Ronan Le Coadic

Photo de Ronan Le Coadic
Grade :
Professeur des universités
Fonctions et responsabilités :

Professeur de culture et langue bretonnes

Membre du CRBC Rennes (composante du CRBC, ÉA 4451)

Responsable du groupe de recherche Ermine

Responsable du Diplôme d'études celtiques de Rennes 2

Membre du Conseil national des universités (CNU, section 73)

Vice-président du jury du Capes de breton

Coordonnées :

Tél. : 

  • +33 2 99 14 17 05
  • +33 2 96 23 17 10

Mél. ronan [dot] lecoadic [at] univ-rennes2 [dot] fr

Bureau : L-212, Bâtiment L, SITE RENNES - VILLEJEAN

CV :

Parcours professionnel

2010-… : professeur à l’Université Rennes 2 (Rennes)

1999-2009 : maître de conférences à l’IUFM de Bretagne (Saint-Brieuc)

1993-1999 : directeur éditorial de TES (Saint-Brieuc)

1991-1992 : directeur adjoint des programmes en breton à FR3 Bretagne (Rennes)

1989-1993 : professeur agrégé de sciences économiques et sociales (Nantes, Le Mans, Landerneau)

1987-1989 : auditeur libre à l’École Normale Supérieure (Fontenay-Saint-Cloud)

1986-1987 : formateur professionnel à l’Asfo d’Armor (Plérin)

Formation

2002 : Habilitation à diriger des recherches (Université Rennes 2)

1997 : Doctorat de sociologie (Université de Bretagne Occidentale)

1989 : Capes et agrégation de sciences sociales (ENS Fontenay-Saint-Cloud)

1989 : DEA de sociologie politique (Université de Paris 1-Sorbonne)

1986 : Diplôme de l’Institut d’Études Politiques (IEP de Paris)

Activités de recherche :

Mes recherches portent, pour l'essentiel, sur la sociologie de la Bretagne contemporaine et, plus largement, sur les identités minoritaires et la place que les sociétés démocratiques leur accordent. Je travaille également sur la langue bretonne : dialectologie et littérature.

Activités d'enseignement :

Licence 1 : méthodologie disciplinaire et initiation à la recherche

Licence 2 : civilisation

Licence 3 : minorités et société

Master 1 (recherche) : langue et identité

Master 1 (MEEF) : épreuve de civilisation du Capes de breton

Master 2 (recherche) : identités et altérité dans un monde global

Diplôme d'études celtiques : Bretagne contemporaine

Publications :

Avertissement

  • En cliquant, ci-dessous, sur les titres des articles ou des ouvrages épuisés, vous pourrez les télécharger gratuitement au format pdf ;
  • En cliquant sur les titres des ouvrages disponibles en librairie, vous accéderez au site de l’éditeur, où vous pourrez les commander ; ou bien, en vous rendant sur le site du Sudoc, vous pourrez chercher la liste des bibliothèques où ces titres sont disponibles (en cliquant sur « où trouver ce document ? »).

Sommaire

 

Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture répertoriées

Le Coadic Ronan (2013). « À propos des relations entre langue et identité en Bretagne »

International Journal of the Sociology of Language. Septembre 2013. Vol. 2013, n° 223, pp. 23–41.

La société bretonne de la fin du XXe et du début du XXIe siècle se caractérise, notamment, par un fort attachement à l’identité bretonne, volontiers mise en avant par les acteurs politiques, économiques et médiatiques. La langue bretonne, qui constitue l’un des symboles essentiels de cette identité, fait l’objet de toutes les attentions ; cependant, sa pratique continue à s’effondrer. Dans ces conditions, les relations entre langue et identité sont cruciales : la langue a-t-elle été préemptée par un petit groupe de néolocuteurs volontaristes ? et les locuteurs natifs, quant à eux, sont-ils indifférents à l’identité bretonne ?

 

Le Coadic Ronan (2012). « Tout est bon dans le breton »

Ethnologie française, vol. 42, n° 4, pp. 697-709.

Depuis les années 1990 un humour d’autodérision se développe à profusion en Bretagne sur divers supports (textiles et cartes postales, notamment). Il a pour caractéristiques d’être généralisant, d’une part, et mû par des buts lucratifs, d’autre part. Se présentant volontiers comme novateur, il ne fait cependant, pour l’essentiel, qu’exploiter une veine ancienne. Son succès commercial s’explique par le contexte global et local dans lequel il s’exprime.

 

Le Coadic Ronan (2006). « L’autonomie, illusion ou projet de société ? »

Cahiers internationaux de sociologie, volume CXXI, juillet-décembre, p. 317-340.

Selon une analyse très répandue aujourd’hui, la société contemporaine serait caractérisée par une vaste autonomie des acteurs ; pourtant, ce n’est pas parce que l’hétéronomie autoritaire a régressé au cours des dernières décennies que toute forme d’hétéronomie a disparu, ni que l’autonomie s’étend automatiquement à toute la société. Les domaines dans lesquels le terme « autonomie » est actuellement d’usage courant sont multiples et les acceptions scientifiques du concept fort diverses ; est-ce à dire qu’un même mot est employé pour désigner des faits irréductibles entre eux ou bien n’est-il de véritable autonomie que complexe, tant individuelle que collective ? En tout cas, l’autonomie est moins, aujourd’hui, une réalité, qu’un projet de société, à la fois exigeant, limité et novateur.

 

Le Coadic Ronan (2004). « Les nouveaux “Bonnets Rouges” de Basse-Bretagne »

Études rurales, n° 171-172, juillet-décembre, p. 93-101.

Lors des élections législatives de juin 2002, dans un bloc compact d’une centaine de communes situées à l’ouest de la Bretagne, le parti communiste a obtenu en moyenne, 15,43 % des suffrages exprimés, soit plus de trois fois la moyenne française (4,91 %). Trente-six d’entre elles sont même allées jusqu’à lui accorder de 20 % à 31,30 % des suffrages exprimés, soit quatre à six fois la moyenne française. Une telle fidélité au parti de Lénine en pleine période d’effondrement du vote communiste peut surprendre s’agissant du fin fond de cette Bretagne que des observateurs superficiels affublent volontiers et sans nuance, de la livrée des Chouans…

 

Le Coadic Ronan (2003). « Contrastes bretons »

Ethnologie française, tome XXXIII, juillet-septembre, p. 373-379.

La culture bretonne est contrastée à de multiples égards. Sur le plan géographique, elle est duelle : celtique à l’ouest et romane à l’est de la péninsule. Sur le plan social, elle est pour les uns un mode de vie, pour les autres un objet de reproduction résiduelle et pour d’autres encore une culture sans cesse réinventée. L’interprétation du renouveau culturel actuel est, elle-même, contrastée. Ses origines évoquent à la fois le nationalisme et un « néotribalisme post-moderne »… Quant aux aspirations des Bretons, elles semblent contradictoires : individualistes, avec des pulsions fusionnelles, et un mélange d’attirance et de répulsion pour l’autonomie.

 

Le Coadic Ronan (2001). « Le Fruit défendu »

Cahiers internationaux de sociologie, volume CXI, juillet-décembre, p. 319-339.

Dans le contexte de renaissance régionale qui caractérise l’Europe d’aujourd’hui, la Bretagne se distingue par un fort contraste entre la vivacité de son dynamisme culturel et la déficience de son expression politique. Ceci peut s’expliquer par le fait que la singularité bretonne, longtemps dépréciée et refoulée, ne fait l’objet que d’une réévaluation progressive : si ses connotations négatives s’estompent dans le domaine culturel, il n’en est pas encore de même sur le plan politique, où elle demeure taboue face à un État central qui conserve un caractère en partie sacré. Divers indices, cependant, laissent penser qu’il n’est pas exclus que l’identité prenne bientôt, en Bretagne comme ailleurs, une dimension politique dont les modalités sont envisagées ici sous la forme de trois scénarios.

 

Le Coadic Ronan (1996). « Comment peut-on être breton, paysan et communiste ? »

Communisme n° 45-46, CNRS, Université de Paris-X et Géode, 1er et 2e trimestres 1996, p. 187-194.

Différents facteurs ont fait, à partir de la fin des années trente, d'une région de Bretagne bretonnante — située en Trégor et Cornouaille — un fief du PCF. En particulier les traditions communautaires, le mode de faire-valoir de la terre et surtout le phénomène du tranfert de foi, une partie des populations ayant, au fil des siècles, déserté l'Eglise catholique et reporté sa foi sur le communisme.

 

Ouvrages

Le Coadic Ronan (2010). Brezhoneg Goueloù

An Alarc’h Embannadurioù, coll. « Teñzor ar brezhoneg » (150 pages). [Sudoc]

Le breton du Goëllo — employé dans la région de Paimpol —  est vraisemblablement le dialecte le moins connu de la langue bretonne. Cet ouvrage est la version revue, augmentée, et traduite en breton d’une étude réalisée au début des années 1980.

 

Le Coadic Ronan (2004). La Bretagne dans vingt ans

Brest, Éditions Le Télégramme. (142 pages, épuisé). [Sudoc]

Quel est le sens de l’élan de revalorisation identitaire que connaît la Bretagne depuis les années 1990 ? Vers quoi ce mouvement d’opinion tend-il et quelles sont les valeurs que ses acteurs lui associent, dans un monde marqué par la globalité ? Pour le savoir, l’auteur a procédé à des entretiens approfondis auprès d’un échantillon varié de Bretons. Il leur a demandé d’imaginer la Bretagne dans vingt ans. Le résultat qui en ressort est complexe : la société bretonne, loin d’être homogène, est traversée de courants contradictoires, qui s’opposent sur la plupart des grandes questions contemporaines.

 

Le Coadic Ronan (2002). Bretagne, le fruit défendu ?

Rennes, Presses universitaires de Rennes. (192 pages). [Sudoc]

Comment comprendre la vigueur du renouveau culturel breton des années 1990 et, simultanément, la faiblesse de l'expression politique de la singularité bretonne ? Est-il judicieux de réduire la spécificité bretonne à la langue et à la culture ? Les Bretons, après avoir réévalué leur identité, vont-ils passer de l'émotion à la réflexion ? Vont-ils oser affirmer leur existence dans un monde en mutation ? Et, finalement, pourquoi être breton aujourd'hui ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles ce livre invite à réfléchir.

 

Le Coadic Ronan (1998). L’identité bretonne

Rennes, Presses universitaires de Rennes et Éditions Terre de brume. (480 pages). [Sudoc]

Que disent les Bretons d'eux-mêmes ? Comment se définissent-ils ? Comment voient-ils leur avenir ? Bref : comment peut-on être Breton à l'aube du IIIe millénaire ?

 

Le Coadic Ronan (1991). Campagnes rouges de Bretagne

Morlaix, Skol Vreizh. (83 pages, épuisé). [Sudoc]

En Bretagne, autrefois, le communisme a su gagner à lui le cœur des paysans bretonnants du Trégor et de Haute Cornouaille. Le fait est d'autant plus surprenant que les agriculteurs sont généralement allergiques au communisme et que les campagnes bretonnes sont réputées très conservatrices. Alors, pourquoi ?

 

Le Coadic Ronan (1982). Brezhoneg Goelo

Paimpol, Centre culturel Anjela Duval. (124 pages, épuisé).

 Étude (rédigée en français) du breton du Goëllo, dialecte de langue bretonne employé dans la région de Paimpol.

 

Directions d'ouvrages

Le Coadic Ronan (éd.). (2013). De la domination à la reconnaissance : Antilles, Afrique et Bretagne

Rennes, Presses universitaires de Rennes. (372 pages). [Sudoc]

Peut-on envisager quelque élément de comparaison ou de mise en écho entre le destin des Bretons, des Antillais, des Africains ou des Noirs de France, ou n’y a-t-il rien de commun ? C’est à cette question peu banale que les auteurs du présent ouvrage invitent leurs lecteurs à réfléchir. Non pas en leur assénant une démonstration systématique qui viserait, point par point, à prouver ou réfuter le bien-fondé d’une comparaison, mais en procédant par petites touches. Par l’étude successive d’une série de thèmes intimement corrélés à l’expérience de la domination.

 

Le Coadic Ronan (éd.). (2009). Bretons, Indiens, Kabyles… Des minorités nationales?

Rennes, Presses universitaires de Rennes. (280 pages). [Sudoc]

Que se passe-t-il quand un groupe humain absorbé par un autre ne se dissout pas complètement en lui comme le font le sel et le sucre dans un liquide ? Ce groupe est-il perçu comme un corps étranger inassimilable ou ses caractéristiques propres sont-elles progressivement laminées ? Cultive-t-il son originalité ou en a-t-il honte ? Reproduit-il sa différence ou la réinvente-t-il sans cesse ? Est-il méprisé et folklorisé ou manipulé et instrumentalisé ? Suscite-t-il des soubresauts de violence ? Fait-il l'objet de politiques publiques ?

 

Le Coadic Ronan (éd.). (2007). Identités et société de Plougastel à Okinawa

Rennes, Presses universitaires de Rennes. (378 pages). [Sudoc]

Les sociétés démocratiques doivent traiter leurs membres comme des égaux mais, en pratique, cela s'est traduit pendant des siècles par une négation des différences. Quelle place faire aux groupes minoritaires qui souhaitent que leur identité soit reconnue et préservée ? En d'autres termes, comment combiner identités et société ?

 

Le Coadic Ronan et Elena Filippova (éd.). (2005). Débats sur l’identité et le multiculturalisme – Диалоги oб идентиунoсти и мультикультурализме

Ouvrage bilingue, Moscou, Académie des sciences de Russie. (328 pages, épuisé). [Sudoc]

Actes du onzième colloque annuel du Réseau de suivi ethnologique et de prévention des conflits, qui s'est tenu à Rennes du 2 au 8 octobre 2004. Une collaboration scientifique d’EAWARN, Réseau de suivi ethnologique et de prévention des conflits, et d’ARBRE, Atelier de recherches bretonnes (ancien nom d'ERMINE, Équipe de recherche sur les minorités nationales et les ethnicités).

 

Le Coadic Ronan (éd.). (2005). Anjela Duval – Oberenn glok

Réédition revue et corrigée de l’œuvre complète d’A. Duval. Paimpol, Mignoned Anjela. (1286 p.) [Sudoc]

Réédition revue et corrigée de l'œuvre complète d’Anjela Duval (1999). L'ouvrage réunit en un seul volume tous les écrits d’Anjela Duval, deux cents photos, vingt articles de fond, une trentaine de traductions en diverses langues étrangères, etc. Soit, un total de 1 286 pages de texte et de 48 pages de photos.

 

Dugalès Nathalie, Le Coadic Ronan, & Patez Fabrice (éd.). (2004). Et la Bretagne ? Héritage, identité, projets

Rennes, Presses universitaires de Rennes. (262 pages). [Sudoc]

Quels sont les différents éléments qui fondent l’identité de la Bretagne ? Quelle place y tiennent l’histoire, la langue, l’espace ? Comment cette identité s'inscrit-elle dans les enjeux contemporains ? Enfin, est-elle porteuse de projets pour l'avenir ?

 

Le Coadic Ronan (éd.). (2003). Identités et démocratie

Rennes, Presses universitaires de Rennes. (416 pages). [Sudoc]

 

Comment comprendre que, d’un côté, le monde se globalise et que, de l’autre, il semble se fragmenter sous l’effet de poussées identitaires de toutes sortes ? La mondialisation provoque-t-elle de l’uniformisation ou de la différenciation ? Est-elle seulement une menace pour la démocratie ou peut-elle également être l’occasion d’un renouvellement démocratique ?

 

Le Coadic Ronan (éd.). (1999). Anjela Duval – Oberenn glok

Œuvre complète d’Anjela Duval (direction). Louargat, Mignoned Anjela. (1 286 pages, épuisé). [Sudoc]

Première – et  seule – œuvre complète d’un écrivain de langue bretonne à avoir été publiée à ce jour. Éditée une première fois en 1999 à 1 000 exemplaires, elle a été épuisée en quelques mois et rééditée en 2005.

 

Le Coadic Ronan (éd.). (1998). Anjela Duval, Stourm a ran war bep tachenn

Saint-Brieuc, Mignoned Anjela. (184 pages, épuisé). [Sudoc]

Recueil de cent poèmes en langue bretonne écrits par Anjela Duval, pour la plupart à la fin de sa vie. Préface d'Ivona Martin. (Tout en breton).

 

Autres publications

Chapitres d'ouvrages scientifiques

Le Coadic Ronan (2013). « Мы столкнулись с врагом, и  он  - это мы !  Бретонский язык вчера, сегодня, завтра »  [Nous avons rencontré l’ennemi, et c’est nous !  La langue bretonne d’hier à demain]. In : Filippova Elena (éd.), Языки меньшинств. Юридический статус и повседневные практики. Российско-французский диалог  [Langues minoritaires. Statuts juridiques, pratiques quotidiennes. Dialogue russo-français], Moscou, Institut d’ethnologie et d’anthropologie, p. 104-124.

Le Coadic Ronan (2010). « La souffrance en chantant », in Gwendal Denis, Mémoire et trauma de la Grande Guerre : Bretagne, Catalogne, Corse, Euskadi, Occitanie, Rennes, TIR, p. 135-187.

Le Coadic Ronan (2010). « La remise en question », in Collectif, Histoire d'un siècle : Bretagne 1901-2000, l'émancipation d'un monde, Morlaix, Skol Vreizh, p. 323-377.

Le Coadic Ronan (2009). « Introduction » et « Les “minorités nationales” : vers un retour du refoulé ? », in Le Coadic Ronan (éd.), Bretons, Indiens, Kabyles… Des minorités nationales ?, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 9 à 14 et 31 à 49.

Le Coadic Ronan (2007). « Introduction » et « Faut-il jeter l’identité aux orties ? » in Le Coadic Ronan (éd.) Identités et société de Plougastel à Okinawa, Rennes, Presses universitaires de Rennes.

Le Coadic Ronan (2006). « Les Bretons face au destin de leur langue » in Francis Favereau et Hervé Le Bihan (éd.), Littératures de Bretagne, Mélanges en l’honneur de Yann-Bêr Piriou, Presses universitaires de Rennes.

Le Coadic Ronan (2006). « Espaces bretons entre territorialisation et déterritorialisation » in Ali Aït Abdelmalek (éd.), Le Territoire entre l’Europe et l’État-nation, Presses universitaires de Rennes, p. 63-75.

Le Coadic Ronan (2005). « Le multiculturalisme », in Le Coadic Ronan et Filippova Elena (éd.), Débats sur l’identité et le multiculturalisme – Диалоги oб идентиунoсти и мультикультурализме, Moscou, Institut d’ethnologie et d’anthropologie, Académie des sciences de Russie, p. 25-51.

Le Coadic Ronan (2004). « La seconde mort d’Émile Masson », in Guichard-Claudic, Lacombe et Papinot (ed.), De Bretagne et d’ailleurs, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 149-153.

Le Coadic Ronan (2004). « Introduction » et « Modernité aiguë et minorité » in Dugalès, Le Coadic et Patez (éd.), Et la Bretagne ? Héritage, identité, projets, Rennes, Presses universitaires de Rennes (p. 9-12 et 15-33).

Le Coadic Ronan (2002). « L’identité bretonne, situation et perspectives », in Élégoët, Fañch (éd.), Bretagne : construire, Rennes, Tud ha Bro, p. 14-26.

Articles dans des revues avec comité de lecture non répertoriées

Le Coadic Ronan (2004).「自分を救うために学ぶ」 (« Apprendre pour se sauver », en japonais), in ヨーロッパ研究 European Studies, n° 4, Université du Tôhoku, Sendai (Japon), p. 1-18.

Le Coadic Ronan (2004).「アイデンティティとグローバリゼーション」 (« Identités et globalisation », en japonais), in ことばと社会 (Kotoba to Syakai – « Langage et société »), n° 8, novembre, Tôkyô, p. 100-116.

Le Coadic Ronan (2003). Бретонские Контрасты (« Contrastes bretons », en russe), in Этнографическое Обозрение (Ethnograficheskoe obozrenie, « Revue d’ethnologie ») n° 6, Institut d’ethnologie et d’anthropologie, Académie des sciences de Russie, Moscou, décembre, p. 78-93.

Le Coadic Ronan (2002). « Modernité aiguë et minorité », Les Cahiers du Cériem, n° 9, juin, université de Rennes 2, p. 49-63.

Le Coadic Ronan (2001). « Langue et modernité », Klask, volume VII, quatrième trimestre 2001, université de Rennes 2, p. 45-50.

Le Coadic Ronan (1992). « Boked ruz Breizh-Izel : geneliezh ur vro gomunour », Klask, volume II, troisième trimestre 1992, université de Rennes 2, p. 15-25.

Articles dans des revues sans comité de lecture

Le Coadic Ronan (2013). « Bonnets rouges et rouges bonnets », (publié sous le titre « Les "Bonnets rouges", la Bretagne et l'écotaxe : les Bretons semblent douter du politique »), in Le Nouvel Observateur du 6 novembre 2013.

Le Coadic Ronan (2013). « Bonnets rouges et colère noire », (publié sous le titre « La grogne bretonne, creuset des révoltes françaises ? »), in Le Monde du 6 novembre 2013.

Le Coadic Ronan (2005). « мультикультурализм », (« Le multiculturalisme », en russe), in Этнопанорама (Ethnopanorama), n° 3-4, p. 58-68.

Le Coadic Ronan (2005). « Tourists or pigs ? », Planet, n° 170, april-may, p. 63-67.

Le Coadic Ronan (2005). « Identités et globalisation » (en français), in 日仏文化 (Nichifutsu Bunka – revue académique de collaboration culturelle franco-japonaise), n° 71, Tôkyô, mars, p. 127-138.

Le Coadic Ronan (2003). « Les Bretons, une minorité laminée ? », Diplomatie magazine, numéro 2, mars-avril, p. 55-57.

Le Coadic Ronan (1999). « L’identité, on la produit plus qu’on ne la reproduit », Hopala n° 3, décembre, p. 16-23.

Le Coadic Ronan (1999). « L’identité bretonne aujourd’hui », ArMen n° 100, janvier, p. 18-19.

Le Coadic Ronan (1996). « Si tous les clochers du monde », Le Monde de l’Éducation, juillet-août, p. 68-69.

Le Coadic Ronan (1994). « Principaux résultats d’un sondage réalisé auprès des élèves du lycée de l’Élorn à Landerneau », Ar Falz, n° 82-83, 1er trimestre 1994, p. 20-30.

Conférences données à l’invitation du Comité d’organisation dans un congrès national ou international

Le Coadic Ronan (2012) « We have met the enemy, and he is us », communication au congrès international Les sociétés minoritaires ou minorisées face à la globalisation : uniformisation, résistance ou renouveau ? Yakoutsk, Université Fédérale du Nord-Est Ammossov, 16 au 19 octobre, République de Sakha, Fédération de Russie.

Le Coadic Ronan (2004) Chercheur invité par le Département des Cultures Européennes à l’Institut des Études Culturelles Internationales de l’Université du Tôhoku, à Sendai, du 7 au 22 février 2004. Série de conférences à Sendai (deux conférences à l’Université et une à la Maison internationale), Tôkyô (une conférence à la Maison franco-japonaise) et Kyôto (une conférence à l’Université).

Communications avec actes dans un congrès international

Le Coadic Ronan (2010). Во Франции нет меньшинств (« Il n’y a pas de minorité en France »), communication au VIII Конгресс этнографов и антропологов России (« Huitième Congrès des ethnologues et des anthropologues de Russie »), Orenbourg (Russie), 1-5 juillet 2009, in Этнопанорама (Ethnopanorama), n° 1-2 (27), p. 6-11.

Le Coadic Ronan (2010). « Diversité, liberté, vitalité », in Giovanni Agresti, Mariapia D’Angelo (éd.). Renverser Babel. Economie et écologie des langues régionales ou minoritaires. Actes des troisièmes Journées des Droits Linguistiques (Teramo-Faeto, 20-23 mai 2009), Rome : Aracne (« Lingue d’Europa e del Mediterraneo / Diritti linguistici », 4).

Le Coadic Ronan (2003). « Introduction » et « conclusion », in Le Coadic Ronan (éd.) Identités et démocratie, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 21-33 et 403-409.

Le Coadic Ronan (2000). « The Breton Language : from Taboo to Recognition », in Sutcliffe Richard F.E. and Ó Néill Gearóid (ed.), 6 th Annual Conference of the North American Association for Celtic Language Teachers : The Information Age, Celtic Languages and the New Millenium, Limerick, University of Limerick, 2000, p. 23-27.

Le Coadic Ronan (1999). « TES, une maison d’édition au service de l’enseignement du breton », in : Le bilinguisme précoce, Actes du colloque international de Plésidy (Côtes-d’Armor), octobre 1997, Klask, volume V, 1999, p. 121-124.

Communications avec actes dans un congrès national

Le Coadic Ronan (2008). « De la carte d’identité à l’identité à la carte », in Guérin-Pace France et Filippova Elena, Ces lieux qui nous habitent : Identités des territoires, territoires des identités, Paris, Éditions de l’Aube, p. 117-133.

Le Coadic Ronan (2006). « Identité, territoire et politique », in de Biase Alessia et Rossi Cristina (éd.), Chez nous. Territoires et Identités dans les mondes contemporains, Paris, Éditions de la Villette, p. 190-202.

Le Coadic Ronan (2005). « Une pomme à croquer : l’identité bretonne », in Feith Michel (éd.), Nationalismes et régionalismes : des nations avec ou sans État, Nantes, Crini (Centre de recherches sur les identités nationales et l’interculturalité) et Université de Nantes, p. 139-154.

Le Coadic Ronan (2004). « Bretagne et tabou », in Weill Nicolas (éd.), Que reste-t-il de nos tabous ?, actes du 15e forum Le Monde Le Mans, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 153-166.

Le Coadic Ronan (2003). « Nul n’est prophète en Basse-Bretagne », in Giraud J.-Didier et Marielle (éd.), Émile Masson : Prophète et rebelle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 51-65.

Le Coadic Ronan (2000). « Les Bretons au pays des merveilles », in Humbert Marc (éd.), La Bretagne à l’heure de la mondialisation, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 105-111.

Le Coadic Ronan (1997). « Paroles de marins pêcheurs, d’agriculteurs et de chefs d’entreprises à propos de la langue bretonne », Actes du colloque « Le français, le breton, l’école », Trégarvan, 29 avril 1995, Musée du Parc Naturel Régional d’Armorique, p. 117-149.

Le Coadic Ronan (1997). « L’identité bretonne », Association bretonne, tome CVI, janvier, p. 327-333.

Le Coadic Ronan (1993). « Les campagnes rouges de Bretagne », Actes des conférences 1992 de l’université d’été des enclos et des monts d’Arrée, Landivisiau, p. 35-51.

Le Coadic Ronan (1991). « Les campagnes rouges de Basse-Bretagne : aux origines d’un bastion communiste », Les Bleus de Bretagne de la révolution à nos jours, actes du colloque de Saint-Brieuc-Ploufragan, 3-5 octobre 1990, Saint-Brieuc, Fédération « Côtes-du-Nord 1989 », p. 385-402.

Communications orales sans actes dans un congrès international ou national

Le Coadic Ronan (2012). « La langue bretonne d'hier à demain », Congrès international sur les langues minoritaires, Institut d'ethnologie et d'anthropologie de l'Académie des sciences de Russie. Moscou, 15 octobre, Fédération de Russie.

Le Coadic Ronan (2006). « De l’intemporalité du fait régional : le cas breton », Colloque Les régions, cinquante ans après. Entre passé, avenir et intemporalité, Université de Bretagne-sud (UBS), Lorient, 21 mars.

Le Coadic Ronan (2004). « Brittany’s borders », Communication au colloque international Crossing borders – History, theories and identities, University of Glamorgan, Royaume-Uni 2-4 décembre.

Le Coadic Ronan (2003). « Apprendre pour se sauver », Communication à la Journée d’étude internationale organisée par le CRCJR, Centre de recherches sur la culture japonaise de Rennes, sur le thème Pourquoi apprendre ?, samedi 17 mai.

Le Coadic Ronan (2001). « Identités en question : Québec-Bretagne », communication au colloque organisé par le CRBC sur le thème Réinvention des pays et des paysages dans la seconde moitié du vingtième siècle, du 13 au 16 juin.

Autres informations :