Claire Sourp

Grade
Maître de conférences
Coordonnées
Coordonnées

bureau L118

Fonctions et responsabilités

Maître de conférences en littérature et civilisation hispano-américaine

directrice adjointe à la formation UFR Langues

Membre du Laboratoire ERIMIT, axe REEHL

Membre IDA-Rennes

 

CV

• 2007 : Thèse de doctorat de l’université Toulouse le Mirail : « Le texte à l’épreuve de la violence : l’autorité de l’écrivain —Mario Vargas Llosa (1973-2000 ». Direction de recherche : Modesta Suárez (Professeur, Université de Toulouse). Soutenance le 10 novembre 2007. Jury : Roland Forgues (Professeur, Université de Pau), Marie-Madeleine Gladieu (Professeur, Université de Reims), Catherine Heymann (Professeur, Université de Toulouse, rapporteur), Modesta Suárez (Professeur, Université de Toulouse). • 2003 : DEA à l’Université de Poitiers. Mémoire intitulé : « Roman policier et roman social dans ¿Quién mató a Palomino Molero? de Mario Vargas Llosa ». Direction de recherche : Mme Renaud, (Professeur Université de Poitiers), Centre de Recherches Latino-américaines (CRLA). • 2001 : Université de Toulouse le Mirail, Agrégation d’espagnol (62ème). • 2000 : Université de Toulouse Le Mirail, maîtrise d’espagnol : mémoire dirigé par Melle Fernandes, « Las máscaras del escritor y las estrategias de la escritura en La tía Julia y el escribidor de Mario Vargas Llosa ». • 2000 : Capes d’espagnol en juillet 2000. • 1999 : Université de Toulouse le Mirail, Licence d’espagnol. • 1998 : DEUG par équivalence d’une formation en Classes préparatoires au Lycée Saint-Sernin de Toulouse, avec candidature au concours d’entrée à Fontenay Saint Cloud, spécialité espagnol.

Activités de recherche

Recherches menées au sein de l'ERIMIT/ REEHL portant sur les questions de violence et la construction du discours qui la sous-tend: roman, témoignage, discours politique, dans le contexte de la Guerre sale qui opposa le Sentier Lumineux et les forces armées du Pérou.

cette question centrale s'articule autour des axes de réflexion de l'équipe: mémoire, identité territoire.

Activités d'enseignement

Cours de littérature hispano-américaine au département d'espagnol de la L1 au master 2.

Cours de concours, préparation au Capes et à l'agrégation d'espagnol

 

Publications

« Transgression autour des images de la ville et du détective dans ¿Quién mató a Palomino Molero? de Mario Vargas Llosa », in Caravelle, Cahiers du monde Hispanique et luso-brésilien, « La ville et le détective », Toulouse, PUM, 87, 2006, p. 59-67.

Claire Sourp, Modesta Suárez, « Uchuraccay : du massacre au discours— l’élaboration d’une mémoire », in François Charles Gaudard, Modesta Suárez (dir.), Réception et Usages des témoignages, Toulouse, Collection Champs du Signe, Editions Universitaires du Sud, Toulouse, 2007, p. 199-210.

« Entrelacs des mémoires dans La Fiesta del Chivo de Mario Vargas Llosa », in N. Fourtané et M. Guiraud (dir.), Mémoire et culture dans le monde Luso-Hispanophone, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 2008, volume II, p. 195-206.

« Journalisme et fiction : l’interpénétration des genres dans les écrits de Mario Vargas Llosa », in Caravelle, Cahiers du monde Hispanique et luso-brésilien, « Journalisme et littérature », Toulouse, PUM, 90, 2008, p. 151-163.

«El Hablador de M. Vargas Llosa, cara y máscara del mestizaje», in Maryse Renaud (coord.), La Utopía mestiza, Poitiers, Centre de Recherches Latino-américaines/ Archivos, 2007, p. 395-411.

« La transgression de l’épique dans La Guerra del fin del mundo : l’avènement de l’héroïsme féminin », in Maryse Renaud (coord.), Epicidad y heroísmo en la literatura hispanoamericana, Poitiers, Centre de Recherches Latino-américaines/ Archivos, 2009, p. 245-257.

« L’altérité monstrueuse entre marginalisation et norme : les personnages romanesques de Mario Vargas Llosa », in Laurent Aubague, Jean Franco, Alba Lara-Alengrin (dir.), Les littératures d’Amérique latine au XXème siècle : une poétique de la transgression ?, Paris, L’Harmattan, collection Recherches Amériques latines, 2009, p. 157-173.

« Trujillo-Balaguer ou les jeux de l’autorité et du pouvoir », in Nathalie Besse (dir.), Figures du pouvoir dans la littérature hispano-américaine, Strasbourg, Recherche, Culture et histoire dans l’espace roman, 6, printemps 2011, p. 23-32.

« Kaleidoscope de la violence dans l’œuvre de Mario Vargas Llosa »,

« Un caleidoscopio de la violencia en la narrativa de Mario Vargas Llosa », Gomez Vidal E. (dir.), El universo de Vargas Llosa y sus resonancias, édition bilingue, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2011.

« La hora azul en pos de la memoria traumática del Perú », Amerika [En ligne], 3 | 2010, mis en ligne le 21 septembre 2010, consulté le 26 mai 2014. URL : http://amerika.revues.org/1419 ; DOI : 10.4000/amerika.1419

Mario Vargas Llosa, une écriture de la violence, Rennes, PUR, collection Interférence, 2013, 315 pages.

« Du déterminisme territorial au corps meurtri comme espace de domination, le cas des personnages de victimes dans quelques romans de Mario Vargas Llosa », dans E. Tilly, A. Duprat (dir.), Corps et Territoire, Arts et littérature à travers l’Europe et l’Amérique, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 255-265.

“Cicatrices y huellas de la violencia en Abril Rojo, Bioy, Un lugar llamado Oreja de Perro: del pie del orbe al pie del cañón”, Tufts university,  Revista de Crítica Literaria Latinoamericana (en cours d’évaluation) Cette communication filmée lors du Congrès international des péruanistes, Poitiers, 7-9 octobre 2015. Est disponible : http://uptv.univ-poitiers.fr/program/le-perou-au-pied-de-l-orbe-litteratures-mythes-et-histoires-peru-al-pie-del-orbeetnbsp-literaturas-mitos-e-historiasetquot/video/4947/cicatrices-y-huellas-de-la-violencia-en-etquot-abril-rojoetquot-etquot-bioyetquot-etquot-la-hora-azuletquot-etquot-un-lugar-llamado-oreja-de-perroetquot-del-pie-del-orbe-al-pie-del-ca-n/index.html

C. Eigger, C. Guégo-Rivalan, C. Le Bigot (coord.), C. SOURP, Questions de littérature générale, Espagne, Amérique, Rennes, PUR, collection Didact-espagnol, 2015, 448p.

« Originalidad, autoridad, maestría: la reescritura en algunas novelas de Mario Vargas Llosa », A. Dotras Bravo, D. Santos Sánchez, S. Augusto (eds.), Literatura y Re/escritura, Coimbra, Centro de literatura portuguesa, 2015. (p. 341-349)

« Pedro Camacho : quand les failles de la mémoire deviennent système d’écriture », F. Dubosquet Lairys (dir.), Les failles de la mémoire, Rennes, PUR, 2016, p. 209-219.

 

 

 

Autres informations

19-20 mai 2019, Toronto. Communication lors du colloque: Les sources de la violence, Mesures de la cruauté et de la méchanceté dans le discours littéraire. "Naître à la violence, quand le verbe incarne les maux, Bioy de Diego Trelles Paz".

4-6 juin 2018, Congrès américanistes italiens, Venise, "Cinco esquinas de Mario Vargas Llosa o el demonio de la reescritura"

27 avril 2017, JE Les mises en scènes de l'événement, Université Rennes 2, "L'écho d'Uchuraccay: mise en textes de la mémoire endeuillée".

7 avril 2017, Paris ENS rue d'Ulm, La ficción peruana contemporánea, un territorio de creación y de conflicto. "(En-) quêtes, l'histoire dans la tourmente (Abril Rojo et la Pena Máxima de Santiago Roncagliolo).

 

11 janvier 2017 : Invitation à participer à La Compagnie des auteurs, émission de 1h diffusée sur France culture, consacrée à Mario Vargas Llosa et à la violence dans son œuvre.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-auteurs/mario-vargas-llosa-34-une-ecriture-de-la-violence

 

Co-organisatrice Journée d’études COLOMBIE-PEROU : « Discours identitaires et esthétiques de la violence » (12 décembre 2012, université Rennes 2)

Co-organisatrice Journée d’études : « Mort : représentations esthétiques et sociales » (6 novembre 2014, université Rennes 2)

Co-organisatrice Journée d’études : « Mort : Imaginaire et société », (26 mars 2015, université Rennes 2)

Organisatrice Journée d’études : « Le polar dans tous ses états » (25-26 novembre 2016, université Rennes 2- Institut Franco-américain)