écrivain. Le XIXe siècle d’Aragon, dir. É. Béguin, Aix-en Provence, PUP, 2003, p. 167-177.

« La voie royale de la fiction : Le Musée imaginaire d’André Malraux », André Malraux d’un siècle l’autre, colloque de Cerisy-la Salle, dir. J.-C. Larrat et J. Lecarme, « Les Cahiers de la NRF », Paris, Gallimard, 2002, p. 129-141.

« La généricité en question. Conditions et fonctionnement de l’hétérogénéité générique dans Henri Matisse, roman d’Aragon », L’Éclatement des genres au XXe siècle, dir. M. Dambre et M. Gosselin-Noat, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001, p. 35-47.

« Polemics, politics and poetics : “Luxe, feinte et vérité?”, Aragon’s Matisse (1946-1969) », dans Aragon, Elsa Triolet : Love and Politics in the Time of the Cold War, Romanic Review, dir. D. Jullien, vol. 92, n° 1-2, janvier-mars 2001, p. 87-97.

« “Les semblances fixées” : le travail du songe ou l’au-delà de la métaphore », Lire Aragon, dir. C. Trévisan et M. Hilsum, Paris, Honoré Champion, 2001, p. 415-428.

« Quand la fiction se manifeste : essais sur l’art et production de la fiction, « L’effet-fiction », Colloque Fabula en ligne, 2001, http://www.fabula.org/effet/interventions/17.php, consulté le 19 février 2014.

« “Ni un récit, ni un discours”, Henri Matisse, roman, le roman et l’essai ou la relation créatrice », « Écritures narratives, écritures argumentatives » dans Récits de la pensée. Études sur le roman et l’essai, dir. G. Philippe, Paris, SEDES, 2000, p. 345-352.

« Le rythme du livre. Le sériel et les lieux du lisible dans Henri Matisse, roman d’Aragon » dans Suite/Série/Séquence, dir. F. Noudelmann et D. Moncond’huy, La Licorne, n° 47, 1998, p. 301-311.

Comptes rendus analytiques

Sur L'écrivain et son critique : une fratrie problématique, dir. P. Chardin et M. Rousseau (Editions Kimé, collection “Détours littéraires”, 2014), Revue d’Histoire Littéraire de la France, à paraître.

Sur J.-L. Jeannelle, Résistance du roman, Genèse de « Non » d’André Malraux, (Paris CNRS, 2013, 327 p.), Zeitschrift für französische Sprache und Literatur (ZFSL), Stuttgart, 2014.

« Segalen & l’esthétique, au prisme de ses écrits sur l’art : entre critique & création », sur Victor Segalen, Œuvres complètes, I. Œuvres critiques, vol. 2, Premiers écrits sur l’art (Gauguin, Moreau, Sculpture), textes établis par C. Camelin et C. van den Bergh, annotés et commentés par C. Camelin et vol. 3, Chine. La Grande Statuaire, édition critique par P. Postel (Paris, Honoré Champion, 2011), Acta fabula, vol. 12, n° 8, éditions, rééditions, traductions, octobre 2011, URL : http://www.fabula.org/revue/document6552.php, page consultée le 11 juin 2014.

Sur François Dumont Le poème en recueil (Québec, Nota bene, 2010), Globe : revue internationale d’études québécoises, Volume 14, n°2, 2011, p. 223-226.

Sur Aragon, Œuvres Romanesques Complètes, t. IV (Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade »), Revue d’Histoire Littéraire de la France, 2009.

« Où l'on apprend que le compte-rendu d'un livre est plus important que le livre lui-même », sur P. Bayard, Comment parler des livres que l'on n'a pas lus? (Minuit, 2007), Acta Fabula, volume 8, n° 2, mars-avril 2007, http://www.fabula.org/revue/document2982.php, consulté le 23 février 2015.

Sur Œuvres poétiques complètes d'Aragon (Gallimard, “Bibliothèque de la Pléiade”), Revue d'histoire littéraire de la France, troisième trimestre 2008.

« Qui a tué la littérature ? », sur William Marx, L’Adieu à la littérature (Minuit, 2005), Acta Fabula, volume 7, n° 1, printemps 2006, http://www.fabula.org/revue/document1154.php, consulté le 24 février 2015.

« Où y a-t-il art ? », sur F. Brunet et alii, Effets de cadre. De la Limite en art, PUV,coll.« Esthétique hors-cadre », 2003, 174 p., http://www.fabula.org/cr/397.php, consulté le 24 février 2015.

« Le geste et son double : formes de la reprise », sur B. Vouilloux, Le Geste suivi de Le Geste ressassant, Bruxelles, La Lettre volée, 2002, http://www.fabula.org/cr/469.php, consulté le 24 février 2015.

« Littérature es-tu là ? Littérature contemporaine et valeurs », sur Pierre Jourde, La Littérature sans estomac, L'Esprit des péninsules, 2002 et Jean-Philippe Domecq, Qui a peur de la littérature ?, Mille et une nuits, 2002, http://www.fabula.org/cr/312.php, consulté le 24 février 2015.

« Henri Matisse, roman d'Aragon : compte-rendu critique d'une nouvelle édition », Europe, n° 842-843, juin-juillet 1999.

« Engager la fiction : les combats des aventuriers de l'imaginaire », sur Tombeau de la fiction de Christian Salmon (Denoël, 1999), Acta Fabula, http://www.fabula.org/revue/cr/42.php, consulté le 24 février 2015.

« Poétique de l'essai, poétique du recueil », sur La Pensée composée. Formes du recueil et constitution de l'essai québécois, ouvrage coordonné par François Dumont (Éditions Nota Bene, 1999), Acta Fabula, http://www.fabula.org/revue/cr/54.php, consulté le 24 février 2015.

Traduction

« Le Monde tel qu'on le fait. La valeur prédicative de « monde » et de « globalisation » dans la pratique de la littérature comparée », trad. de l'article de Djelal Kadir, E. E. Sparks Professor of Comparative Literature à Pennsylvania State University, intitulé « The predicate value of world and globalization in the praxis of comparative literature », Revue des sciences humaines n° 283, juillet-août septembre 2006, p. 137-147.

Conférences invitées (non publiées)

« Le recueil d’essais ».  Animation avec Jean-Michel Adam (U. de Lausanne) et Jean-Louis Lebrave (CNRS/ENS) des Journées doctorales en littérature française du CUSO « Des parties au tout. Genèse et poétique du recueil », 25 et 26 mai 2018, Université de Lausanne.

« La préhistoire : un contre-regard dans la littérature française du XXe siècle ». Colloque interdisciplinaire « Préhistoire. Itinéraires d’un mot dans les champs du savoir », sous la direction de Sophie A. de Beaune (U. Jean Moulin Lyon III) et de R. Labrusse (U. de Paris-Nanterre), 23 et 24 mai 2018, Saint-Germain-en-Laye, Musée d’archéologie nationale et Paris, Institut national d’histoire de l’art (Labex « Les passés dans le présent »).

« Se situer pour s'instituer : le sujet et son territoire dans les écrits sur les artistes de Maryline Desbiolles ». Colloque « Territoires de la non-fiction », Université Paris III, dir. Philippe Daros, Alexandre Gefen, A. Prstojevic, 3-5 mai 2018.

« Les Faux-Monnayeurs d’André Gide : un “roman critique” classique ? ». Conférence scientifique dans le cadre des « Journées de Formation et de Recherche » à destination des enseignants de TL, organisé par le Rectorat d’Académie, Bordeaux, 12 janvier 2017.

« Malraux en questions ». Colloque « Des métamorphoses indiennes de Malraux au Musée imaginaire », Paris, Musée Guimet, 23-24 novembre 2016.

« La critique des écrivains au XXe siècle : l’épreuve de la subjectivité ». Colloque « Critique ó Création », organisé par E. Wallon (Paris X-Nanterre), Théâtre des Abbesses et INHA, 10, 11 et 12 décembre 2015.

Entretien avec Jean-Loup Trassard. « Les lundis de l’Arsenal . Grands poètes d’aujourd’hui », Paris, Bibliothèque de L’Arsenal, 23 novembre 2013.

« L'Écrit sur l'art existe-t-il ? ». Conférence d'honneur au colloque « Les Écrits sur l'art », Institut du monde anglophone, Université Paris III, 29 mars 2007.

« What does value do to literary theory? ». Colloque annuel du Theory Comittee de l'AILC, 8 au 11 juin, Umea, Suède, 29 mars 2007.

« L’économie littéraire des valeurs ». Séminaire de l’équipe « Modernités » sur « La valeur littéraire », à l’invitation de D. Rabaté, Université Bordeaux-Montaigne, 2005.

« Logiques figurales et fictions prédicatives dans quelques essais sur l’art ». Colloque Fabula « Logiques et esthétiques de la fiction », organisé par A. Gefen et N. Murzilli, Université Aix-Marseille, 27, 28 février et 1er mars 2003.

« Regarder le monde : la définition du réel dans Les Voyageurs de l’Impériale d’Aragon ». Journée d’agrégation organisée par la Société d’études de la Littérature française du XXe siècle (SELF XX), Université Paris-Sorbonne, 12 octobre 2001.

« Sur Henri Matisse, roman d’Aragon : écriture d’une genèse, genèse d’une écriture ». Séminaire de l’ITEM « Archives de la création », Paris, ENS ULM, mai 2000.

« Écriture au quotidien et écriture du quotidien, un rapport complexe : le “Journal d’Amérique” de Claude Ollier ». International Colloquium on Twentieth-Century French Studies, University of Pennsylvania, Philadelphie, États-Unis, avril 2000.

Autres informations :

Responsabilités éditoriales et sociétés savantes

Depuis 2017 : Membre coopté de la Société d’Histoire littéraire de la France (SHLF)

Depuis 2016 : Directrice et éditrice web (Lodel 1.0) de la revue en ligne Op. Cit. Revue des littératures et des arts, https://revues.univ-pau.fr/opcit/72 (refonte numérique de Méthode!)

Depuis 2016 : Membre du comité de rédaction du site universitaire malraux.org (dir. Henri Godard) et de la revue Présence d’André Malraux sur la toile.

2014-2016 : Directrice de la revue Méthode !

2010-2018 : Secrétaire générale adjointe de la Société d’Études de la Littérature Française du XXe et du XXIe siècle (SELF XX-XXI).

Depuis 2010 : membre du comité de lecture de la revue ELFe, revue de la SELFXX-XXI.

2007-2011 : Membre élue du Committee for Literary Theory de l’Association Internationale de Littérature Comparée (AILC).

2006-2018 : Membre élue du Bureau de la SELF XX-XXI, Réélue en 2010 et 2014.

2002-2006 : Membre du CA de la SELF XX-XXI, chargée de la création du site selfxx.org